Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Village de Palogo (Centre-Ouest) : Le barrage est enfin une réalité

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 14 février 2020 à 13h30min
Village de Palogo (Centre-Ouest) : Le barrage est enfin une réalité

Le ministre de l’Eau et l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, a livré les infrastructures du barrage de Palogo, d’une capacité de 750 000 m3, dans la région du Centre-Ouest, ce jeudi 13 février 2020. La cérémonie a connu la présence de plusieurs autorités politiques et coutumières.

C’est un ouf de soulagement pour les habitants du village de Palogo, commune de Koudougou, dans la région du Centre-Ouest. En effet, c’est en 2003, selon le ministre de l’Eau et l’Assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo, que les populations de cette localité ont exprimé le besoin d’avoir un barrage.

Dix-sept ans plus tard, ce vœu se concrétise grâce au Programme national des aménagements hydrauliques (PNAH), qui a pour objectif de contribuer à la lutte contre la pauvreté par une croissance économique soutenue, à travers la promotion des aménagements hydrauliques au profit des différents usagers.

Inauguration officielle du barrage de Palogo

Après six mois de travaux, les infrastructures ont été enfin livrées ce jeudi 13 février 2020. Le barrage de Palogo a une vocation multiple (agricole, pastorale et halieutique) et une capacité de 750 000 m3, selon les techniciens. La piste d’accès au site est de sept kilomètres. Le coût total des investissements de construction du barrage et de la piste d’accès est de 1 094 492 117 francs CFA, entièrement assuré par le budget de l’Etat, gestion 2019.

Exprimant sa « grande joie pour cette journée spéciale », le maire de la ville de Koudougou, Moctar Zongo, a affirmé que la réalisation de ce barrage montre que le gouvernement est à l’écoute de son peuple. Pour lui, la mobilisation des eaux de surface reste la seule solution face aux défis climatiques qui assaillent, de façon continue, les « braves cultivateurs ».

Le maire de la ville de Koudougou, Moctar Zongo

« 60 barrages réalisés sur 50 promis »

La cérémonie d’inauguration a été l’occasion pour le premier responsable du département de l’Eau, Niouga Ambroise Ouédraogo, de dresser le bilan des quatre ans de la mise en œuvre du PNAH. A l’en croire, 24 barrages ont été réhabilités dans la région du Centre-Ouest, neuf nouveaux barrages ont été déjà construits et 27 sont en cours de réalisations, dans les treize régions du Burkina Faso. « Soit au total 60 barrages sur 50 barrages promis », a-t-il recensé.

Dès les premières pluies, le barrage sera rempli, foi du ministre

Les chiffres pourraient dépasser ceux énumérés, a fait savoir le ministre. Contrairement aux populations de Palogo qui ont épousé l’initiative et offert « gracieusement » la surface pour ce présent barrage, six villages ont refusé la construction de barrages dans leurs localités. Ainsi, rendez-vous est donné à une autre occasion. « Aujourd’hui, nous avons bouclé pratiquement l’engagement du président [du Faso]. Ceux qui ne se sont pas entendus pour qu’on fasse les travaux, on le fera à son second mandat », a déclaré le ministre.

Le ministre de l’Eau, Niouga Ambroise Ouédraogo a dressé un bilan positif de ses quatre ans de réalisations

De passage sur le site, l’on est vite tenté de se demander si cette infrastructure est réellement un barrage, au vu de la petite quantité d’eau disponible. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 février à 15:08, par le technicien du faso En réponse à : Village de Palogo (Centre-Ouest) : Le barrage est enfin une réalité

    Félicitations à l’entreprise qui fait du bon boulot dans le domaine. Cependant, j’invite le gouvernement à former les populations bénéficiaires pour l’entretien de l’ouvrage. Il faut aussi donner les moyens aux DRs du MEA pour faire des entretiens périodes en cas de nécessité. Le volume de ce barrage est faible la retenue risque de tarir en Avril.Faut qu’on songe à réaliser des grands barrages comme Samendeni, Kompienga.... Vivement que les travaux des barrages hydroélectriques démarrent !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 17:45, par Vérité indiscutable En réponse à : Village de Palogo (Centre-Ouest) : Le barrage est enfin une réalité

    8000 villages, 8000 forêts ;
    8000 villages, 8000 barrages.

    Félicitations pour cette réalisation. Nous n’avons besoin que de structures de ce genre. Et vous verrez qu’on ne mourra plus de faim et on vendra même nos produits maraîchers à nos voisins.
    Bon usage à nos vaillants habitants !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fermeture des lieux de réjouissance : « Je refuse de vendre mon corps pour de l’argent », déclare une serveuse
Lutte contre le Covid-19 : l’Association Professionnelle des Sociétés d’Assurances du Burkina (APSAB) assure avec 50 millions de F CFA
Coronavirus : A Pazaani, les déplacés internes appliquent l’hygiène
Fermeture des marchés et yaars : Le Conseil national de l’économie informelle mobilise 122,25 tonnes de vivres pour soutenir ses militants touchés
Lutte contre le Covid-19 : Orca Deco offre du matériel médical au CHU de Tingandogo
Lutte contre le coronavirus : L’étudiant Issiaka Porgho fait don de 350 masques à ses camarades à Bobo-Dioulasso
Lutte contre le Covid-19 : Le DG de la SNC, Bamassa Ouattara, apporte sa contribution dans les Cascades
Mesures sociales au Burkina Faso : Evitons le copier-coller
Suspension des salaires des agents de l’éducation : Le syndicat de l’éducation de base exhorte les travailleurs à rester solidaires et mobilisés.
Respect du couvre-feu : Deux heures de patrouille avec les pandores de Fada N’Gourma
Lutte contre le Covid-19 : La société minière Iamgold Essakane donne des kits de protection à ses communautés riveraines
Lutte contre le coronavirus au Burkina Faso : Le ministre Eric Bougouma apporte sa contribution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés