Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils au Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • jeudi 23 janvier 2020 à 15h00min
Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils  au Burkina Faso

La Délégation de l’Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission de l’UE au Burkina Faso

Le lundi 20 janvier 2020, une attaque terroriste dans la province du Sanmatenga dans la région du Centre-Nord du Burkina Faso a causé la mort de 36 personnes. Des hommes armés faisant irruption dans un marché ont tué 32 civils dans la localité de Nagraogo. Un peu plus tard, ils ont assassiné 4 villageois à Alamou.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso expriment leurs condoléances aux familles des victimes et témoignent leur solidarité au peuple burkinabè, une nouvelle fois endeuillé par des attaques touchant, cette fois-ci, des civils.

Les attaques barbares ne cessent pas. Le massacre de Barsalogho intervient après celui d’Arbinda dans le Soum où 7 militaires et 35 civils ont été tués le 24 décembre 2019. Dans la soirée de cette même date, 11 militaires ont péri dans une embuscade à Hallalé, aussi dans le Soum. Le 4 janvier 2020, un bus transportant plusieurs élèves a sauté sur un engin explosif sur l’axe Toéni-Dounkou dans le Nord-Ouest du pays causant la mort de 14 personnes dont 7 élèves. Le 17 janvier, un véhicule de l’armée a également heurté un engin explosif dans les environs de Yalanga, au Nord-Ouest de Arbinda, tuant 6 militaires.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission de ses Etats Membres représentés au Burkina Faso condamnent vivement ces violences qui sont un facteur évident de déstabilisation. Ils restent pleinement engagés auprès des autorités et du peuple pour une réponse intégrée face aux défis actuels du pays en termes de sécurité, stabilité et de développement socioéconomique soutenu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : 24 personnes, dont un pasteur, assassinées dans la province du Yagha
Négociations avec les terroristes : « Toutes les tentatives pour sécuriser un pays sont à prendre », Dr Jacob Yarabatioula
Province du Mouhoun : Plusieurs imprimés de cartes d’électeurs détruits dans l’incendie d’une école (CENI)
Burkina/Province des Banwa : Des opérateurs de kits attaqués par des individus non identifiés
Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts
Burkina : Dix-sept individus armés abattus dans le Centre-Nord
Victimes du terrorisme : Les policiers bientôt indemnisés ?
Burkina : Un homme tué et un pasteur enlevé avec ses enfants à Sebba
Lutte anti-terroriste : Le poste de gendarmerie de Tanwalbougou (Est) neutralise neuf terroristes
Est du Burkina : 8 assaillants abattus à Tanwalbougou
Terrorisme au Sahel : Une trentaine de terroristes neutralisés par la force Barkhane
Burkina : Trois civils tués dans la région l’Est
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés