Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Région du Nord : La contribution de la société Rivestone Karma SA au développement local mise en doute

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • mardi 21 janvier 2020 à 11h44min
Région du  Nord : La contribution de la société Rivestone Karma SA au développement local mise en doute

Le Conseil régional des organisations de la société civile du Nord (CROSC-N) a organisé ce vendredi 17 janvier 2020, à Ouahigouya, une conférence de presse au cours de laquelle elle a fait son analyse et le bilan de l’application du nouveau code minier par la société minière Rivestone Karma SA. Celle-ci intervient à Namissiguima, dans la province du Yatenga.

« Le conseil régional des OSC du Nord, à travers cette conférence de presse, dénonce les violations des droits des populations impactées et affectées par la société minière Riverstone Karma installée dans la commune de Namissiguima », a indiqué en introduction le président du CROSC-Nord, Alidou Bélem. Pour les animateurs de la conférence, le code minier de 2015 a prévu le financement du développement local à travers le Fonds minier de développement local qui doit être alimenté par les sociétés minières.

Pour les populations des trois communes du Yatenga impactées par les travaux de la mine de Karma, il a été mis en place un plan d’appui au développement local élaboré par la société minière et qui devait connaitre une mise en œuvre à partir de 2018 à travers des projets de développement.

A en croire le CROSC-Nord, le budget du plan est étalé sur trois ans (2018, 2019 et 2020) et le financement proposé est d’environ 420 000 000 de FCFA par an pour les trois collectivités dont une partie devrait être utilisée par la mine pour la réalisation d’activités liées à sa responsabilité sociale dans les collectivités.

Le CROSC-Nord veut prendre l’opinion publique à témoin

Faisant le bilan du reversement du fonds minier dont le décret d’application a été signé en 2017, le CROSC-N fait ressortir les montants suivants acquittés par Rivestone Karma. En 2017, pour un montant à reverser de 710 470 465 F CFA, elle a reversé 71 047 047 F CFA, soit un reste à payer de 639 423 418 F CFA. En 2018, sur le montant de 67 708 132 FCFA, Rivestone Karma ne s’en est pas acquitté. Sur l’ensemble des deux ans, le montant à reverser est de 778 178 597 F CFA, soit un manque à gagner 707 131 550 F CFA non reversé. Pour ce faire, le conseil régional des OSC du Nord reste ferme.

« Si la mine reste dans sa position de refus de financer le Plan d’appui au développement local(PADL) et de verser le fonds minier pour le développement local, les populations seront dans l’obligation d’user toutes les procédures et les moyens de lutte adéquats pour l’application rigoureuse et le respect des droits des citoyens », a martelé le président du CROSC-Nord, Alidou Belem. Avant d’en arriver à cette situation, Alidou Bélem et Adama Ouédraogo par ailleurs chargé du plaidoyer ont regretté au passage le refus de la mine par deux fois de renseigner les fiches qui lui ont été soumis dans le cadre des études d’interpellation.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Région du Nord : La contribution de la société Rivestone Karma SA au développement local mise en doute
Mine : Les artisans miniers et leur ministère de tutelle en concertation
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés