Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Loi instituant les Volontaires pour la défense de la patrie : « Le conseil constitutionnel est là pour dire si oui, ou non, la loi contredit la constitution », Me Benéwendé S. Sankara

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 22 janvier 2020 à 21h49min
Loi instituant les Volontaires pour la défense de la patrie : « Le conseil constitutionnel est là pour dire si oui, ou non,  la loi contredit la constitution », Me Benéwendé S. Sankara

L’adoption de la loi instituant le recrutement des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a été adopté à l’unanimité des députés, le mardi 21 janvier 2020. Certains citoyens s’interrogent cependant quant à sa conformité à la constitution. Au micro de Lefaso.net, Me Benéwendé Stanislas Sankara, 1er vice-président de l’Assemblée, explique en substance ladite loi, avant d’inviter les détracteurs de la loi à saisir le conseil constitutionnel, au besoin.

Lefaso.net Comment comprenez-vous la loi instituant le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie ?

Me Benéwendé Stanislas Sankara : D’abord c’est une loi qui fait suite à l’appel du président du Faso, qui a souhaité que toutes les composantes de la société burkinabè puissent faire corps avec les forces de défense et de sécurité dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et pour plus de sécurité pour le Burkina Faso. De même, des voix se sont manifestées au niveau de la société civile pour saluer la pertinence de cet appel. Mais, il restait à légiférer pour ne pas donner l’impression d’un enrôlement de citoyens aux côtés des FDS sans le minimum de précaution.

C’est ce qui a amené le gouvernement à élaborer un projet de loi. C’est pour dire qu’il y avait urgence à légiférer. Comme vous le constatez, il y avait un vote par consensus, un vote à l’unanimité de l’ensemble des députés de la majorité et de l’opposition. Ce qui veut dire que le parlement, à travers toutes les sensibilités a souscrit à cette loi, qui une fois de plus va permettre à des volontaires, au regard de la loi, des décrets d’application, et éventuellement des contrats qui lient les volontaires, à sécuriser nos villages, nos secteurs, nos provinces et bien entendu, l’ensemble du territoire, avec l’encadrement des FDS.

Que répondez-vous à ceux qui pensent que cette loi est anticonstitutionnelle ?

Je pense que le Conseil constitutionnel est là pour dire si oui, ou non, la loi contredit la constitution. Je ne sais pas exactement, en quelle disposition, la loi viole effectivement la constitution.

E.K.S
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Politique au Burkina Faso : L’UPC braque les projecteurs sur ses dix ans d’existence
IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs
CDP : La 67e session ordinaire du BPN reportée au samedi 29 février 2020
CDP : Blaise Compaoré instruit de solder les dettes envers les ex-travailleurs du siège national
Présidentielle de 2020 : Ça trépigne au CDP…, rupture entre Eddie Komboïgo et Blaise Compaoré ?
Burkina : L’ambassadeur Mélégué Traoré, l’assassinat de Thomas Sankara et la réaction du président soviétique, Gorbatchev
Journées parlementaires du groupe Renouveau démocratique : Grande mobilisation à Banfora
Présidentielle de 2020 : Le Rassemblement patriotique pour l’intégrité, RPI, ‘’décide’’ de soutenir Roch Kaboré
Révision du fichier électoral dans la Boucle du Mouhoun : 42 684 personnes enrôlées en neuf jours
Burkina : L’UPC invite le gouvernement à saisir la main tendue de Zéphirin Diabré, en acceptant une subvention rapide et générale de la Carte nationale d’identité burkinabè
Situation sécuritaire : Le CDP s’insurge contre « l’abandon des populations civiles »
Houndé : Les actions gouvernementales jugées satisfaisantes dans la province du Tuy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés