Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme d’esprit fait toujours quelque profit du mаl qu’οn dit dе lui.» A. Tournier

Municipalités du Burkina La contribution des élus locaux au retour de la paix au cœur de l’assemblée générale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 17 janvier 2020 à 16h30min
Municipalités du Burkina La contribution des élus locaux  au retour de la paix au cœur de l’assemblée générale

L’Association des municipalités du Burkina (AMBF) est réunie ce 17 janvier 2020 à Ouagadougou pour son assemblée générale. Avec les difficultés sécuritaires que traverse le Burkina Faso, la faîtière des élus locaux se focalise sur sa contribution au retour de la paix dans les contrées du Burkina.

C’est à la fois une rencontre qui dresse le bilan d’exécution du Programme d’appui aux collectivités territoriales du Burkina Faso 2019 (PTBA), examine et adopte celui de 2020, passe en revue le budget 2019 et examine en vue d’adopter le budget de l’année 2020 que l’Association des municipalités du Burkina (AMBF) se tient.

Egalement, elle affine ses armes pour contribuer au retour de la paix dans les contrées du Burkina, au regard de l’hydre terroriste qui secoue nombre de communes. Une situation qui touche les élus locaux ou maires, représentant de l’autorité plus proches des populations prises pour cibles. Ainsi, en 2020, il s’agit d’apporter le concours des élus locaux au retour de la paix au Burkina Faso. Car, pour le premier responsable de la faîtière, Armand Béouindé, maire de Ouagadougou, la réponse à l’insécurité n’est pas que militaire, d’où « la réponse de proximité » qu’elle entend trouver. Cela, en apportant dans un premier temps, un concours dans le cadre d’un élan de solidarité aux communes en « détresse ».

Dans un environnement où des témoignages des élus locaux des zones touchées, indiquent qu’il faut de l’audace pour préserver le vivre-ensemble du pays, l’AMBF se convainc que la victoire finale est proche. En attendant il faut continuer la lutte, se ravise-t-il.

« Bon fonctionnement » de l’association en 2019

Dans l’ensemble, l’AMBF s’est très bien portée sur le plan du fonctionnement, dresse son président Armand Béouindé. Selon le bilan soumis à l’assemblée, le taux de réalisation physique des activités est estimé à 65%. En effet, 1601 activités ont été programmées au titre de l’année 2019 dont 958 placées sous la responsabilité de la faîtière des maires du Burkina. Mais, au terme de l’année, ce sont 525 qui ont été exécutées. Le reste des activités à mener est à la charge des Organisations non gouvernementales (ONG) partenaires dont le bilan est pour l’instant indisponible. Ces activités menées ont coûté 344 573 000 FCFA, soit 40,44% du budget prévisionnel qui s’élevait à 860 660 000FCFA.

Pour les dix prochaines années, un nouveau plan stratégique qui consacre des réformes en rapport avec le contexte actuel doit être soumis à l’examen de l’assemblée.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Application de l’IUTS sur les indemnités et primes des fonctionnaires de l’Etat : Le personnel de l’éducation du Centre-Ouest donne le ton en attendant les autres secteurs d’activités
Application de l’IUTS : Des organisations syndicales convoquent une assemblée générale le 26 février 2020
Direction générale de la Police municipale : Deux bus touchés par un incendie sur le nouveau site
Dédougou : La 15e édition du Festival international des masques et des arts se tiendra du 29 février au 7 mars 2020
Usine SECOBIO de Koudougou : Le tout premier directeur général installé
Cancers féminins : « Il faut 900 000 F CFA en moyenne pour la prise en charge d’un cancer du sein non avancé », Dr Aboubacar Bambara, oncologue médical
Gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : Des commerçants et le maire de la commune à couteaux tirés
Droits humains : Le MBDHP s’impose un bilan critique, 31 ans après sa création
Contrôle Citoyen : Trois projets routiers à la loupe du REN-LAC
Insécurité au Burkina : Des efforts de résilience dans les régions touchées
Cité ONEA de Zagtouli : Abdoul Service rassure ses clients
Drame de Yirgou : « Si vous prenez une piste dans la brousse, vous préférez croiser un lion qu’un humain », révèle le maire de Barsalgho au sujet de la psychose qui prévaut dans la localité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés