Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 29 janvier 2020 à 22h50min
Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

Dans un message publié sur sa page Facebook, la gendarmerie nationale du Burkina relève que les engins explosifs improvisés posent de sérieux problèmes à nos troupes dans les zones d’opérations. Elle invite les populations à alerter les unités chaque fois qu’elles verront des gens poser les engins explosifs improvisés ou lorsqu’elles constatent des déformations de terrain sur les axes routiers.

Les engins explosifs improvisés posent de sérieux problèmes à nos troupes dans les zones d’opérations : à l’Est, au Nord et dans la zone de Toeni... les civils payent aussi de plus en plus un lourd tribut, face à cette arme qui tue sans discrimination....

Cependant, pour poser ses engins, ces terroristes ont besoin de temps et sont obligés de remuer la terre sur les axes retenus.

Populations du Burkina ... Alertez nos unités chaque fois que vous voyez des gens les poser ou que vous constatez des deformations de terrain sur des axes routiers.

La Gendarmerie nationale une force humaine au service des populations !

Vos commentaires

  • Le 29 janvier à 15:44, par Noogo En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    Si seulement vous réagissiez quand on vous alerte ! Si l’armée n’a pas de moyens aériens pour se déporter dans chaque village quand il est attaqué, la solution est simplement de planter de petites unités commandos partout qui pourront réagir sans besoin de se déplacer en véhicule. Le problème du terrorisme a été négligé depuis le début et je crains fort qu’on ne continue de le négliger.

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier à 05:20, par Atrap Le Moize En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

      Cher Noogo, comment pouvez-vous dire "Si seulement vous réagissez quand on vous alerte” ? Je crois que nous devons avoir plus de considération pour nos FDS au vu du lourd tribu que celles-ci ont déjà payé dans cette lutte asymétrique. Combien de nos hommes/femmes ont péri dans les explosions de ces engins diaboliques ? La Gendarmerie d’après ce que j’ai lu et eu comme information jusque-là a perdu beaucoup d’hommes et femmes dans ces explosions. Vous parlez de planter de petites unités commandos partout qui pourront réagir sans besoin de se déplacer en véhicule ? Relisez-vous et vous comprendrez que ce que vous écrivez est irréalisable. Même aux USA qui sont pourtant la première puissance mondiale, on ne peut pas mettre des FDS à chaque 1 kilomètre (je suppose que c’est la distance à laquelle il faudra mettre ces unités pour qu’elles puissent se déplacer rapidement à pied afin d’intervenir efficacement en cas de besoin). Ne nous trompons pas d’ennemi et ne laissons pas notre amertume se diriger vers nos propres frères et sœurs qui sont pourtant en première ligne de cette guerre et qui paient de leur vie pour nous protéger.

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 16:10, par Aol En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    Il ya les rollers (ensemble de roue compact) propulsé par un véhicule pour prendre le choc des explosions d’EEI. Il fut utilisé par l’armée américaine en Irak, j’ai vu aussi les camerounais utilises ces rollers dans leurs lutte contre les BH.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 16:57, par SOME En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    c’est pourquoi depuis le debut j’avais dit et insisté que la seule solution est l’association des populations aux renseignements. Celles ci sont beaucoup plus aptes a donner les mouvements et evenements suspects et connaissent le terrain mieux que nos forces de securites. Les dozos et autres milices connaissent la brousse et la vie de la nuit etc et auraient pu etre bien utilisés avec encadrement de l’armee.

    Or depuis le debut les populations ont cooperé mais on les a negligés et laissés a la vindicte de l’ennemi qui lui avait compris que son pire ennemi etait la cooperation civilo-militaire et s’est empressé de les intimider par les assassinats de ceux qui ont osé donner des informations. Or les forces de securite ont tout simplement livré meme ces informateurs en donnant l’information a la presse...

    Maintenant l’ennemi a pris racine au sein des populations et vous n’avez plus la confiance des populations. Bref a-t-on besoin de leur montré cela aux hauts gradés ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 18:21, par Tardivement En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    La situation sécuritaire commande que les forces de l’ordre soient dotées de moyens conséquents pour se défendre. Par moyens conséquents, je parle plus de moyens aériens. Les engins explosifs "improvisés" mais qui font beaucoup de dégats sont utilsés depuis un certain temps. Notre capacité d’adaptation devrait nous amener à utiliser les moyens aériens maintenant. Combien coute un hélico ou un avion de guerre que l’on ne peut pas s’offrir au lieu de laisser les FDS et les populations souffrir de la sorte. Le gouvernement devrait mettre l’accent sur l’acquisition de moyens adéquats y compris aériens pour lutter contre le terrorisme. Notre niveau de pauvreté n’est pas à tel point que l’on ne peut même pas s’acheter un aéronef, un hélico, .... que sais-je encore pour se défendre. Trop, c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 09:09, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    ’’Elle invite les populations à alerter les unités chaque fois qu’elles verront des gens poser les engins explosifs improvises....’’.

    - Non messieurs les gendarmes, il faut plutôt dire ’’Elle invite les populations à ABATTRE les gens qu’elles verront entrain de poser les engins explosifs improvises...’’.

    Conclusion : Même si vous êtes gendarmes, vous ne pouvez pas tout faire ni être partout à la fois. Donc il faut nous donner l’autorisation de tuer ceux que nous verrons entrain de poser ces engins, quitte à ce que venez après faire le constat pour vous rendre compte que c’est vrai.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 09:46, par mninda En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    Bonjour chers compatriotes . Parfois la lutte contre ce genre de fléau peut se mener et se gagner par des solutions très simples à première vue saugrenues . Voyez - vous à titre d’exemple ,j’ai proposé à plusieurs reprises sur ce forum ,qu’au lieu de dépenser des milliards de Francs CFA à bitumer des portions de route dans certains secteurs périphériques de OUAGA, on pourrait affecter ces fonds à l’ouverture et à l’élargissement progressif de toutes les voies reliant entre elles toutes les communes de l’Est ,du SAHEL, du Centre Nord ,du Nord ,de la Boucle du Mouhoun . Pour ce faire, dégager tous les arbres , toutes les broussailles ,tous les buissons ,bref tout ce qui peut servir de cachette aux terroristes ,d’au moins 50 à 100 m de la chaussée sur laquelle on roule . De cette manière, aucun terroriste ne pourra se camoufler pour tendre des embuscades ou poser des engins explosifs sans être vu même de loin . Par exemple si on aperçoit un individu trainant bizarrement sur cette voie ,alerte des FDS tout de suite . Ensuite avec cette largeur de la voie ,les terroristes auront des difficultés à camoufler leurs engins explosifs sur toute la largeur de cette voie . Et même si les terroristes tendent des embuscades ,il leur sera très difficiles d’approcher très rapidement une équipe militaire en tournée ,sans que celle-ci n’ait un temps minimum pour riposter et ralentir leur rapprochement vers elle.
    Je sais qu’il y aura quelques environnementalistes qui vont crier pour s’opposer à cette proposition ,mais je rappelle qu’il y a des pays où il n’ y a pas d’arbres dans la brousse qui sont de véritables déserts . Pour autant ,ces pays ne se portent pas mal .
    Aujourd’hui ,arrêtons la politique politicienne ,les calculs électoraux en cherchant à contenter seulement les habitants de OUAGA ,de BOBO, bref des grands centres urbains au détriment de nos compatriotes en danger d’extermination totale .Les contributions pour améliorer la présente proposition seront les bienvenues . Merci

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 12:35, par Tardivement En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    La situation sécuritaire commande que les forces de l’ordre soient dotées de moyens conséquents pour se défendre. Par moyens conséquents, je parle plus de moyens aériens. Les engins explosifs "improvisés" mais qui font beaucoup de dégats sont utilsés depuis un certain temps. Notre capacité d’adaptation devrait nous amener à utiliser les moyens aériens maintenant. Combien coute un hélico ou un avion de guerre que l’on ne peut pas s’offrir au lieu de laisser les FDS et les populations souffrir de la sorte. Le gouvernement devrait mettre l’accent sur l’acquisition de moyens adéquats y compris aériens pour lutter contre le terrorisme. Notre niveau de pauvreté n’est pas à tel point que l’on ne peut même pas s’acheter un aéronef, un hélico, .... que sais-je encore pour se défendre. Trop, c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 2 février à 01:09, par wilfried ouedraogo En réponse à : Burkina : Les engins explosifs improvisés, un sérieux problème pour nos troupes, selon la gendarmerie

    Etudiant en ressources humaines jai fait 9ans au Canada ou les attaques sont legions moi personnellement Je prefere et preconise que nos autorites et gouvernemement facent appelle a la Russie (poutine) pour nous defendre face a ce fleau ou quils nous equipent nos troupes correctement. silgadji est 160km.de Ouagadougou . allons nous juste attendre les mains croisés que la capitale soit aussi visée de la sorte ou que toutes les regions a cote soit vidé . non pensons au conflit inter religieux que tout cela peut engendrer chretiens musulmans le sommeil commence a etre dur a trouver avec cette force barkane !!! Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Terrorisme : La Force Barkhane récupère du matériel appartenant aux terroristes
Lutte contre le terrorisme : Six civils armés tués dans l’Est du Burkina
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés