Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui met trop de luxe dans ses habits portera bientôt des haillons.» Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 17 février 2020 à 23h05min
Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, a procédé, ce lundi 17 février 2020, au lancement des nouveaux décors des plateaux de la télévision nationale du Burkina. A travers ces deux studios parés de leurs plus beaux atours, la chaine « au cœur des grands événements » veut répondre aux exigences de l’heure et renforcer sa position de télévision leader.

Un nouveau look qui fait rêver, des plateaux et des équipements à la pointe de la technologie. Les nouveaux « habits » de la RTB, à en croire son directeur général, Pascal Yemboini Thiombiano, ont été conçus pour offrir des espaces agréables et attractifs pour les rendez-vous-majeurs de la télévision. A l’en croire, les décors et l’habillage ont un enjeu identitaire et « permettent de se repérer dans la profusion des chaînes et de se différencier des concurrents en ce qu’ils aident à renforcer la proximité avec les téléspectateurs et favorisent l’audience ».

Plusieurs membres du gouvernement étaient présents

« La télévision, c’est le rêve. Et rien d’autre »

Selon le patron de la RTB, il faut s’attendre donc avec cette toilette, à de nouveau contenus, toujours dans un souci de proximité et d’équilibre de l’information. « Même la grille des programmes la plus excitante, la plus performante est appelée à évoluer », justifie Pascal Yemboini Thiombiano, qui a appelé ses collaborateurs à plus d’imagination. Car après tout « la télévision, c’est le rêve. Et rien d’autre ».

Pascal Yemboini Thiombiano, directeur général de la Radiodiffusion télévision du Burkina

Spécifications des studios

D’un coût total de 457 millions de francs CFA, ces décors, à en croire, Rémis Fulgance Dandjinou, ont été « acquis difficilement en raison des lourdeurs et de l’inadéquation de certains pans de la commande publique au secteur audiovisuel ». Il a tout de même exprimé sa gratitude au ministère de l’économie et des finances qui a permis à son département de contractualiser avec les opérateurs de son choix.

Sur les caractéristiques du studio JT, le ministre a indiqué qu’il peut accueillir un présentateur et quatre personnes. Le traducteur en langue des signes n’a pas été oublié. Un angle de studio aménagé lui est dédié. Le décor du divertissement, lui, permet d’accueillir deux plateaux principaux, un double plateau, de la transparence et des luminaires multicolores pilotés par une console lumière programmable et déclinables pour accueillir des émissions de jeux, de variétés, de sports, de divertissement.

Une vue des agents de la RTB

« C’est bon mais ce n’est pas arrivé »

Tout en reconnaissant que ces nouveaux décors sont un bon début d’amélioration des conditions de travail, Aimé Nikièma, représentant les agents de la RTB travailleurs, a invité le ministre Dandjinou à jeter un regard sur les doléances des agents pour de meilleures conditions de vie. Ce qui leur permettra, précise-t-il, de se recentrer sur le travail au moment où leur contribution est plus que jamais attendue dans la lutte contre l’insécurité.

Selon le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, les nouveaux décors ont été acquis difficilement

« Il ne faut pas tuer l’outil de travail »

Selon le ministre, six des sept points du protocole d’accord entre le gouvernement et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) ont été satisfaits. Le seul point non satisfait est le passage à la société d’Etat. A ce propos, Rémis Fulgance Dandjinou a rappelé que le décret portant dérogation à la comptabilité publique a été adopté par le gouvernement et qu’il faille aller de façon graduelle.

« Nous avons obtenu quasiment tous les avantages que l’on peut donner à une société d’Etat sans les contraintes. Le seul point d’achoppement, c’est le niveau de relèvement du salaire que demandent les travailleurs. Les acteurs doivent comprendre que le gouvernement a fait un effort substantiel. Il faut que nous acceptions regarder les choses afin de ne pas tuer l’outil de travail », a rappelé le ministre en charge de la Communication.

Une vue du studion production avec le plateau de l’émission de divertissement l’Apéro

« Nous sommes dans un espace compétitif »

Pour lui, l’un des avantages du nouveau texte, « c’est que ce sont les travailleurs, à travers le conseil d’administration qui créeront les richesses. S’ils veulent plus, qu’ils travaillent plus pour l’obtenir. On est dans un système de rentabilité et d’efficacité. L’Etat a donné beaucoup. Il s’est engagé à finaliser le siège, à accompagner la mise à niveau technique de Sidwaya. Nous sommes dans un espace compétitif. Et ce décor, il a beau être beau, s’il n’y a rien, les autres télévisions prendront le dessus », a conclu Rémis Fulgance Dandjinou.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 18 février à 08:35, par Ka En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    C’est très bien un décor flambant neuf et de tape l’œil. Mais ce décor doit être occupé par des jeunes journalistes de la nouvelle génération comme dans d’autres pays voisin dont l’audimat des télés ont augmenté, au lieu des vieux et vieilles qu’on commence à se délaissé de leur présence. Renouvelez aussi les journalistes, au lieu de ceux de Napoléon, vous verrez que l’audimat augmentera a 1000%. La vérité blesse mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 08:52, par loego En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    felicitations a vous la RTB, mais dire a l ;agent qui aime pousser les boutons au wazare pendant le journal tele d[ arreter ca. si il ou elle ne connait pas c’est pas Durant le journale il va apprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 09:04, par Cequejenpense En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    C’est beau, c’est bien. Il était temps.
    Mais à observer, il y a une surfacturation dans ce décor de 457 millions de Fcfa. Monsieur Ibriga et
    ses contrôleurs sont interpellés. On sait tous qu’à l’approche des élections on fait du mouta mouta partout pour financer la campagne de son parti. Vu la procédure d’achat d’après le ministre Dandjinou, vu la position politique de monsieur le DG de la RTB (secrétaire à l’information du MPP), vu le contexte, il y a lieu de vérifier ce coût.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 09:23, par Très Intrigué En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    Franchement, il en était très grand temps. Tant les plateaux de la RTB ne donnais pas envie. Félicitation pour ce début à tous ceux qui ont œuvré à ce que cela se fasse. Je profite pour interpeller les différents acteurs du système. Produisez des contenus qui donnent envie. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 11:48, par MOI En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    C’est le contenu de votre programme qui compte plus que le contenant. La télévision nationale du Burkina n’a pas un programme adapté.
    Soit on nous fait passer de vieux films soit ce sont des telenovelas qui nous sont servies.
    Les télévisons privees sont beaucoup plus suivies que la TNB.
    Le journal ressemble plus a des communiqués qu’a des informations.Si d’aventure on privatisait la TNB, elle fermerait 3 mois après son acquisition si les programmes ne changent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 12:47, par Tardivement En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    Je félicite la RTB pour tous ces efforts de modernisation et de création de cadre plus adapté à l’exercice de la profession. Mais de grâce, M. le DG améliorez la qualité de vos programmes, diversifiez les contenus programmes, encouragez l’esprit de créativité et incilquez plus de professionnalisme à vos collaborateurs. Des exemples simples : (i) je suis fan de foot et je ne peux même pas régarder le championnat en direct à la télé. Qui est mieux placé pour faire la promotion de notre foot (sport) si ce n’est la RTB. Concluez quelque chose avec la fédération de foot pour le bonheur des fans de foot. Je match Efo-Asfa du week-end, je l’ai suivi à la radio diffusion, ça fait pitié. (ii) j’aime les films, les feuilletons ou series Burkinabè, mais je ne peux les suivre régulièrement à la télé nationale. Pour quelle raison, je n’en sais rien. Il ya bien d’autres exemples encore... Comparaison n’est pas raison, mais les télés privées sont entrain de monter, avec quels moyens et budgets en comparaison à ceux de la RTB ? M. le DG nous comptons sur votre expérience pour changer les choses autant dans la gestion des programmes que le management des hommes. Que Dieu vous assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février à 16:54, par Lom-Lom En réponse à : Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production

    Mr l’internaute "Cequejepense", à force de vouloir être spécialiste en tout, on devient nul, médiocre et ridicule ! Apparemment, vous connaissez tous les détails de la passation de ce marché du nouveau Plateau de la RTB avec ses éventuelles surfacturations en vue de financer des campagnes électorales. Si c’est le cas, on vous supplie de saisir automatiquement l’ASCE avec les preuves car à ce rythme, on ne fera plus de bon dans ce pays ! Si vous le faites, vous aurez rendu un bon service à votre pays. Sinon, laissez les gens avancer car le progrès a toujours eu un coût (matière grise des techniciens de chaque domaine) et un coût financier. Alors, s’il vous plaît, prenez du plaisir à contrôler les dépenses journalières de la popote de votre épouse si cela vous permet de bien respirer et coller la paix à ceux veulent avancer avec des critiques objectives !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
" Si on ne fait pas de recettes, on ne peut pas avoir de résultat bénéficiaire", explique la Directrice générale de la société burkinabè de télédiffusion
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Droit de reproduction : Le BBDA veut « rétablir la justice » pour la presse écrite
Économie numérique : Le Ministère et ses partenaires vulgarisent les résultats engrangés dans le secteur
L’Evénement : Votre no 425 du 10 juillet 2020 est disponible
Attaque contre le convoi du président Mathias TANKOANO : Le Conseil supérieur de la communication revient sur les faits
Régulation des médias : Le CSC outille les acteurs du processus électoral à Ouahigouya
Elections de novembre 2020 : Le CSC revisite les règles professionnelles et le contexte avec les journalistes
Affaires « 77 véhicules » et « 70 millions » : Les organisations professionnelles des médias condamnent les menaces contre la presse
Développement durable : Huawei s’y met à fond
Plateforme d’orientation Campusfaso : les acteurs accordent leurs violons pour sa dynamisation
AstuceTIC : Transformez votre smartphone en caméra de surveillance
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés