Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Musique : « Yeel Somdé », le 27e album de Nana Bibata

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • samedi 8 février 2020 à 13h04min
Musique : « Yeel Somdé », le 27e album de Nana Bibata

La vedette de la musique traditionnelle burkinabè, Nana Bibata, a organisé, ce jeudi 6 février 2020 à Ouagadougou, la dédicace de son 27e album. L’œuvre, intitulée « Yeel Somdé », qui signifie en français « Le bienfait », est composée de dix titres.

C’est officiel, Nana Bibata a mis sur le marché du disque son 27e album. Les conflits inter-ethniques, l’importance de la tradition, l’amour, le social, le spirituel sont les thèmes abordés. L’artiste chante en mooré, français et zaoré. Enregistré en semi-live, l’album comporte dix titres.

Ce sont « Yaaba », qui évoque les valeurs morales et sociétales. « Man sougri bamba », qui revient sur les relations conflictuelles dans les couples. « Mounafica, chanté en collaboration avec Dicko fils, dénonce les fausses amitiés. « Yeel Somdé », qui est le titre de l’album, invite à cultiver l’amour et le bienfait à chaque instant de la vie.

Avec le titre « Gonré », la chanteuse invite les femmes à entreprendre afin de contribuer aux charges de la famille. « Poignardé le dos » dénonce le manque de loyauté. « Pag-la-teedo », en featuring avec Johnem, avertit les femmes qui ne comptent que sur leur beauté physique dans le foyer. « Boanga né garé » invite à la vigilance dans les choix de la vie. « Wan-la-kandoum » encourage les mariages contractés selon les normes établies par la société. Le dixième titre rend hommage au guide spirituel Cheik Maaze Ouédraogo.

La présence des chefs coutumiers

De nouvelles colorations

L’une des innovations de ce 27e album est l’introduction de nouvelles saveurs musicales. En effet, Nana Bibata chante au rythme de la salsa et d’autres tendances urbaines. Selon la chanteuse, ce choix vise à moderniser sa musique tout en gardant la substance traditionnelle.

Nana Bibata, artiste musicienne

Ils sont venus nombreux soutenir l’artiste à cette dédicace. Les chanteurs Zougnazagmda, Dez Altino, Razben, Idak Bassavé et bien d’autres y ont répondu présents. Les chefs coutumiers et religieux n’ont pas manqué à l’appel. Toute chose qui a réjoui la chanteuse. Aussi, elle a justifié le choix de ses collaborations musicales : « Il s’agit de montrer que nous, les Burkinabè, malgré les différences ethniques, nous sommes unis ».

Zougnazagmda et Dez Altino sont venus soutenir l’artiste

L’album est disponible sur le marché au prix de 2 000 francs CFA.
Nana Bibata, est l’une des plus grandes voix de la musique traditionnelle au Burkina Faso. Elle a reçu de nombreux trophées tout au long de sa carrière. Elle représente le pays également à des évènements internationaux.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés