Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Augmentation des tarifs de Orange : La Ligue des consommateurs met en garde l’opérateur

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 3 février 2020 à 16h22min
Augmentation des tarifs de Orange : La Ligue des consommateurs met en garde l’opérateur

C’est avec un grand « étonnement » que la Ligue des consommateurs (LCB) dit avoir appris la décision de l’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina de procéder à un réajustement de ses tarifs de communication et de service internet, à partir du 17 février 2020.

Au cours d’une conférence de presse qu’elle anime ce lundi 3 février 2020 à son siège à Ouagadougou, la LCB dit avoir reçu une invitation de Orange Burkina pour prendre part à une rencontre de présentation et d’explications des nouvelles grilles tarifaires qui devait se tenir ce lundi. Mais très tôt le matin, par un coup de fil, l’opérateur a reporté la rencontre à une date ultérieure. « Faut-il comprendre que Orange a renoncé à cette idée ? », s’interroge la Ligue des consommateurs qui ose croire que ce report a été dicté par le tweet du Premier ministre, Christophe Dabiré, qui juge la décision de la société Orange « inacceptable et contreproductive ». Pour le chef du gouvernement, l’adoption de la loi de finances ne saurait être un argument suffisant pour décider d’une augmentation des tarifs, de façon unilatérale.

Tout en saluant la réaction « proactive et sans ambages » du gouvernement, les conférenciers estiment qu’il faut qu’on « respecte les consommateurs ». « C’est parce qu’il y a stabilité que vous êtes là, c’est parce qu’il y a des consommateurs que vous êtes là. Qu’ils discutent avec l’Etat », suggère Dasmané Traoré, président de la LCB.

« Ils ont franchi la ligne rouge et s’ils insistent pour augmenter les tarifs ils auront la ligue des consommateurs en face », avertissent les conférenciers.

« Pour une fois, nous allons appeler les consommateurs à un boycott de leurs produits s’ils maintiennent leur décision. Le temps de l’impérialisme est révolu et il faut que nous nous assumions », Dasmané Traoré, président de la Ligue des consommateurs du Burkina sur la décision d’augmentation des tarifs de Orange Burkina.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
AstuceTIC : Transformez votre smartphone en caméra de surveillance
Echéances électorales de 2020 : Le CSC prépare le terrain pour des élections apaisées
Covid-19 au Burkina Faso : Arnaud Nikiema analyse les enjeux du télétravail 
Cybercriminalité : Partage d’outils entre la CIL et le ministère de la sécurité pour la gestion des plaintes
Economie numérique : La Poste Burkina Faso s’implante à Tiébélé
Economie numérique : « Mondjossi », la plateforme pour rapprocher les artisans de leurs clients
Offre de formation continue : Certificat en communication digitale
TECNO MOBILE : Comparatif Tecno Spark 5 & Spark 5 Air
Robotique et programmation : 45 jeunes filles reçoivent une formation à Ouagadougou
Médias : « Le fact-checking s’impose comme un genre journalistique à part entière », selon Donation Kangah, formateur au programme Vérifox
Couverture des manifestations : L’UNESCO plaide pour la protection des journalistes
Campagne nationale « plus fort avec le lait maternel uniquement : Des journalistes outillés pour une mise en œuvre réussie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés