Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 19 janvier 2020 à 15h00min
Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement

Le consortium d’ONG Eau Vive et WaterAid a célébré en différé la Journée mondiale des toilettes. C’était ce vendredi 17 janvier 2020 dans la commune de Bokin, dans la province du Passoré, région du Nord, sous le thème « Ne laisser personne de côté. »

Les chiffres en matière d’assainissement au Burkina Faso ne sont guère reluisants. Selon le directeur pays de l’ONG Eau vive, Yongo Nignan, le taux national d’accès à l’assainissement est passé de 19,8% en 2016 à 22,6% en 2018. Une progression en deçà des attentes, alors que l’absence d’hygiène et d’assainissement est à l’origine de nombreuses maladies. La défécation à l’air libre demeure très répandue et selon les statistiques, le taux d’équipement des écoles en ouvrages sanitaires est en deçà de 50%.

C’est au regard de cette situation, que les ONG WaterAid et Eau Vive réunies en consortium ont initié le Projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre-sud, du Centre-nord et du Nord. Le projet est cofinancé par la Coopération suédoise (ASDI) et le consortium WaterAid et Eau vive qui le mettent également en œuvre sur le terrain pour une durée de cinq ans. L’ambition affichée, c’est de contribuer à améliorer durablement et équitablement l’accès aux services d’assainissement et d’eau potable des populations des trois régions concernées.

Et c’est dans le cadre des activités de ce projet, qu’est commémorée en différé la Journée mondiale des toilettes 2019 dans la commune de Bokin, dans la province du Passoré, région du Nord. Dans cette région, neuf communes réparties dans les quatre provinces bénéficient du projet. Dans ces neuf communes aussi, le taux d’accès à l’assainissement est faible, de l’ordre de 10% pour une moyenne régionale estimée à 19% en 2018.

La célébration de la Journée mondiale des toilettes offre donc l’opportunité de sensibiliser les populations aux conséquences de la défécation à l’air libre et à la nécessité de construire des toilettes pour un cadre de vie sain, afin d’atteindre le statut FDAL (Fin de la défécation à l’air libre).

Pour la secrétaire générale de la région du Nord, représentant le gouverneur et le maire de la commune de Bokin, l’initiative de célébrer la Journée mondiale des toilettes dans leur localité est à saluer. « Cette célébration vient nous rappeler une fois de plus la nécessité de changement de comportement sur les questions de défécation à l’air libre.

Nous savons que cette question est au cœur de notre développement dans la mesure où beaucoup de maladies sont liées à la défécation à l’air libre avec beaucoup de conséquences. Et quand on s’imagine que pour la réparation de ces conséquences, ce sont des milliards que le gouvernement engage, il va de soi qu’on sensibilise davantage nos populations à mettre fin à la défécation à l’air libre », a indiqué Salimata Dabal, secrétaire générale de la région du Nord.

L’assainissement, l’affaire de tous…

C’est sous le thème « Ne laisser personne de côté », qu’est célébrée la Journée mondiale des toilettes 2019. A en croire le directeur pays d’Eau vive, ce thème « traduit la volonté affichée de la communauté internationale à prendre en compte toutes les couches sociales et notamment les femmes, les jeunes filles et les personnes vivant avec un handicap dans une logique d’approche fondée sur les droits humains. »

La célébration de la Journée mondiale des toilettes a aussi été l’occasion pour le consortium Water Aid et Eau Vive de remettre officiellement des vélos aux agents de santé à base communautaires (ASBC) des neuf communes qui sont des partenaires de mise en œuvre du projet. Au total, ce sont 598 vélos qui leur seront remis, afin de leur permettre d’être au plus près des populations pour la sensibilisation. Outre les ASBC, une troupe de théâtre a également reçu du matériel de sonorisation à hauteur de 2 millions de F CFA qui lui permettra de mener à bien des actions de sensibilisation sur la nécessité d’améliorer les conditions d’hygiène et d’assainissement, ainsi que la construction de latrines.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement local : les réalisations du projet pilote d’amélioration de l’aviculture traditionnelle en évaluation
Application de l’IUTS au Burkina Faso : Quand les éléphants se battent…
Préavis de grève des syndicats : Voici la plateforme revendicative
Centre universitaire de Ziniaré : Les activités académiques et pédagogiques lancées
Bobo-Dioulasso : La police met le grappin sur des spécialistes de vols à main armée
Santé : Pr Claudine Lougué encourage les agents de santé à Fada N’Gourma et Koupèla
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’extension de l’IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés