Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Services postaux au Burkina : Un plan stratégique 2020-2024 pour améliorer l’offre

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 11 février 2020 à 17h00min
Services postaux au Burkina : Un plan stratégique 2020-2024 pour améliorer l’offre

Dans le contexte d’opérationnalisation du service postal universel, le ministère en charge des Postes a adopté son plan stratégique 2020-2024. Avant son exécution, les acteurs du comité d’élaboration dudit plan ont révisé, ce 11 février 2020, les orientations en vue d’une adoption consensuelle.

C’est un plan stratégique avec trois axes d’intervention qui devra être adopté par les acteurs du monde de l’économie numérique. Il vient renforcer le premier cadre adopté en 2010. Entre 2020 et 2024, l’objectif du nouveau plan stratégique d’opérationnalisation du service postal universel est de dynamiser le secteur et faire des sous-secteurs postaux, un facteur d’inclusion sociale.

Dans le nouveau référentiel, il s’agit de renforcer la disponibilité des services et produits postaux sur toute l’étendue du territoire, leur qualité et le système de gouvernance du service postal universel. Egalement, l’objectif global est d’offrir un service postal de qualité, accessible et à des prix abordables sur l’ensemble du territoire.

Une vue des participants

A l’occasion de la présentation du nouveau document, André Adrien Yonli, membre du comité de rédaction de ce plan stratégique, a indiqué que les stratégies de financement privilégient les partenaires techniques et financiers. Ainsi, ils contribueront à hauteur de 59,04% au financement de la stratégie. La contribution de l’Etat sera de 22,18%, celle de La Poste Burkina 9,07% et l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) contribuera à hauteur de 9,70%.

André Adrien Yonli, member du comité soummettant le plan stratégique à l’examen de l’assemblée

Le taux élevé de la part contributive attendue des partenaires techniques et financiers s’explique par l’importance de l’axe portant sur le développement de l’infrastructure, explique André Adrien Yonli. « Chaque année, l’Etat burkinabè consent 120 millions pour la construction de trois bureaux de poste et La Poste aussi construit chaque année trois bureaux de poste. Six bureaux de poste ne permettront pas de couvrir toutes les 352 communes du Burkina si on se base sur les textes nationaux qui recommandent un bureau de poste pour 100 000 habitants », a-t-il poursuivi.

Quelques extraits du plan stratégique d’opérationnalisation du service postal universel

Le nouveau plan stratégique a été proposé par un comité composé d’agents du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes, de La Poste Burkina, de l’ARCEP et des personnes ressources du domaine. Son adoption devra donner un nouvel élan au secteur et orienter vers des produits et services postaux innovants. Les collectivités territoriales pourraient être mises à profit pour apporter des services postaux, notamment dans un contexte d’insécurité, d’instabilité juridique et institutionnelle, et de faible adhésion des acteurs.

Notons que La poste Burkina Faso est désignée opératrice chargée de la mise en œuvre du service postal universel par la loi N°28-2010 du 25 mai 2010 qui fixe les modalités de ce service. Néanmoins, le marché, ouvert à la concurrence, est animé par d’autres prestataires privés.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : SOPAM SA saisit les créances et le matériel des filiales du groupe Bolloré
Education : Le président du Faso veut mettre fin à la faim à l’école
Burkina Faso : Renforcement du Système de Mesurage, de Rapportage et de Vérification (MRV) avec l’application KoboCollect
Arrondissement 3 de Ouagadougou : Des jeunes bouchent les nids de poule par leurs propres moyens, la maire félicite
Balolé (Tanghin Dassouri) : Incertitude sur l’arrêt des activités de l’abattoir des ânes
Droits humains et stabilité au Burkina : Le projet de renforcement des capacités de la société civile fait son bilan
Projet « confiance » : Le bilan jugé satisfaisant après 27 mois de mise en œuvre
Burkina Faso : SOS Villages d’enfants et ses partenaires réfléchissent sur le référentiel de prise en charge des jeunes
Province du Bam : Catholic Relief Services offre des infrastructures éducatives dans les communes de Bourzanga et de Kongoussi
Insécurité dans la région de l’Est : Les populations de la commune de Madjoari veulent des armes pour se défendre
Situation sécuritaire : « Le plus gros mensonge qui est développé au sommet de l’État va bouffer tout le monde », avertit une coalition d’organisations de la société civile
Journée de l’enfant africain 2021 : Un panel intergénérationnel pour discuter de l’avenir des enfants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés