Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils au Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • jeudi 23 janvier 2020 à 15h00min
Déclaration locale de l’union européenne (UE) au sujet des récentes attaques terroristes contre des civils  au Burkina Faso

La Délégation de l’Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission de l’UE au Burkina Faso

Le lundi 20 janvier 2020, une attaque terroriste dans la province du Sanmatenga dans la région du Centre-Nord du Burkina Faso a causé la mort de 36 personnes. Des hommes armés faisant irruption dans un marché ont tué 32 civils dans la localité de Nagraogo. Un peu plus tard, ils ont assassiné 4 villageois à Alamou.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l’UE représentés au Burkina Faso expriment leurs condoléances aux familles des victimes et témoignent leur solidarité au peuple burkinabè, une nouvelle fois endeuillé par des attaques touchant, cette fois-ci, des civils.

Les attaques barbares ne cessent pas. Le massacre de Barsalogho intervient après celui d’Arbinda dans le Soum où 7 militaires et 35 civils ont été tués le 24 décembre 2019. Dans la soirée de cette même date, 11 militaires ont péri dans une embuscade à Hallalé, aussi dans le Soum. Le 4 janvier 2020, un bus transportant plusieurs élèves a sauté sur un engin explosif sur l’axe Toéni-Dounkou dans le Nord-Ouest du pays causant la mort de 14 personnes dont 7 élèves. Le 17 janvier, un véhicule de l’armée a également heurté un engin explosif dans les environs de Yalanga, au Nord-Ouest de Arbinda, tuant 6 militaires.

La Délégation de l’Union européenne et les Chefs de Mission de ses Etats Membres représentés au Burkina Faso condamnent vivement ces violences qui sont un facteur évident de déstabilisation. Ils restent pleinement engagés auprès des autorités et du peuple pour une réponse intégrée face aux défis actuels du pays en termes de sécurité, stabilité et de développement socioéconomique soutenu.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Six civils armés tués dans l’Est du Burkina
Djibo : Un infirmier tué par une explosion
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
Bilan des opérations de sécurisation : Une base terroriste démantelée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés