Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Journalisme et politique : Le Pr Mahamadé Sawadogo décortique les relations entre les deux entités

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • samedi 1er février 2020 à 16h30min
Journalisme et politique : Le Pr Mahamadé Sawadogo décortique les relations entre les deux entités

Le Pr émérite Mahamadé Sawadogo a animé, ce samedi 1er février 2020 au Centre national de presse Norbert-Zongo, à Ouagadougou, une conférence publique sur le thème « Journalisme et politique ». Cette conférence organisée par l’Observatoire burkinabè des médias (OBM) vise, selon son président Ahmed Koné, à attirer l’attention des journalistes sur l’obligation de respecter les consignes des organes législateurs en matière d’impartialité dans la collecte et la diffusion de l’information politique pendant les élections électorales.

« Journalisme et politique », c’est le sujet qui a été au centre de cette conférence publique animée par l’enseignant-chercheur de philosophie à l’Université Joseph-Ki-Zerbo, Mahamadé Sawadogo. Cette conférence a pour objectif d’attirer l’attention des journalistes sur l’obligation de respecter les consignes aussi bien de l’OBM que du Conseil supérieur de la communication (CSC) en matière d’impartialité dans la collecte et la diffusion de l’information politique pendant les campagnes électorales, a indiqué le président de l’OBM, Ahmed Koné. « Et à travers cette conférence, souligne-t-il, nous voulons demander aux journalistes de respecter l’éthique et la déontologie qui demandent qu’on soit impartial ».

Le Pr émérite Mahamade Sawadogo

S’agissant du sujet de la conférence, le Pr Sawadogo a montré que le journalisme et la politique sont deux entités qui peuvent avoir une complicité apparente, du fait que chacun a besoin de l’autre. Mais en creusant, explique-t-il, on se rendre compte que derrière cette complicité, il y a une méfiance parce que les objectifs visés de part et d’autre ne sont pas les mêmes. « Car le journaliste s’adresse à la collectivité dans son ensemble et non à telle ou telle ethnie, tel ou tel groupe social ou encore telle ou telle catégorie socio-professionnelle », dit-il. Pour le conférencier, le travail du journaliste est publiquement connu et est censé être reçu par le citoyen dont il peut influencer le comportement.

« C’est pourquoi, poursuit-il, le journaliste considère la politique comme un sujet privilégié, et dans la mesure où il s’organise autour de la parole publique, il a un pouvoir de révocation, parce qu’il montre au public le travail de l’homme politique qui, lui, préfère qu’on montre ce qui l’arrange, ce qui conduit le public à bien l’accepter ». Et en se fondant sur cette analyse, il apparaît, selon lui, une tension dans le rapport entre le travail du journaliste et la mission de l’homme politique qui va susciter cette méfiance de part et d’autre.

« Si le journaliste suit l’homme politique, il va réduire son travail à la communication politique qui n’est pas la même chose que le travail du journaliste qui ne cherche pas à faire accepter a priori le programme de tel ou tel groupe. Il cherche plutôt à traiter des informations qui sont en relation avec des politiques, et ce qu’il dit peut déplaire à un homme politique aussi puissant soit-il. (…) Transformer son travail en de la communication n’est pas possible à partir du moment où son travail à une ambition plus noble qui est de former l’opinion et non de manipuler des éléments pour se faire soi-même une opinion », a-t-il fait savoir.
En somme, le Pr Mahamadé Sawadogo a tiré la conclusion que la relation entre le journaliste et la politique est nécessaire mais très délicate.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 février à 10:49, par Le petit tranquilos En réponse à : Journalisme et politique : Le Pr Mahamadé Sawadogo décortique les relations entre les deux entités

    Bien dit professeur. Mais avec ce que nous voyons actuellement c’est désolant. Quand vous lisez les Raoul de Netafrique et vous écoutez certains journalistes dans leurs analyses, ça fait froid au dos, même les Lingani ne savent plus traiter l’info. J’ai l’impression que la précarité et les raquettes gangrènent le milieu du journalisme et chacun veut faire de la place au soleil. Beaucoup se chatouillent pour rire et nous les observons.
    Merci beaucoup professeur.

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 11:06, par Analyste En réponse à : Journalisme et politique : Le Pr Mahamadé Sawadogo décortique les relations entre les deux entités

    L’OBM doit au préalable chercher à éviter l’amalgame politique à son niveau d’abord.Car,la plupart des journalistes de l’AJB sont proches du clan politique des groupes communistes avec des prolongements au niveau de leurs syndicats affiliés à la CGTB. Personne n’est dupe dans ce pays.On se connait.Pendant que les luttes idéologiques ont tendance à céder la place à la globalisation dans les échanges commerciaux et politiques par des synthèses d’aspects probants des lignes idéologiques traditionnelles(libéralisme et socialisme),des gens aux mentalités arriérés de l’AJB,OBM et CGTB continuent de s’arc-bouter aux principes archaïques du communisme belliqueux.Comment des retraités peuvent-ils continuer d’influencer des actions syndicales au niveau du SYNATIC en lieu et place des travailleurs directs
     ? Ressaisissez-vous ! A vous très cordialement.Qui aime bien,châtie bien !

    Répondre à ce message

  • Le 3 février à 16:11, par kantigui En réponse à : Journalisme et politique : Le Pr Mahamadé Sawadogo décortique les relations entre les deux entités

    Vous dites émérite et plus loin enseignant chercheur à l’Université.
    Est ’il à la retraite ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement numérique : Le directeur des opérations de la Banque mondiale touche du doigt le projet E-Burkina
TIC : Des ingénieurs se familiarisent au Cloud computing
Télévision nationale du Burkina : De nouveaux décors pour le studio JT et le studio production
Cloud computing : Cinq jours pour sensibiliser aux enjeux du Cloud et démystifier son utilisation au Burkina
Marché de la téléphonie mobile au Burkina : L’épidémie de coronavirus risque d’impacter les importations
Journée mondiale de la radio : « Rien ne peut battre la radio en matière de notoriété et de puissance, même pas les TIC »
Promotion de la paix : Les meilleures productions radiophoniques primées
Journée mondiale de la radio du 13 février 2020 : Message du ministre de la communication
Médias : Des journalistes lancent une initiative pour mieux traiter l’information parlementaire
Conseil supérieur de la communication : Des vœux pour affronter une année de défis
Education au numérique : Les élèves du Lycée Philippe-Zinda-Kaboré sensibilisés à une utilisation responsable des TIC
Twitter : Plus de 100 000 followers pour Lefaso.net
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés