Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres en charge de la Culture de l’espace G5 Sahel adoptent la Déclaration de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 18 janvier 2020 à 23h45min
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres en charge de la Culture de l’espace G5 Sahel adoptent la Déclaration de  Ouagadougou

La conférence des ministres en charge de la Culture des pays du G5 Sahel a pris fin ce vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou. Durant trois jours, les ministres et leurs experts ont réfléchi sur la contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent. Cette rencontre a abouti à la déclaration de Ouagadougou. Elle demande la prise en compte de la culture dans la stratégie de lutte contre le phénomène.

Les lampions se sont éteints sur la conférence des ministres du G5 Sahel le vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou. Durant trois jours, les ministres, experts, artistes et écrivains se sont penchés sur la contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent. C’est le Premier ministre Christophe Dabiré qui a présidé la cérémonie de clôture au nom du président du Faso. La rencontre a abouti à la déclaration de Ouagadougou. C’est le ministre de la Culture du Tchad, Madeleine Alingue, qui l’a rendue publique. La déclaration de Ouagadougou réaffirme la nécessité de la promotion des systèmes de valeurs en partage au sein des communautés. Ceci, non seulement pour la paix mais également pour le développement durable.

La conférence a également invité l’ensemble des gouvernements à doter de budgets conséquents le secteur de la culture. Elle a exhorté à une meilleure protection et une valorisation continue du patrimoine culturel dont regorgent les pays du G5 Sahel dans le cadre de la prévention et de la lutte contre l’extrémisme violent.

Bien avant, les autorités coutumières et traditionnelles ont lancé elles aussi un appel. Elles ont demandé leurs implications à tous les niveaux dans ce combat contre le mal. Les artistes et écrivains ne sont pas aussi restés en marge de l’événement. Par la voix du comédien, Rasmane Ouédraogo, ils ont demandé aux chefs d’Etat du G5 Sahel à leur faire confiance. Ils ont, selon eux, des capacités et des compétences. Ils peuvent donc proposer de bonnes solutions.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a, au nom du président du Faso, félicité les ministres et les experts pour les résultats auxquels ils sont parvenus. Il a rassuré que des dispositions seront prises pour la mise en œuvre effective des recommandations. Pour le président du Faso, la déclaration de Ouagadougou trouvera une suite conséquente dans la prise en compte de la culture comme instrument de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent dans l’espace commun.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement local : les réalisations du projet pilote d’amélioration de l’aviculture traditionnelle en évaluation
Application de l’IUTS au Burkina Faso : Quand les éléphants se battent…
Préavis de grève des syndicats : Voici la plateforme revendicative
Centre universitaire de Ziniaré : Les activités académiques et pédagogiques lancées
Bobo-Dioulasso : La police met le grappin sur des spécialistes de vols à main armée
Santé : Pr Claudine Lougué encourage les agents de santé à Fada N’Gourma et Koupèla
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’extension de l’IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés