Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites de votre vie un chef-d’oeuvre ; n’imaginez pas de limite à ce que vous pouvez être, avoir ou faire» Brian Tracy

PDIS-Laafia : « Le Burkina Faso ne va pas bien et nous en sommes tous responsables », dixit Jacob Tarpaga, président par intérim du parti

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 17 février 2020 à 20h00min
PDIS-Laafia : « Le Burkina Faso ne va pas bien et nous en sommes tous responsables », dixit Jacob Tarpaga, président par intérim du parti

Le Parti démocratique pour l’intégrité et la solidarité, en abrégé PDIS-Laafia, apparaît sur l’échiquier pour s’ajouter aux partis politiques déjà existants au Burkina Faso, afin de contribuer à la consolidation de la paix et faire l’émergence d’une nouvelle classe politique dirigée par les jeunes.

Le PDIS-Laafia est un parti se réclamant de la social-démocratie. Il a été initié par des Burkinabè de toutes les couches sociales, en particulier par des jeunes. Il se veut rassembleur avec pour objectif principal de contribuer à l’émanation d’un Burkina nouveau.

Force est de reconnaître que le Burkina Faso saigne. L’hémorragie a trop duré. Le Burkina Faso ne va pas bien et nous en sommes tous responsables.

Face à cette situation, les actions individuelles ne suffisent pas à endiguer le mal. Raison pour laquelle le PDIS-Laafia se veut une force active pour venir en renfort a l’action gouvernementale.

Le Burkina Faso a plus que jamais besoin de tous ses fils et filles. Ainsi, nous nous reconnaissons dans les actions du président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, et avons formulé, d’ores et déjà, notre demande d’adhésion à l’APMP.

Notre valeur ajoutée, en tant que parti politique, n’est pas simplement d’alourdir l’échiquier politique déjà pesant, mais d’être une force entendue et acceptée par la majorité des Burkinabè.

Les grands défis du moment nous interpellent. Les meurtres quasi-quotidiens de nos concitoyens civils et FDS sont à condamner et encore mieux à lutter contre. Des milliers de Burkinabè se retrouvent prisonniers, voir exilés, sur leur propre territoire. C’est le moment plus que jamais de nous solidariser pour rétablir l’ordre, la sérénité, la dignité et le respect de la vie humaine au Burkina Faso.

Peuple Laborieux du Burkina Faso, peuple épris de paix et de sérénité, ce parti est le vôtre.

Il est l’émanation d’une aspiration profonde d’une franche importante de Burkinabè patriote de l’intérieur et de l’extérieur, de tous bords politiques et idéologiques, de toute confession religieuse, de tous les corps constitués et des minorités, qui aspirent à la paix, aux libertés individuelles et collectives, aux droits de vivre, de s’éduquer , d’avoir des soins de santé et de participer à la promotion de la démocratie, à la vitalité politique.

Par ailleurs, nous vous invitons à nous rejoindre, le samedi 22 février pour une AG, et le samedi 29 février 2020 à partir de 10h00, pour un point de presse au siège du parti, sis au secteur 42 de Ouagadougou.

DEMOCRATIE-INTEGRATION-SOLIDARITE.
Jacob TARPAGA
Juriste Pénaliste.
Président par Intérim du PDIS-LAAFIA
Tel 25 46 30 41 / 70 97 26 11

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assemblée nationale : Un rapport parlementaire propose de reporter les élections législatives en 2021
Fronde sociale : « A quoi sert une grève dans le contexte que nous vivons … ? », questionne Simon Compaoré président du MPP
Elections de novembre 2020 : « Mieux vaut avoir des institutions politiques légales avec une faible légitimité, plutôt qu’illégales et illégitimes » dixit Rachidi Tapsoba, analyste politique
Élections de novembre 2020 : Dr Ablassé Ouédraogo réagit à la sortie de Zéphirin Diabré sur le fichier électoral
Présidentielle de novembre 2020 : Le candidat de l’UPC sera investi le 25 juillet 2020
Présidentielle de novembre 2020 : Le candidat Eddie Komboïgo reçoit un renfort
Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude
Présidentielle de novembre 2020 : Une alliance de jeunes pour Gilbert Noël Ouédraogo
Situation nationale : Adama Kanazoé, menacé de mort, selon le parti AJIR
Primature : Le Premier ministre en visite de travail dans la région des Cascades
Processus d’enrôlement : Newton Ahmed Barry et des opérateurs de kits aplanissent leurs divergences
« Scandales de gestion » : L’Opposition invite les citoyens « à se débarrasser » du MPP le 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés