Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • samedi 18 janvier 2020 à 23h55min
Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet

« Toute tentative d’appliquer l’IUTS aux primes et indemnités à compter du 1er Janvier 2020 ouvrirait une période d’incertitudes et ferait voler en éclats la trêve sociale que son Excellence le Président du Faso, Chef de l’Etat, a lui-même réclamée ». C’est l’avertissement que lancent le Syndicat national autonome des enseignants-chercheurs (SYNADEC) et le syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), toutes de catégories U et P, dans la déclaration commune ci-après.

DECLARATION RELATIVE A L’APPLICATION DE l’IUTS SUR LES PRIMES ET INDEMNITES DES TRAVAILLEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE

L’année 2020 a débuté avec la question de l’Impôt Unique sur les Traitements et Salaires (IUTS), institué par l’ordonnance N°70-043/PRESIMFC du 17 septembre 1970. Le gouvernement s’appuie à cet effet sur la loi N°0058-2017/AN du 20 décembre 2017 portant Code général des impôts modifiée par la loi N°0051-
2019/AN du 05 décembre 2019 portant loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2020.

Au lieu de s’engager dans un débat franc et constructif avec les partenaires sociaux et les spécialistes de la question, le gouvernement s’est installé dans une asymétrie d’informations dont il est le seul à maîtriser les rouages. La sortie hasardeuse et pleine d’incohérences dans le calcul de l’IUTS du Directeur Général des Impôts, sur les médias, est la preuve de cette fuite en avant qui n’augure pas d’un avenir serein pour les travailleurs.

Le conflit actuel en cours en France portant sur le régime universel des retraites vient nous rappeler encore une fois que les dirigeants ont la responsabilité sociale de tenir compte des acteurs internes et externes, sans lesquels les activités s’effondrent. Dans la définition des objectifs de développement, la responsabilité des autorités est de concilier les intérêts contradictoires des différents groupes.

Aussi, les travailleurs de la santé attendent toujours l’application des décrets portant grille indemnitaire et indiciaire de la FPH et surtout l’opérationnalisation de l’Agence de Gestion des Soins Primaire(AGSP) crée depuis fin avril 2019 qui concerne plus de 25000 agents de santé dépourvus depuis janviers 2018 de leurs primes de rendement. Ceux de l’Education attendent également l’apurement du passif sur leurs indemnités.

Toute tentative d’appliquer l’IUTS aux primes et indemnités à compter du 1er Janvier 2020 ouvrirait une période d’incertitudes et ferait voler en éclats la trêve sociale que son Excellence le Président du Faso, Chef de l’Etat, a lui-même réclamée. Nous appelons nos militants et sympathisants à suivre avec toute l’attention requise l’évolution de la situation nationale. Tout en réitérant notre profond attachement à un débat constructif, nous nous réservons le droit d’entreprendre toutes actions pour la défense des intérêts de nos militants. Nous invitons par conséquent tous les camarades militants et sympathisants à rester sereins et mobilisés pour les combats qui s’annoncent.

Pour le SYNADEC Le Secrétaire général

Pr. Boubié GUEL

Pour le SYMEB

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tony Elumelu, président du Groupe UBA, une des 100 personnalités les plus influentes du monde en 2020
Système national de la statistique : La acteurs veulent mieux évaluer les référentiels de développement
Fonds de relance économique post-Covid : Le mécanisme de financement expliqué aux acteurs économiques
Développement du secteur privé : De jeunes entrepreneurs burkinabè sollicitent conseils et soutien du chef du gouvernement
Burkina : La Banque Atlantique donne sa version des faits dans le litige avec la SONATAB
Microfinance : Le Burkina Faso lance le Fonds national de finance inclusive pour personnes à faibles revenus
BCEAO : Baisse de la rémunération bancaire des dépôts clients dans l’UEMOA au mois de juillet 2020
Banque Atlantique : Des agences fermées à Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat dresse un bilan positif de son action de 2018 à 2020
Banque africaine de développement : Akinwumi Adesina, élu président, a prêté serment pour un second mandat
Transports : L’Union des chauffeurs routiers s’insurge contre les tracasseries et les rackets à l’intérieur du pays
Conclave national sur l’industrie et le commerce : Un cadre d’échanges pour améliorer l’écoulement des produits
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés