Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 19 janvier 2020 à 22h07min
Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

Les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) ont présenté leurs vœux de nouvel an au président de leur parti, Eddie Komboïgo.

Cette sobre cérémonie qui a eu lieu dans la soirée de ce dimanche, 19 janvier 2020, a été un moment de rétrospection et surtout de perspectives, en cette année de joutes électorales.

Au cours de cette tradition qui a mobilisé au siège national du parti, le président Eddie Komboïgo est revenu sur la situation de santé du général Djibrill Bassolé, admis à l’hôpital de Tengandogo dans la nuit de mercredi, 15 janvier 2020.

"Une délégation du CDP est allée rendre visite au général Djibrill Bassolé à l’hôpital Blaise Compaoré débaptisé hôpital de Tengandogo. Sa situation sanitaire est plus que préoccupante ; sa santé très précaire et se détériore de jour en jour", a exposé Eddie Komboïgo.

"Je voudrais lancer ici un appel solennel au président du Faso, Roch Kaboré, pour qu’enfin, il use de son pouvoir de Chef d’État pour permettre au patient Djibrill Bassolé d’aller se soigner dans un autre pays que le Burkina Faso où on n’a pas les moyens, malheureusement, de le soigner", a réitéré le président du CDP, Eddie Komboïgo.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 janvier à 20:19, par Banga En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Bon retablisement pour lui mais Wattao est venu au USA mais il est mort donc Les africains ont Des medeciens bien qualifies courrage a lui Les temps passent vite il sera libre un Grand comme lui doit assumer sa responsabilite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 20:26, par Zama En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    6 militaires sont morts en martyrs avant hier(Paix a leurs âmes).Combien de burkinabé meurt chaque jour que dieu fait,Combien de burkinabé ont quittés leur foyer,Combien d’enfants n’ont plus accès à l’éducation. Combien d’orphelins les femmes ont abandonnées récemment a arbinda.Tout ça ca ne vous préoccupe pas. Votre problème c’est la santé d’un prisonnier parmis des milliers de burkinabé qui croupissent dans les geôles certains pour simple vol de poulet. Heureusement les burkinabé n’ont pas la même preocupation que vous. Le chien aboit la caravane passé.Et puis un conseil mon frère ;faut aller porter plainte a la cours de justice de la Cedeao. Si on n’a de programme politique ,on se fait foutre .Cest pas la peine de fatiguer les gens avec des non événements.Demande à Djibril qui connaît bien la Tunisie qu’est ce qui est arrivé à l’ancien régime après la révolution de jasmin.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 20:30, par Hamon En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Quelqu’un venait de nous apprendre qu’il est atteint d’un cancer. Est-ce qu’un cancer est-il guérissable, qui nécessite qu’on se dépense encore ? De toute façon meilleure santé à lui, même si c’est la récompense de ses faits antérieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 20:31, par Kiriki En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Ce n’est pas particulier parce que c’est Djibrile.Mais vu son état de santé, je pense qu’il faut le faire partir se soigner s’il a l’argent pour ce soigner. Nous sommes en 2020. Ne composons pas dans l’extrême orgueil et la paranoïa inutile. Et puis, retenez, personne de connaît sa fin. Personne n’est Dieu pour connaitre sa fin. Laisser le aller se soigner.vous meme vous cdpiste et vous allez mourir cdpiste mixé.
    Quand on regarde le gars est ce ça la c’est une maladie de mensonge ? Ha attention dè ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 21:05, par Raso En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Si seulement on pouvait s’émouvoir de la même façon de la santé de tous les burkinabés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 21:20, par Saksida En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Je pense que tous les burkinabè ont les mêmes droits. Et s’il en est ainsi, il y a des malades qui sont alités sans moyen et sans soins depuis des années. Si les soins du général dépendent du Président du Faso, que les soins de tous les autres malades soient également pris en charge par le Président ! Ce que je n’arrive pas à comprendre, pourquoi ne pas travailler à développer le système sanitaire national que de se rabattre sur les pays étrangers pour des questions de santé. Ces derniers (étrangers) pourraient aussi se faire soigner au Burkina ! Si nous ne changeons pas de stratégie, notre pays sera un jour, soit pour des étrangers, soit nous serons étrangers dans notre propre pays. C’est tout juste mon opinion.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 21:33, par Le petit tranquilos En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Bon rétablissement à Mr Bassole. C’est sérieux surtout pour vous les politiciens. Au lieu de prendre Bassole comme exemple et voir comment doter les pays d’infrastructures de santé viable, vous êtes là et c’est voter qui vous intéresse. Continuez seulement. Donc un politicien est un hors la loi ? Il doit faire ce qu’il veut ? Libre de tout ?
    En tout cas si le président veut il peut le donner l’autorisation. Mais que nos politiciens sachent ce que le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 21:39, par RV En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Prompt rétablissement ! Si cette photo est d’actualitée, c’est très grave car il est méconnaissable. À Roch d’agir pour son ancien ami et surtout par humanisme.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 21:45, par Wattimbo En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Hummm au frais du cdp ou de l’État ,et les citoyens burkinabé qui meurt chaque jours a l’hôpital tu penses qui n’ont pas le droit d’aller a l’extérieur eux ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 22:11, par Yirmegna En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Que le Général retrouve la santé ! Malheureusement Eddie il y a des milliers de Burkinabés qui triment pour avoir accès à Yalgadogo espérant des soins. Hélas nos dirigeants incluant vous même pensez seulement à vous même et non aux masses. Aucune infrastructure de santé digne dans le pays.
    Vivement que ça change !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 22:26, par Mr Pitié En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    J’ai des larmes aux yeux....Comme quoi l’être humain n’est absolument rien.
    Aux autorités actuelles de notre pays, faites quelque chose si vous en avez la possibilité avant qu’il ne soit trop tard...

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 23:05, par Jean-Paul En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Si cette photo de Djibril Bassolé est authentique, il faut reconnaître que son cas est vraiment grave. Mais si montage photoshop, là c’est cynique de la part de la personne qui l’a faite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 23:06, par Razambwende En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    La vengeance ne sert à rien. Un être humain même si vous pensez qu’il est mauvais, acceptez de croire qu’il peut changer. Alors SEM le Président du Faso ROCK MARC CHRISTIAN KABORE, manifestez un peu d’amour envers votre prochain DJIBRIL BASSOLE même s’il est votre ennemi car DIEU EST AMOUR - PARDON. Accordez lui une chance car Dieu transforme et une personne même si elle est mauvaise peut devenir plus bonne que ce que l’on a jamais cru de lui. Si DIEU devait nous châtier de la sorte alors personne ne vivrait à la surface de la terre. Pour l’amour du Christ permettez à ce monsieur d’aller se soigner. Ne laissez pas quand ce sera tard, vous allez lui accorder l’autorisation tout en sachant qu’il ne survivra pas juste pour en faire un ingrédient de campagne politique et dire par exemple que l’État lui a accordé une exception pour aller se soigner, des moyens ont été mis à sa disposition mais hélas.... N’attendez pas cela, Romain 8.21 "Ne te laisse pas vaincre par le mal mais surmonte le mal par le bien".

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 23:55, par Nab biga En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    La maladie dont souffre notre compatriote est évidemment traitable. Au point où nous en sommes le mal pris de l’avance. C’est donc le moment d’agir avec une évacuation. Cet homme est d’une grande qualité qu’il convient de garder le plus durablement avec nous. Et ceci sans égards à ses orientations politiques. Pour le moment il est malade il faut le sauver. Je suggère une souscription nation et diaporique pour aider sa famille. Il n’y a aucun danger de fuite ou autres périls. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 01:38, par Blaise Bassolé. Canadien d’origine burkinabé. En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Sa situation est vraiment préoccupante ! Nous ! Membres de sa famille au Canada, demandons que les autorités politiques et judiciaires de notre pays restent humains ! Nous nous engageons à le recevoir au Canada et à garantir son retour après sa guérison pour continuer à purger sa peine de 10 ans !
    Nous pouvons même avoir un document signé du gouvernement canadien qui pourrait confirmer qu’il retournera au Burkina après sa guérison !

    S’il vous plaît ! Permettez-lui de continuer à vivre ! Il a été votre compagnon de lutte et a servi loyalement son pays !

    J’interpelle le Moro Naaba ! SVP !! intervenez afin que notre frère ait la vie sauve !

    Que Dieu tout puissant adoucisse les cœurs des décideurs !

    Blaise Bassolé

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 02:12, par Barrou En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Ça doit etre une lesson pour ceux qui sont commande.
    Quand ils etaient au commande ils pensaient que les hopitaux au pays sont pour les autres pas pour eux les un.
    On delaisse les hopitaux au pays et vont se faire consulter en Europe ou ici aux USA pour des simple maux de tête.
    Restez au pays et developer la medecine.
    Pensez a ceux qui n ont pas les moyens d aller se faire soigner dans un autre pays.
    Meilleur santé mon general.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 05:11, par Papa En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Si je detenais le pouvoir dans ce pays, aucun Burkinabé n’ira se soigner a l’extérieur a commencer par moi meme PRESIDENT du FASO . Qu’est-ce-qui coute a l’État Burkinabé de construire un hôpital de référence pour tous les Burkinabé et même ceux d’autres pays viendront se soigner au Faso ici . Dans ce pays ont court après le fauteuil et on oublie ce qui est important pour le peuple , si vous ne construisez pas un hôpital moderne comme ceux d’autres pays ,vous président du Faso et tout le gouvernement présent ou et a l’avenir,vous subirez tous un jour le cas de Djibril Bassolé et tenez-le pour dit. Çà n’arrive qu’aux autres .

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 05:24, par zach En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Mon pays n’est pas un pays... des gens sont tres decourages. Soyez humble et soignez mon grand-frere. Il a travaille pour le BF pendant qu’il etait deja malde...
    Allez sur youtube.com et tapez "Burkina Faso foreign minister collapses in Turkey"
    Les gens veulent quoi ?

    - ip

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 05:41, par Kourané Paul En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Nous sommes dans une nouvelle année, cultivons la graine de la paix. A ma connaissance ce n’est pas l’argent de contribuable qu’il va utiliser mais son propre argent. Le Général n’est pas à son première évacuation. Pourquoi ils ont accepté premièrement et cette fois ci non ?
    Le Président (chef suprême de la magistrature) perd quoi en le laissant se soigner à l’extérieur. Combien de burkinabè partent à l’extérieur chaque année pour se soigner.
    Continuons de cultiver la haine.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 07:32, par Manuel En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Bonjour
    Eddie traduit ici le comportement du riche à qui les pauvres doivent tout et lui n’a que des droits.
    Le problème n’est pas la santé de ce mr mais qu’un candidat à la présidence estime qu’il y’a deux types de citoyens dans le pays qu’il espère gouverner est très grave et dangereux.
    Thomas Sankara a refusé l’évacuation de son propre père, de nos jours il suscite de l’admiration pour de nombreux burkinabé. Il faut arrêter d’accuser le président Rock d’être responsable de la situation de Bassolet car le président n’est ni une bactérie,ni un virus encore moins une anomalie responsables des maladies des Burkinabé
    Tout se paye !

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 07:35, par Saw En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Je ne sais pas pourquoi on demande à RMCK d’user de son pouvoir. N’oublions pas que Bassolé n’est pas un citoyen ordinaire. Il est un condamné de la justice. Donc comment peut on demander au président d’user de son pouvoir ? Franchement respectons la séparation des pouvoirs. Maintenant le cas de Bassolé devrait interpeller tous les hommes et femmes qui sont au pouvoir actuellement. A chacun à son tour chez le coiffeur Mamadou.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 08:30, par ZAMANOMA En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Laissez Monsieur BASSOLE aller se soigner. Roch ne doit pas continuer semer les graines de la vengeance dans ce pays la encore.
    En quoi le Président ROCH est mieux dans la gestion du pouvoir de Blaise COMPAORE. Ministre des finances, Premier ministre et Président de l’Assemblée sous l’air COMPAORE. Donc, on a pas oublié. Laissez le pays se construire dans la paix et quittez dans la vengeance et des calculs politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 08:32, par Ka En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    On voit que Djibril Bassolé est devenu un fonds de commerce du CDP : Pourquoi cette propagande pourtant les portes de Kossyam sont ouvertes pour tout le peuple ? Il suffit d’aller voir directement le premier Burkinabé, et voir ce qu’il vous dira. En voyant cette photo si elle n’est pas un truquage, ‘’’nous devons tous savoir que le prix du sang se paie tôt ou tard sur terre avant le séjour final. C’est une loi divine. Personne ne peut y déroger.’’’ Toute personne sur cette terre sera rattrapé par son passé, car Il a été toujours dit que l’homme devient ce à quoi il pense tout le temps 24h/24. ‘’’Vous imaginez le désastre pour les autres, vous aurez ce désastre dans votre vie. Vous imaginez la prospérité pour votre prochain, vous l’aurez en retour.’’’ Nous payons tous le prix de ce que nous voulons pour les autres. Bon rétablissement monsieur Djibril Bassolé.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 09:40, par sheikhy En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Internaute Nab biga. Malheureusement, le Burkina avait beaucoup de personnes de grande qualité, mais qui ont été formatées, corrompre et utilisées sous le régime de Blaise. Nous savons tous que Blaise en tant que tel n’avait pas de capacités intellectuelles particulières hormis une certaine maîtrise de l’art militaire, du machiavélisme et un caractère personnel très cynique. Un grand gâchis. Par contre, je trouve que la communication n fait défaut de la part de la justice sur cette affaire. C’est vrai qu’il y a la séparation des pouvoirs, mais l’opinion publique doit être bien édifiée sur ce dossier. C’est important en termes de cohésion sociale. C’est sur ce seul point qu’on peut engager la responsabilité de président. Et on sait très bien qu’il a toutes les informations et je pense que ce n’est pas pour rien qu’il ne réagit pas. Je pense que le monsieur a les moyens de se soigner à l’extérieur si tant est que cela est vraiment nécessaire. Par contre, son éventuel sortie à l’extérieur pourra générer de fortes contraintes logistiques, financières et autres au niveau de la justice et du gouvernement. D’ou la nécessité de bien analyser et expliquer ce dossier.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 12:35, par Le réaliste En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

      Excellente analyse "sheikhy". En effet, c’est effectivement plusieurs Burkinabè très valeureux qui se sont laissés utilisés, certains à raison et d’autres à tord, (naïvement, consciemment ou inconsciemment) par Blaise COMPAORE. Tout ce beau monde se trouve aujourd’hui naturellement vomis par une bonne frange des populations du pays.
      Notre mal est de nos jours très profond car, tous les compartiments publics, les différentes couches sociales sont souillés de tout ce qui est négatif. Très peu sont les Burkinabè qui constituent l’exemple, même pour leurs propres familles et à plus forte raison l’opinion public. Tout se résume aux manœuvres frauduleuses pour se faire de l’argent. Lorsque tu tentes de travailler correctement au niveau de ton service, tu deviens un chien à abattre, la plupart des gens ayant opté pour le gain facile à travers les salles "business" de tous genres C’est justement dans ce registre qu’on entend presqu’aucune communication de la part de notre justice qui détient BASSOLET, afin de pour éclaircir l’opinion et lui permettre de se situer. C’est dommage pour notre pays.

      Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 10:04, par madi En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Que vaut la vanité de l’homme ! soyez humble et serviable dans la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 10:12, par caca En réponse à : Burkina Faso : "La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante.., appel pressant au président Roch Kaboré", s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Je comprends bien pourquoi les frères Compaoré ont quittés le pays avec le changement de nationalité. Ceux qui ont voulu restés par l’esprit patriotique, voilà comment ont les traites comme des vauriens. Je n’ai jamais connu ce Monsieur personnellement, mais simplement lire et et entendre ses exploits. A le voir s’éteindre de cette manière montre bien que ce pays a encore le chemin de pacification devant loin. La politique au Faso n’est pas seulement une question de jeu de mots idéologique, mais un état esprit pervers usurpation du pouvoir. Cette année, j’ai remarqué qu’aucun prisonnier au Faso n’a été gracier par le PF par rapport en Cote d’Ivoire où des milliers ont été graciés.
    Il n’est pas bon d’être prisonnier au Burkina, nos prisons sont les antichambres de la Soah. On peut se demander de l’efficacité des associations des droits de l’homme dans ce pays ? Laissez un prisonnier politique mourir à ciel ouvert au nom d’un procès politique dénudé de sens ? N’est-ce-pas l’effet de la loi de talion ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 11:14, par El Pistolero En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Moi même qui écrit là je suis malade. J’ai le rhume. Je demande évacuation parce que je suis burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 12:28, par Made En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Moi President, aucun membre du gouvernement n’ira se soigner à l’extérieur, meme moi ! Comme on gouverne bien, alors soignons-nous ici. Point-barre. Comprenne qui veut comprendre ! Je me demande comment ces gens se regardent au mirroir, losrqu’ils fuient pour aller se soigner avec l’argent du peuple. Ensuie, sachons tous que l’homme n’est absolument rien ! Gloire, honneur, argent, armes, c’est zéro. On est au meme rang que le poulet qu’on egorge le soir pour griller. "au moins le poulet sert à quelque chose"

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 12:32, par Burkinameilleur En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Nous souhaitons prompt rétablissement au général prisonnier.
    En même temps cela est un conseil pour tous (FOO SAN KIND KOUDA KOUDA BI FTENG LAMA LAMA), pour dire que nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve. Aujourd’hui PUISSANT, demain IMPUISSANT. Dieu bénisse le FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:19, par Ka En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Sans parti pris, l’évacuation de Djibril Bassolé dépende de la justice et non au président. Le rôle du président est de faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement.

    Dans le cas de la maladie de Djibril Bassolé un ‘’détenu,’’ je vois que ceux qui ne se rappellent pas du passé sont condamnés a le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement au Faso. Nous vivons dans un éternel recommencement, malgré tout ce que nous avions vécu dans le passé, nous faisons toujours les mêmes erreurs comme si ces problèmes n’avaient jamais existés.

    ‘’On dit que l’être humain doit connaitre une situation afin d’en extirper les avantages. Ce qui sépare l’être humain de l’animal, c’est comprendre une situation. Lorsqu’un homme se fait bruler par une flamme, il fait désormais attention à cette flamme. Ce qui est tout le contraire de l’animal. En fait ce qui nous sépare de l’animal, c’est de savoir la situation, les avantages et les inconvénients. Lorsqu’on connait une situation on fait désormais attention pour en tirer les avantages au maximum. En conclusion, oublier ou faire semblant d’oublier nos expériences passées comme le manque des structures sanitaires adéquates pour tout le monde, c’est faire preuves de stupidité. C’est la raison simple pour laquelle le BLANC nous regarde de loin avec un complexe de supériorité.

    Comme l’internaute Papa avance dans sa critique fondée, je confirme en disant à caca comme la famille de Bassolé au Canada que lorsque tu manges la main du singe, tu dois te rappeler de tes propres mains qui pourraient être dévorées par d’autres. Ou encore Djibril lui-même doit savoir maintenant que qui sème le vent récolte la tempête.’’ C’est quand le mal nous surprend qu’on se rappelle que l’humaine condition est brève et qu’il nous faut de toute urgence la dédier au mystère du don de soi pour l’Autre, pour la Cité, pour un monde meilleur, afin de vivre toujours dans les cœurs reconnaissants et d’espérer l’accueil éternel du Maître de Vie, Celui en qui tout naît, et vers Qui tout repart, dans une montée et une descente éternelle des êtres qui est la respiration même de l’Etre Absolu.

    Caca qui prend l’exemple des frères Compaoré : la question que je me pose souvent est de savoir si un président comme Blaise Compaoré ou autres en Afrique veulent du bien de leur population ? Pour la petite histoire, sachiez qu’il y a quelque temps, RFI annonçait a ses auditeurs qu’au Sénégal la seule machine de radio thérapie offerte en 1980 par la France était tombée en panne d’où l’évacuation des malades de cancer les plus nantis vers le MAROC. Comment expliquer une telle situation ? Une machine offerte en 1980, et vous ne songez pas à le changer ?

    C’est pourquoi je ne cesse de dire à nos dirigeants dans ce forum, ‘’’Combien de fois on va dénoncer les carences de notre système sanitaire en Afrique sans que cela n’émeuve nos dirigeants de toutes les tendances depuis nos "indépendances ». Et ça continue de plus belle, nos soucis de santé, ils n’ont aucune vision à long terme pour trouver des solutions durables. Car avec les moyens qu’ils ont, ils sont à l’abri des besoins pour se soigner correctement avec leurs familles. La grande majorité du peuple se débrouille dans les hôpitaux sous équipés avec un personnel mal formé, souvent corrompu ,inefficace et surtout inconscient de ses responsabilités sur la vie des malheureux patients dans leurs mains (pas tous évidemment ).Nos services publics sont encore mal tenus par certains administrateurs peu conscients du poids de leurs responsabilités vis à vis de la population. C’est dommage qu’au 21e siècle, la situation ne change pas malgré les budgets alloués à ce secteur d’activité vitale.’’’

    Pour un dignitaire africain comme Bassolé et autres, se soigner à l’étranger est également une énorme injustice envers le reste de la nation. En effet, pendant que leurs compatriotes sont condamnés à se rendre dans des structures de santé devenues des mouroirs, les présidents africains eux prélèvent sans vergogne sur les deniers publics pour aller se soigner en Occident. Avec le cas de Bassolé, même si je ne le porte pas dans mon Cœur a cause de l’affaire du valeureux Norbert Zongo, il mérite d’être soigné comme tout le monde : Et au Burkina nous avons des spécialistes du cancer, il suffit de sortir l’argent comme au Maroc ou en Turquie. Monsieur Bassolé, Bonne guérison.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 14:30, par Sidnoma En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

      Après cette intervention de l’internaute Ka, il n’y a plus rien à ajouter...
      Dieu bénisse le Burkina !

      Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 15:37, par caca En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

      @ Ka, tu as encore fait une sortie malheureuse, devant une tragédie notre humanisme s’impose une compassion. Penses-tu qu’avec un budget de 2000 milliards, notre ministère de santé peut se permettre à doter un hôpital moderne avec toutes les commodités ? Je rêve, mais je demeure sceptique. Là question ne même pas l’hôpital, vous avez combien de spécialistes dans votre fameux ministère de santé ? L’ex-hôpital Blaise Compaoré n’est pas un fruit de la diplomatie du Général Bassolé ? L’hôpital du Secteur 30 à Waga n’est-il pas le fruit de modernisation de santé dans notre pays du régime Compaoré. Puisque c’est dans cet hôpital où se trouvent quelques spécialistes ? Ils ne sont même pas des professeurs agrégés de médecine. Depuis 60 ans indépendance, puisque tu as travaillé dans la coopération avec l’argent du contribuable, as-tu négocié combien pour ton pays ?
      Tu es rigolo quand tu t’exprime dans le forum.
      Actuellement j’ai un compatriote qui a déboursé chemin pour rentrer mourir au pays faute d’argent afin de payer en France. Parce qu’il vient d’arriver du pays et n’a pas la couverture sociale de santé française.
      Le Burkina dispose combien de médecins d’abord généralistes qui terminent chaque années et qui rentrent dans la vie professionnelle.Je pense qu’une santé de qualité dépend les moyens humains et de l’équipement adéquat.
      Tu as droit de critiquer le régime Compaoré avec ces tares, mais de grâce avec la photo du général qui circule fait quand même un effort de compassion.

      Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 16:28, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

      @Ka, Salif DIALLO, bête politique visionnaire est mort où ?
      Il y a deux aspects dans cette affaire : le traitement différent du politicien par rapport au citoyen lambda et le règlement de compte entre compagnons d’hier. Même actuellement pendant le régime Roch une dame politicienne, connue nommée par Roch est allée se soigner au frais du contribuable en plus.
      Il y a un ensemble de désordres dans ce pays, mais ça fonctionne parce que les citoyens, ces gens là-même qui sont victimes sont les avocats de ces anomalies. On philosophe pour tourner les choses dans un sens ou dans l’autre pour diverses raisons.

      Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:38, par Okouli En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Djibril est un citoyen comme tout le monde. S’il venait à etre évacuer, il faut qu’on évacue tous les prisonniers malades. Mon frère Boubié croupie à la Maison d’arrêt et de Correction de Koudougou,malade depuis Longtemps. Pourquoi vouloir faire deux poids deux mesures ??

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:38, par Django En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Et si Mr Bassolet fait une grève de la faim pour maigrir et favoriser sa fuite. Il avait été évacué en Tunisie et certainement le président dispose du fond du dossier médical de Djibril. A ce que tout le monde sait il a été dit que ses soins peuvent continuer au FASO. Meilleure santé à lui mais ce Mr Est très fin. Rappellez vous de l’or au RPR pendant la révolution

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:51, par jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Transition des transitions. Qui dit que Bassolé est méconnaissable ? N’oubliez pas qu’il a plus de 60 ans. Et doit s’attendre tout même au poids de l’âge incurable. Et ce n’est pas maintenant qu’il faut avoir peur de quitter la terre pour le ciel. EDDIE peut aller voir Dieu pour sa guérison. Limitons ces BLA-BLA-BLA politico-corrupteurs sur la vie de Bassolé en prison. Je souhaite que la prison ne permette même plus ces vols d’informations sur Bassolé. Il ne sera pas éternel. Laissez-le purger et partir à son paradis. Justice c’est justice. Yaa ya boin bala ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:52, par Jah Glory, le Rasta En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    En regardant la photo du général Djibril Bassolé, j´ai eu vraiment au cœur beaucoup de compassion pour lui ! Oui comment peut-on devenir ainsi !? Devant la maladie ou même la mort, nous sommes tous égaux. Libre ou en prison, on doit subir les soins que notre état nécessite !
    Parlant du général Djibril Bassolé, je compatis à sa peine, mais le premier coupable de cette situation est bien sûr le pouvoir CDP. Ces gens ont gouverné le Burkina comme s´ils étaient immortels ! Ils se sont donné tous les moyens, ont détourné les maigres ressources du Burkina, ont mis leurs enfants á l´abris en Amérique, en Asie ou en Europe. Cependant ils ont oublié de construire les meilleures structures sanitaires au pays, puisque de toute façon, ils auront toujours les moyens d´aller se faire soigner ailleurs ! Tant qu´ils seront puissants, tant qu´ils gouverneront, ils auront tous les droits ! Mauvais calcul, car qui est libre et puissant peut aller où il veut, le comble je connais dans mon entourage des gens à qui on a refusé le visa pour une éventuelle évacuation sanitaire, quand bien même ils avaient les moyens.
    Meilleure santé mon général.
    Quant á ceux qui parlent d´éventuels exploits du général, qu´ils se calment…je n´en connais pas et je n´en ai jamais lus ! Alors éclairez-moi sur la question !

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 17:00, par RAMAEL En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Prompt rétablissement à mon Général.
    Au gouvernement et à tout le peuple du Burkina Faso, j’estime que nous devons ensemble travailler pour que Mr Bassolet puisse se rendre auprès de meilleurs spécialistes pour bénéficier de soins appropriés. En effet, s’il y a une mauvaise fin dans la situation actuelle du Général, l’histoire retiendra que c’est le Burkina Faso qui lui a refusé les médecins appropriés.
    Aussi, à tous ces personnes et à tous ces décideurs soucieux de l’image du pays, je demande de faire bouger les lignes pour éviter de ternir l’éclat de notre pays pour une personne dont la maladie semble prononcer de jour en jour le sort.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 17:15, par pardon En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Des Livres Saints nous enseignent que Saol a été si mauvais mais Dieu la transformer et baptiser en Paul qui est devenu ST PAUL à la fin. accordons à Djibril le Pardon ! Dieu s’est ce qu’il fait. aux blessés et victimes de du cout d’Etat Raté, que Dieu vous donne la sante et vous élève à la hauteur de votre pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 17:21, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Les propos de monsieur Kombiogo, incarne tout ce dont souffre notre société burkinabè et par extension, la société africaine en générale. Qu’on ne sous-estime pas ma sympathie pour le malade, en fait, je me joins à tous pour lui souhaiter prompte rétablissement. Je me demande pourquoi appelle-t-on avec aplomb aux autorités, et surtout au Président du Faso, d’évacuer monsieur Djibril à l’étranger ? Y-a-t-il des burkinabè plus burkinabè que les autres ? Pourquoi alors ne faut-il pas appeler aux autorités d’évacuer tous les malades de nos hôpitaux vers l’étranger pour y recevoir des soins spécialisés car nos hôpitaux ne sont pas bien équipés ? Sauf erreur, il y a dans chaque centre hospitalier de notre pays, des cas des malades graves qui nécessitent à leurs tours, une évacuation à l’étranger mais personne n’en parlent de ce dernier sauf monsieur Djirbril. Faut-il comprendre que monsieur Djibril est plus important que les autres ?

    Appelons les choses par leurs noms. NAFA, tout comme l’opposition en sont entièreté, souhaite faire comprendre au monde que monsieur Djibril est un prisonnier politique et qu’il est persécuté en lui refusant l’autorisation qu’il lui faut pour se soigner ailleurs autre que dans notre pays. Qu’il en soit clair, monsieur Djibril à l’instar de tous ceux écroués à la MACA, n’est pas un prisonnier politique. Un prisonnier politique par la définition la plus basique, est bien celui, qui, de par ses opinions politiques, est écroué parce que ses positionnements sur certains choses vont à l’encontre de ceux du régime autoritaire en place. Dans certains cas, les opposants sont parfois chanceux d’être écroués sinon ils sont liquidés, pur et simple pur et simple. Je peux d’ores et déjà citer les cas de Norbert, de Clément Oumarou à ne mentionner que ceux-ci en passant.

    Monsieur Djibril a été trouvé coupable après un procès, et a été écroué par la suite. Il n’a pas été écroué à cause de ses opinions politiques. Je lui souhaite prompte rétablissement mais que l’opposition sache qu’il est burkinabè malade parmi tant d’autres qui souffrent des autres malades. Désormais tout appel à l’évacuation, doit se faire au nom de tous les malades de notre patrie.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 19:45, par Sidpawetta En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Humm. Le cas Bassole, m a permis de confirmer ce que je pensais de certains burkinabè, à savoir le satanisme qui les anime. Le monsieur, il a plus de 60 ans, il mourra tôt au tard et c’est la loi de la nature. Le monsieur, il est à la MACA et pour ceux qui sont pressés de le voir entre 6 planches, vous pouvez vous y rendre et réaliser votre rêve au plutôt. Des milliers de nos frères meurent aujourd’hui et les vrais coupables libres, ceux qui doivent nous protéger

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 09:05, par Ka En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    ’’’’A’’’’ Caca : comme j’ai l’habitude de le dire dans ce forum, ‘’’l’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser.

    Si tu as remarqué dans ma critique, j’ai souhaité ‘’’Bonne santé a Djibril Bassolé même si je ne le porte pas dans mon cœur.’’’ Car, aucune maladie n’est acceptable encore moins belle, surtout d’un être humain que Dieu a offert sans condition la vie. Dans ma critique ce n’est pas seulement le régime Compaoré que j’ai accusé, mais tout le système sanitaire négligé par nos décideurs Africain. Et je dis à tous ces décideurs qui essaient d’aller se soigner en Europe et qu’on ne les autorise pas, surtout quand on est un détenu, ‘’’que quand on crache en l’air, il faut s’attendre à recevoir la salive en plein visage.’’’

    Quand à toi caca, voilà une personne qui est incapables de se remettre en question, et qui trouve toujours des causes externes pour occulter ses propres faiblesses.
    Quand on voit un intellectuel comme toi se prendre en admiration pour de vulgaires tueurs massifs, on ne peut que s’attrister pour l’avenir de notre pays. Quels sont leurs hauts faits, si ce n’est que d’avoir massacré d’autres innocents pour un pouvoir que certains semblent rejeter aujourd’hui ?

    Si tu as bien lu ma critique fondée qui s’adresse aux décideurs Africain après plus de 50 ans d’indépendance, tu allais bien me comprendre : Mais le malheur de notre continent vient de ce que nos intellectuels comme toi à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité : et pour moi, ce n’est pas la faute de Dieu, lui a déjà confessé que le peuple périt par manque de connaissance ?

    Ici, tu sais très bien que j’ai raison, mais tous les prétextes sont bons pour toi pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires : Tu refuse de se remettre en cause, et tu trouve toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité.

    Pour les gens dont Dieu puni de nos jours et que tu essaie de défendre, sache que le mal ou le bien revient toujours à l’origine. Ne soit pas étonné si une personne riche devient pauvre du jour au lendemain. Ou si certaines personnes perdent la vie dans des conditions pitoyables ou dramatiques. Comme il est mentionné dans la Bible, on récolte ce que l’on a semé

    Ta critique non fondée à mon égard n’est que du verbiage. Au lieu qu’on construise des structures sanitaire adéquates pour toutes et tous, tes mentors ne voyaient que du confort à leur égard comme un aéroport coûteux à côté de leur village. A l’exemple de la France, la France ou ils se tournent pour se soigner, a gardé pendant des années un aéroport nommé Orly, en construisant des hôpitaux de qualité, formant des spécialistes en médecine avant de songer un aéroport international nommé ‘’Charles de De gaule.’’ Caca, tant que les "élus" comme ton mentor pensent qu’a pillé les caisses, biens et ressources de l’Etat en toute impunité, cette conception du pouvoir et ses conséquences néfastes perdureront, et nos pays n’avanceront pas.

    Si tu veux savoir le fond de ma critique qui te fâche, c’est Par exemple, l’aller-retour d’un avion médicalisé pour acheminer à Paris un ministre africain malade coûte au minimum 150 000 euros, l’équivalent (au moins) d’une vingtaine de bourses d’études en médecine à Dakar ou Abidjan. La faute politique et l’injustice expliquent ensemble la colère d’une partie de l’opinion africaine lorsqu’elle apprend que les politiciens africains et leurs parents vont se faire opérer à Paris. Pour avoir fait le choix de négliger les structures sanitaires de leur pays, convaincus qu’ils pourront toujours être évacués vers les capitales occidentales, les dirigeants africains ont mis le continent au sommet du palmarès mondial des présidents décédés à l’étranger : le Zambien Michael Sata, décédé en 2014 à Londres, l’Ethiopien Melès Zenawi, mort en 2012 à Bruxelles, le Bissau-Guinéen Mallam Bacai Sanha qui s’est éteint la même année à Paris tout comme le Zambien Levy Mwanassa mort en 2008 à Paris. De toute cette liste, les deux cas les plus scandaleux sont ceux du Gabonais Omar Bongo Ondimba et du Togolais Eyadema Gnassingbé. Le premier est mort en 2009 à Barcelone, en Espagne, après avoir dirigé son pays pendant quarante-deux ans sans avoir eu à l’idée de bâtir un centre sanitaire dans lequel il rendrait son dernier souffle. Le second est mort en 2005 dans l’avion qui le transportait de Lomé vers une capitale occidentale après trente-huit ans d’un règne au cours duquel il avait eu les moyens suffisants de doter le Togo d’un centre hospitalier qui lui aurait permis de recevoir les premiers soins avant son évacuation. Cela lui aurait peut-être sauvé la vie !
    Quand a moi, j’ai faits de mon mieux pour le développement de mon pays en tant qu’un conseiller technique au developpement. Je n’avais aucun pouvoir que mes conseils. Et si ceux qui avaient le pouvoir ne m’ont pas écouté que de faire à leur tête, je m’en lave les mains. Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 10:43, par caca En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    @Ka, j’ai lu ta défense, mais tes arguments demeurent sans intérêts et lucide. Tu parles de l’Afrique et tu omis de me répondre nos spécialistes burkinabé en médecine. Tu as bien été conseiller technique à la coopération avec des conseils depuis le début de ton carrière et jusqu’à ta retraite doré. Tu vois , tu n’as même pu me convaincre de ce que tu as pu faire en tant conseiller technique du ministère des affaires étrangères. Si Le Général Bassolé avec qui tu as travaillé, puisqu’il a été ministre des affaires étrangères, pouvait te répondre en face, tu aras que la honte dans la figure. Je dis bien l’hôpital qui porte le nom du Président Blaise Compaoré et celui du secteur 30 de Waga ne sont-ils pas modernes et date de la période de ce Monsieur ? Tu ne sois pas hypocrite, laisse les choses évoluées de manières positives. Même dans les pays où on dit que la santé est qualité, les médecins se tournent vers certains horizons.
    Je ne connais pas tes déboires avec le général Bassolé quand tu étais sous sa responsable, mais souhaite le bon rétablissement. Il faut que tu domines la haine en toi, ton esprit de juger et de décider qui doit aller au paradis ou à l’enfer. Ta vie non plus n’a plus de valeur que celle du Général Bassolé. Si tu peux critiquer le système sanitaire de ton pays en étant conseiller technique de la coopération, excuse-moi, ta compétence étais certainement en deçà de tes conseilles.

    Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 20:19, par Ka En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

      Tu te trompes énormément caca. Me dénigrer gratuitement quand on a tort ne me touche pas. J’en veux a Djibril Bassolé de se laisser berner par François Compaoré ton dieu pour étouffer le dossier de l’assassinat du valeureux journaliste Norbert Zongo et ses compagnons. Surtout maltraité le collectif de ‘’’Justice pour Norbert Zongo en les rasant les têtes pour les présenter au journal télévisé de 20 h, et maître Halidou Ouédraogo ne me dira pas le contraire.’’ Je n’ai jamais travaillé pour Djibril Bassolé, mais pour des ministères qui développent le pays et non un individu. Et toi, prouve-moi ce que tu as fait pour le Burkina ? Si tu n’as p rien à prouver que de soutenir tes mentors, ferme là et sans rancune mon jeune caca.

      Répondre à ce message

      • Le 22 janvier à 10:23, par caca En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

        Ka, je vois mais néanmoins tu as pu avouer pourquoi tu as tant de haine à Mr Bassolé, le dossier Norbert Zongo. Voyez vous que vos critiques ne sont jamais fortuits. Mr Bassolé en tant ministère des affaires étrangères était bien ton ministre de tutelle. Donc arrête de dire je travaillais pour les ministères, car ces ministères sont responsabilisés par un ministre qui mets la politique du gouvernement et PF.
        Renseigne toi, Caca fait des trucs pour le pays malgré que je n’ai jamais travaillé pour le Faso. En plus, je n’ai jamais bénéficié un franc du contribuable burkinabé ? je suis allé en Europe par un fond personnel, mais malgré tout j’ai aidé ou je continue d’aider une ONG qui intervient au Burkina qui d’ailleurs serait la première ONG à s’occuper les orphelins. Actuellement, avec les attaques terroristes, à Kaya seul nous avons 307 enfants en charges qu’il faut nourrir matin midi et soir. Je travaille dans un strict anonymat au nom de l’amour du prochain.
        Tu vois bien que ton jeune caca est actif au pays. Merci pour la transparence car tu viens de me dire pourquoi tu en veux au général Bassolé. Dans ce sens, tu es l’un des internautes rares qui accepte dire la vérité. Néanmoins souhaite lui un bon rétablissement et montre lui de la compassion. Sans rancune !

        Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 19:13, par Madjer En réponse à : Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo

    Quand je lis certains internautes sincèrement il existe des animaux en forme humaine parmi nous. POURQUOI LES GENS SONT DEVENU SUBITEMENT BETE ? C’est quelle méchanceté aveugle comme ça ? Vous ne savez toujours pas que le Général BASSOLE est incarné juste pour l’empêcher de se présenter aux élections présidentielle à cause de sa puissance financière ? Vous croyez réellement qu’il est impliqué dans ce faux coup d’Etat ? Et vous voulez que ce pays avance avec ces genres de mentalités tordue ? Que Dieu ai vraiment pitié de ce pays. Meilleure santé au Général.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Politique au Burkina Faso : L’UPC braque les projecteurs sur ses dix ans d’existence
IUTS sur les indemnités : Le MPP accuse des organisations syndicales d’instrumentaliser les travailleurs
CDP : La 67e session ordinaire du BPN reportée au samedi 29 février 2020
CDP : Blaise Compaoré instruit de solder les dettes envers les ex-travailleurs du siège national
Présidentielle de 2020 : Ça trépigne au CDP…, rupture entre Eddie Komboïgo et Blaise Compaoré ?
Burkina : L’ambassadeur Mélégué Traoré, l’assassinat de Thomas Sankara et la réaction du président soviétique, Gorbatchev
Journées parlementaires du groupe Renouveau démocratique : Grande mobilisation à Banfora
Présidentielle de 2020 : Le Rassemblement patriotique pour l’intégrité, RPI, ‘’décide’’ de soutenir Roch Kaboré
Révision du fichier électoral dans la Boucle du Mouhoun : 42 684 personnes enrôlées en neuf jours
Burkina : L’UPC invite le gouvernement à saisir la main tendue de Zéphirin Diabré, en acceptant une subvention rapide et générale de la Carte nationale d’identité burkinabè
Situation sécuritaire : Le CDP s’insurge contre « l’abandon des populations civiles »
Houndé : Les actions gouvernementales jugées satisfaisantes dans la province du Tuy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés