Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • samedi 18 janvier 2020 à 23h55min
Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet

« Toute tentative d’appliquer l’IUTS aux primes et indemnités à compter du 1er Janvier 2020 ouvrirait une période d’incertitudes et ferait voler en éclats la trêve sociale que son Excellence le Président du Faso, Chef de l’Etat, a lui-même réclamée ». C’est l’avertissement que lancent le Syndicat national autonome des enseignants-chercheurs (SYNADEC) et le syndicat des médecins du Burkina (SYMEB), toutes de catégories U et P, dans la déclaration commune ci-après.

DECLARATION RELATIVE A L’APPLICATION DE l’IUTS SUR LES PRIMES ET INDEMNITES DES TRAVAILLEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE

L’année 2020 a débuté avec la question de l’Impôt Unique sur les Traitements et Salaires (IUTS), institué par l’ordonnance N°70-043/PRESIMFC du 17 septembre 1970. Le gouvernement s’appuie à cet effet sur la loi N°0058-2017/AN du 20 décembre 2017 portant Code général des impôts modifiée par la loi N°0051-
2019/AN du 05 décembre 2019 portant loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2020.

Au lieu de s’engager dans un débat franc et constructif avec les partenaires sociaux et les spécialistes de la question, le gouvernement s’est installé dans une asymétrie d’informations dont il est le seul à maîtriser les rouages. La sortie hasardeuse et pleine d’incohérences dans le calcul de l’IUTS du Directeur Général des Impôts, sur les médias, est la preuve de cette fuite en avant qui n’augure pas d’un avenir serein pour les travailleurs.

Le conflit actuel en cours en France portant sur le régime universel des retraites vient nous rappeler encore une fois que les dirigeants ont la responsabilité sociale de tenir compte des acteurs internes et externes, sans lesquels les activités s’effondrent. Dans la définition des objectifs de développement, la responsabilité des autorités est de concilier les intérêts contradictoires des différents groupes.

Aussi, les travailleurs de la santé attendent toujours l’application des décrets portant grille indemnitaire et indiciaire de la FPH et surtout l’opérationnalisation de l’Agence de Gestion des Soins Primaire(AGSP) crée depuis fin avril 2019 qui concerne plus de 25000 agents de santé dépourvus depuis janviers 2018 de leurs primes de rendement. Ceux de l’Education attendent également l’apurement du passif sur leurs indemnités.

Toute tentative d’appliquer l’IUTS aux primes et indemnités à compter du 1er Janvier 2020 ouvrirait une période d’incertitudes et ferait voler en éclats la trêve sociale que son Excellence le Président du Faso, Chef de l’Etat, a lui-même réclamée. Nous appelons nos militants et sympathisants à suivre avec toute l’attention requise l’évolution de la situation nationale. Tout en réitérant notre profond attachement à un débat constructif, nous nous réservons le droit d’entreprendre toutes actions pour la défense des intérêts de nos militants. Nous invitons par conséquent tous les camarades militants et sympathisants à rester sereins et mobilisés pour les combats qui s’annoncent.

Pour le SYNADEC Le Secrétaire général

Pr. Boubié GUEL

Pour le SYMEB

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération : La Banque mondiale investira 7,5 milliards de dollars au Sahel, entre 2020 et 2023
7e édition du forum Africallia : Au moins 500 participants attendus à Ouagadougou, du 27 au 29 mai 2020
Accompagnement du secteur privé : Le ministère de l’Economie renforce sa collaboration avec la Maison de l’entreprise
Entreprenariat féminin : La plateforme « 50 millions de femmes ont la parole » lancée
Economie : la Bank of Africa Burkina s’offre un bâtiment flambant neuf pour abriter son siège
Bolloré Transport & logistics BURKINA FASO : 2020 commence avec des médailles pour collaborateur
L’USAID et United Bank for Africa signent un protocole d’accord sur les objectifs du commerce et de l’investissement bidirectionnels de Prosper Africa
Alliance Borderless : Une rencontre conjointe pour faciliter les échanges commerciaux entre Ouangolodougou et Niangoloko
Contrôle interne au ministère de l’économie : aucune direction n’a une maturité de contrôle interne optimisée, selon une mission de l’inspection des finances
Burkina : La plus grande usine d’égrenage de coton biologique d’Afrique de l’Ouest inaugurée à Koudougou
Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B) : De nouveaux tickets de péage à compter du 1er février 2020
7e réunion ministérielle des pays du C-4 : Les ministres du Commerce dénoncent les distorsions des échanges créées par les subventions internes du coton
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés