Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Cité relais de Bassinko : week-end convivial entre voisins

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 16 février 2020 à 11h00min
Cité relais de Bassinko : week-end convivial entre voisins

L’Association des résidents de la cité relais de Bassinko a organisé, samedi 15 février 2020 à Ouagadougou, sa traditionnelle présentation de vœux. Une cérémonie conviviale au cours de laquelle, des astuces de sécurité ont été données aux membres.

« Santé, bonheur et réussite ». Ce sont-là les vœux formulés par le président de l’Association des résidents de la cité relais de Bassinko (ARCREBA), Bessana Zongo, à l’occasion de la traditionnelle présentation de vœux aux résidents de la cité. Une occasion pour les voisins d’échanger et de partager un repas, eux qui sont très souvent plongés dans leurs occupations professionnelles.

Au cours de la cérémonie, le président de l’association a présenté un tableau positif des actions menées et qui contribuent à rendre agréable la vie en cité. Il s’agit entre autres du prolongement de la ligne du bus, l’obtention d’un accord avec le ministère des Sports et des Loisirs pour la construction d’un plateau omnisports au sein de la cité relais, l’éclairage en lampadaires solaires de quelques artères, l’obtention d’un terrain pour le complexe scolaire, etc.

Bessana Zongo, président de l’association des résidents de la cité relais de Bassinko

Appel à plus de mobilisation

L’occasion faisant le larron, le président a exhorté « ses voisins » à plus de mobilisation lors des différents événements heureux ou malheureux de la cité car, comme le dit l’adage, « il faut assurer le social pour être socialement assuré ». D’ailleurs, pour permettre aux membres de l’association d’être mieux informés et participer aux actions, un groupe WhatsApp a été créé et compte aujourd’hui plus de 200 familles.

Cultiver les bons réflexes

Situation sécuritaire oblige, au cours de la cérémonie de présentation de vœux, un résident, gendarme de profession, a invité les habitants de la cité relais à plus de prudence et à cultiver les bons réflexes d’observation et d’alerte à tout moment.

Les parents ont été sensibilisés sur les règles de base de sécurité en cité

Les parents doivent toujours donner des consignes fermes aux aide-ménagères et aux enfants en leur absence, sur les visites des inconnus. Ils doivent également veiller à la qualité des serrures des portes et s’assurer que le crochet est toujours mis. Selon le gendarme, les résidents doivent faire preuve d’ingéniosité en mettant parfois une casserole ou une théière aux poignets des portes, surtout des portes à l’arrière de la maison, pour être alertés en cas d’intrusion.

A en croire le spécialiste, toutes ces mesures doivent être discutées de concert avec tous les membres de la famille car ce serait vain si un membre ne comprend pas les consignes ou ne les applique pas. Le président de l’ARCREBA, lui, a fondé l’espoir qu’une solution définitive sera trouvée au problème sécuritaire de la cité et de sa trame d’accueil.

Poursuivre le plaidoyer

Pour 2020, l’association compte organiser, non pas les 72h comme en 2019, mais les 48h du résident. Pour son président, le vœu est de voir les autres quartiers emboîter le pas pour raffermir les liens de bon voisinage. Le plaidoyer sera poursuivi pour l’aménagement des voies d’accès à la cité, même si de façon isolée, des résidents s’organisent pour rendre praticables certaines rues. Il est également prévu des séances d’aérobic chaque dernier dimanche du mois.

La compagnie Arts intersection a tenu en haleine les résidents pendant près d’une heure

Pour apporter une dose d’humeur, l’Association des résidents de la cité relais de Bassinko a invité la compagnie « Arts en intersection » du comédien et metteur en scène Paul Zoungrana, à jouer. La compagnie a appelé à s’appuyer sur les valeurs de la parenté à plaisanterie pour construire une société de tolérance et le vivre-ensemble.

En rappel, l’Association des résidents de la cité relais de Bassinko a été créée en 2014 et vise à renforcer les liens de solidarité et de bon voisinage au sein de la cité. Outre la cérémonie de présentation de vœux, les 72h du résident constituent l’autre activité phare de l’association. Au cours de la 1re édition qui s’est tenue du 3 au 5 août 2019, un cross populaire, un dassandaga (kermesse), un tournoi de football, des jeux de société et un bal populaire ont été organisés.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la chefferie traditionnelle et coutumière du Burkina Faso : L’association RACINES en appelle aux autorités politiques, administratives, traditionnelles et coutumières
Chefferie coutumière à Fada : « Les politiciens qui ont jeté l’huile sur le feu doivent l’éteindre », Pr Taladidia Thiombiano
Statue de Thomas Sankara : L’ambassadrice de Cuba au Burkina dépose une gerbe de fleurs
Lutte contre la drogue : Plus de 3 tonnes de cannabis saisies par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
L’Aïd El Fitr : L’amir Saqib exhorte à se départir des attitudes égoïstes et surtout à multiplier les actes de solidarité et de compassion envers les autres
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
L’Aïd El Fitr 2020 : Imam Tiégo Tiemtoré appelle à plus de solidarité envers les personnes éprouvées par les actes terroristes et le COVID-19
Ramadan à Bobo-Dioulasso : Quand des fidèles prient pour l’éradication du Covid-19 sans respecter les mesures barrières
Ramadan : les fideles musulmans de Gaoua ont priés pour une meilleure situation sanitaire
Le Ramadan, c’est le dimanche 24 mai 2020 au Burkina
Bicéphalisme dans le royaume du Gulmu : Il faut vite éteindre le feu qui couve
Marathon Iftar : Le satisfecit des organisateurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés