Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET - CREDIT PHOTO : RFI • vendredi 17 janvier 2020 à 15h27min
Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

A l’issue de la réunion extraordinaire des ministres des finances et des gouvernements des banques centrales tenue le 15 janvier 2020 à Abuja, le ministre nigérian des finances, Zainab Ahmed, a annoncé que le Conseil de convergence de la zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO) considère la décision annoncée par le président en exercice de l’UEMOA, comme non-conforme aux décisions de l’autorité des chef d’État et de gouvernement de la CEDEAO pour une adoption de l’eco comme monnaie commune.

Six États de la CEDEAO le Libéria, la Sierra-Leone, la Guinée, le Ghana, la Gambie et le Nigeria, rejettent l’adoption de l’eco comme monnaie commune, dans les décisions annoncées par les chefs d’États de la zone UEMOA.

L’eco de l’UEMOA restera donc la monnaie exclusive des pays membres de cet espace.


Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 janvier à 11:47, par Boussou-Biiga En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Pauvre Alassane OUATTARA. A cet âge, après avoir venter tes compétences de financiers, tu te vois ridiculisé ainsi. Tu as oublié que les pays hors CFA ne connaissent las les flatteries et autres titres ronflants auxquelles vous êtes habitués et enchaînés par Paris. Vous allez payer cash vos ruses malsains. Vive nos frères du Nigeria, du Ghana, de la Guinée, de l’Afrique noire .A bas les traîtres aux sommet de nos États.

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 13:18, par Mafoi En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      Cette histoire de cet ECO qui sonne creux puisque c’est le même FCFA mais en pire,il y a eu duperie comme à son habitude de la part de Allassane Dramane Ouattara qui a dribblé tout son monde à savoir les autre chefs d’Etat de la CEDEAO) pour faire tout seul sa déclaration tonitruante à côté du président français afin que ce dernier avalise sa forfaiture qui se met en route pour son mainten au pouvoir au delà d’octobre 2020 alors qu’il aura épuisé ses 2 mandats.Le hic dans tout tout ce cirque pathétique,c’est le suivi moutonnier des autres présidents de l’espace UMUOA qui ont courbé l’échine devant ce criminel ADO car parlant de ses compétences de financier,il suffit de lire sa maigre thèse qui fait moins de 200 pages pour se rendre compte que son titre de docteur lui a été offert gracieusement,tout comme d’ailleurs bon nombre des étudiants immigrés de cette époque afin que ces pseudo diplômés retournent presto dans leur pays de naissance.Donc les ADO,Ablassé Ouédraogo et consorts étaient ce qu’on appelait jadis les Diplômés Pour l’Afrique:DPA car si c’était maintenant,ils auront du mal à obtenir un simple petit master

      Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 21:23, par Maria de Ziniaré En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      Beaucoup d’amalgame dans ce article qui ne fait qu’ajouter de la confusion dans l’esprit de nos concitoyens qui souvent réagissent au quart de tour sans lire entre les lignes.
      A mon humble avis il importe de préciser que
      la ZMAO n’est pas la CDEAO mais un sous ensemble des pays de la CDEAO.
      En français facile la CDEAO c’est l’UEMOA + La ZMAO + Le Cap vert.
      La ZMAO regroupe 6 pays la Guinée le Ghana le Nigeria la Gambie le Liberia et la Sierra Leone. L’objectif de la ZMAO est de crée une zone monétaire qui fusionnerait avec l’UMOA et Le Cap Vert pour constituer la zone monétaire unique de la CDEAO.
      La ZMAO n’a jamais pu avancer dans son projet de création d’une seconde zone monétaire. Elle a ses instances différentes de celle de la CDEAO et ses décisions et communiqués n’engage pas la CDEAO bien qu’elle intègre la 1 er et deuxième économie de la CDEAO à savoir le Nigeria et le Ghana.
      Le communiqué pondu précise uniquement que l’ECO de L’UEMOA (avec une parité fixe avec l’euro et garanti par la France dans un premier temps ) n’est pas celui de la CDEAO (qui sera flexible par rapport à un panier de devise à déterminer et n’aura pas la garanti d’un pays tiers ). Notez que ce communiqué ne dit pas que l’ECO de l’UEMOA ne peut pas évoluer vers celui de la CDEAO qui est toujours en chantier et dont les contours techniques peuvent toujours évoluer.
      Alors ce qu’il faut retenir c’est que la ZMAO ce n’est pas la CDEAO mais un sous ensemble de la CDEAO et ses décisions ne concernent que les pays de la ZMAO et n’engagent pas la CDEAO.

      Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 10:27, par Hussein En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

        Justement, nous ne devrions plus accepter d’être divisés en anglophones (eux ils sont libres) et francophones (eux ils sont gardés sous la coupe de la France. Ils ne sont pas libres et sont par conséquent les pays les moins avancés du monde). Nous sommes des Africains (les Ethiopiens dans la bible) et le Nigéria est plus proche de nous que la France. Le Nigéria (avec 200 millions d’habitants a plus de la moitié de la population de toute la CEDEAO et son économie représente plus de 70% le toute l’économie de cet espace économique communautaire) devrait logiquement devenir le moteur du développement économique de la CEDEAO. Pour reconnaître ce fait, on n’a pas besoin d’être un docteur en doctorat système francais (càd sans aucune valeur ajoutée dans le monde), ni avoir un phd de Penn State comme celui de la Côte d’Ivoire. Les pays de l’UEMOA ne devrait manquer cette chance historique unique offerte à eux pour acceder à la souveraineté monétaire, une des conditions essentielles à un développement réel dans l’indépendance financíaire.

        Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 14:50, par caca En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

        Merci Maria de Ziniaré pour votre éclairage. On peut être un opposant d’une chose qu’on ne comprend même pas ceux à quoi on s’oppose. Il suffit certains internautes de lire que ZMAO a dit ceci et cela sans rien même réfléchir ce qui compose la CEDEAO. Je me demande si les pays de l’UEMOA se retiraient de la CEDEAO que va-t-il resté comme pays crédible ? On peut n’est pas aimé les pays de l’UEMOA par leur rapprochement à la France, mais il n’existe pas de pays africain colonisé par les occidentaux qui ne cherchent pas son histoire avec un pays colonisateur. Même ceux jadis Allemands cherchent toujours des repères avec cette puissance. N’a parlons même pas avec les anglophones où la Commonwealth demeure le patrimoine de la Reine d’Angleterre. Ceux qui critiquent parfois oublies les liens du Nigeria et le Ghana avec l’Angleterre. Le Liberia avec les USA. Je pense que le fcfa est une bonne chose étant donné qu’il y a déjà 8 pays qui utilisent une seule monnaie pour ses concitoyens. Mais maintenant avec son âge, elle nécessite quelques reformes surtout 70 ans après sa circulation. Cela ne veut dire que cette monnaie serait mauvaise avec sa parité avec le l’Euros dans laquelle la France est le garant. C’est savoir ce qu’on veut. Le Nigeria et le Ghana achète d’abord le FCFA pour avoir l’Euros et le Dollar américain, tandis que, nous grâce à la convertibilité avec l’Euros achète facilement le dollar américain.
        De la colonisation avec la France, le reste positif à mon point de vue serait la monnaie dans sa stabilité et sa banque centrale qui regroupe 7 pays d’ex-colonie et la Guinée-Bisseau.

        Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 18:32, par MonOpinion En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

        @Maria de Ziniare. Non, A mon avis il n’y a pas de confusion ; s’il y en a c’est Macron et Ouattara qui l’ont cree et non la reunion dont le communique final nous est presente dans cet article. En effet, concernant la question monetaire il y a 2 sous-ensembles dans la CEDEAO : Les pays Franc CFA (UMOA) et tous le reste des pays NON-Franc CFA (ZMAO). Tous les 2 sous-groupes reunis ensemble au sommet de la CEDEAO decident de creer une monnaie unique pour cet grand ensemble ; ils donnent le nom ECO a cette future monnaie du grand groupe : l’ECO.
        En plus simple le nom ECO est donc la propriete de la CEDEAO (propriete intellectuelle si vous voulez). Et cet ECO renvoit a un ensemble de mesures que la CEDEAO (grand groupe) a definit a savoir qu’il doit etre libere de la tutelle de la France, doit avoir un taux flexible et relie a un panier de devises. C’est pour cet ECO que tous les etats CEDEAO voulaient abandonner leurs monnaies nationales (Naira, Cedi, franc guineen, etc). Nulle part il n’est question d’une garantie francaise.
        En d’autres termes, les changements que Macron et Ouattara ont annonce a Abidjan pour ’modifier’ le Franc CFA est tout sauf l’ECO tel que la CEDEAO l’a concu. Donc il s’agit d’une usurpation de nom (car ce nom ECO n’appartient pas au sous-groupe UEMOA mais au grand groupe CEDEAO (voir ci-dessus). En droit, la CEDEAO aurait tente une action contre l’UEMOA qu’elle gagnerait le proces haut les mains.
        Macron et Ouattara et/ou l’UEMOA devraient donner un autre nom a leur Franc CFA bis. Si la ZMAO (les non Franc CFA) avait pu creer leur monnaie il ne l’auraient pas appele ECO. Tel que Ouattara et Macron ont procede, ils ont confisque un nom pour le CFA-bis en vidant le mot ECO de sa substance et l’ont rendu inutilisable par la CEDEAO. Les ministres de la ZDMAO disent donc que l’ECO annonce a Abidjan est different en substance de celui que la CEDEAO voudrait mettre en place et en faire la monnaie unique du grand groupe CEDEAO.
        La monnaie ECO de la CEDEAO n’a rien a voir avec le CFA-Bis annonce a Abidjan, donc il ne peut avoir l’adhesion des pays de la ZMAO (Non CFA).

        Répondre à ce message

        • Le 19 janvier à 16:39, par Dedegueba SANON En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

          J’espère aussi que Caca aura compris ?
          J’avais dit dès l’annonce de ADO, que c’était un très mauvais casting de Macron, le fait que cette nouvelle sorte de la bouche de ADO.
          ADO n’aime que lui-même....et peut-être les français. Il est celui-là même et l’unique dirigeant qui a instauré une carte de séjour dans notre sous région. Pire il est anti décrochage du franc CFA de l’Euro via le trésor français. Ce qui me désole c’est que ADO semble présenter son "pays" comme une économie prospère sous régionale alors que ce sont les français et libanais qui sont aux contrôle de l’économie ivoirienne.

          Répondre à ce message

        • Le 19 janvier à 19:51, par Maria de Ziniaré En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

          Commencez par connaitre les pays de la CDEAO et les sous-ensembles qui la composent : la ZMAO ne comprend pas le Cap-Vert. Macron et Ouattara ne parlent que des sujets dont ils sont habilités à parler c’est à dire les accords de coopérations monétaires entre la France et les pays de l’UMOA Macron au titre de la France et Ouattara en tant que President en Exercice de le UEMOA c’est à dire au nom de tous ses pairs de lUEMOA. Macron n ’a pas parler de L’ÉCO de la CDEAO mais des mutation du CFA dont son pays est signataire. Quand on doit changer des accords il est logique que les signataires s’accordent.

          Répondre à ce message

        • Le 22 janvier à 23:28, par kofi En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

          merci mon frère pour ces précisions.N’oublions pas que le vrai mal se trouve parmi certains de nos frères (en l’occurence soeur) qui sont amoureux de leur servitude...

          Répondre à ce message

      • Le 21 janvier à 10:32, par Yirviel En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

        Bonjour Mon frere. Tu as fait toit se bavardage pour dire la meme chose que tout le monde sait deja ??!!!! cest a dire que les sous prefecture ont decidé de rester toujours des sous-prefectures et les authentiques africains ont refusé cette baliverne appélé ECO en restant toujours authentiques

        Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 23:18, par Maria de Ziniaré En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      Beaucoup d’amalgame dans ce article qui ne fait qu’ajouter de la confusion dans l’esprit de nos concitoyens qui souvent réagissent au quart de tour sans lire entre les lignes.
      A mon humble avis il importe de préciser que
      la ZMAO n’est pas la CDEAO mais un sous ensemble des pays de la CDEAO.
      En français facile la CDEAO c’est l’UEMOA + La ZMAO + Le Cap vert.
      La ZMAO regroupe 6 pays la Guinée le Ghana le Nigeria la Gambie le Liberia et la Sierra Leone. L’objectif de la ZMAO est de crée une zone monétaire qui fusionnerait avec l’UMOA et Le Cap Vert pour constituer la zone monétaire unique de la CDEAO.
      La ZMAO n’a jamais pu avancer dans son projet de création d’une seconde zone monétaire. Elle a ses instances différentes de celle de la CDEAO et ses décisions et communiqués n’engage pas la CDEAO bien qu’elle intègre la 1 er et deuxième économie de la CDEAO à savoir le Nigeria et le Ghana.
      Le communiqué pondu précise uniquement que l’ECO de L’UEMOA (avec une parité fixe avec l’euro et garanti par la France dans un premier temps ) n’est pas celui de la CDEAO (qui sera flexible par rapport à un panier de devise à déterminer et n’aura pas la garanti d’un pays tiers ). Notez que ce communiqué ne dit pas que l’ECO de l’UEMOA ne peut pas évoluer vers celui de la CDEAO qui est toujours en chantier et dont les contours techniques peuvent toujours évoluer.
      Alors ce qu’il faut retenir c’est que la ZMAO ce n’est pas la CDEAO mais un sous ensemble de la CDEAO et ses décisions ne concernent que les pays de la ZMAO et n’engagent pas la CDEAO.

      Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 14:39, par Siriki En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      Qui empêche le Burkina de sortir de l’UEMOA et de créer sa propre monnaie nationale !? Personne !!
      Qui oblige les États membres de la ZMAO à renoncer à leurs monnaie nationale, pour adhérer à la nouvelle monnaie commune de l’UEMOA, qui, si elle ne s’appelle pas l’Eco, pourra s’appeler l’Afro !? Personne !!
      Alors, arrêtez de nous casser les roubignoles et occupez-vous de vos problèmes qui sont beaucoup plus sérieux, tel que les déplacements des populations au nord du Burkina, la survie même de la nation burkinabé, mise en péril actuellement par les Djihadistes !!
      Merci.

      Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 11:52, par Kouda En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Le plan de sabotage de la monnaie unique de la CEDEAO par Macron et Ouattara semble bien marcher. Malheureux pour nos peuples et pays qui devront peut-être attendre encore très très longtemps pour voir se réaliser le rêve de l’ingration monétaire en Afrique de l’Ouest. Avec des présidents comme ADO...

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 12:57, par Espoir En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      Là Macron et Alassane ont réussi a deviser par ce coup les pays membres de la CEDEAO du moment où aucun pays de l’UEMOA, meme le Burkina n’a contesté les déclarations de Alassane Ouattara.
      A mon avis nos économistes de la CEDEAO auraient pu faire simple en proposant simplement un rattachement de tous les pays ouest africains à la monnaie du Nigéria (Neira) et en la rebaptisant "Eco". Cette 1ere puissance d’Afrique qu’est le nigeria pèse plus de 50% dans l’economie de la CEDEAO. Mais hélas avec des traitres comme Ouattara une telle idée serait combattue.

      Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 19:52, par Leo En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

        Le Nigeria pèse 75% du PIB de la CEDEAO. Ma Côte d’Ivoire(50 Milliards de dollars US de PIB par an) est une grenouille à côté du mastodonte Nigeria (500 Milliards de Dollars US), 1ère économie du continent, loin devant l’Afrique du sud.
        Pour toute personne averti, il va sans dire que la réaction du Nigéria (et du Ghana) est une évidence, surtout avec une très brillante Ministre des Finance comme Dame Zainab. .
        Si Ouattara, est au service des intérêts Français, et partisan d’une servitude volontaire " l’esclavage des africains", le Nigeria n’acceptera jamais de se soumettre à la Francafrique.
        Ouattara est la plus grande escroquerie intellectuelle du continent depuis les indépendances et je pèse mes mots

        Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 14:12, par Hum En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      ADO a vraiment réussi son coup : exploser l’Eco de l’intérieur !
      Ah, le nègre de service, il a bien fait le travail que lui a confié son maitre, la France.
      Espérons que l’UEMOA ne va pas consommer cette forfaiture. Si elle adopte l’Eco-CFA de Macron-Ouattara, il reviendra à chacun de ses pays de s’assumer pour se libérer ou non du joug français en rejoignant ou non l’Eco-CEDEAO.

      Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 11:54, par TANGA En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    C’est propre !!!
    On va laisser l’alassane et son macron avec leur création.
    Nous c’est cedeao.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 12:13, par Hussein En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    J’attendais avec impatience cette réaction des états membres de la CEDEAO qui ne font pas partie de l’UEMOA. On constate avec grande amertume que les dirigeants des états de l’UEMOA ont dédidé de garder leurs pays sous la coupe de la république francaise, puisqu’aucun d’eux (même pas Rock qu’on croyait être seulement redevable au Faso et à son peuple et pas à la France) n’a eu le courage de protester ouvertement contre l’ingérence insultante du président de la République francaise Emmanuel Macron dans nos affaires intérieures africaines ni contre la décision unilatérale et délirante d’Alassane Ouattara qui ne devra même pas engager son pays la Cote d’Ivoire. Or je pense que la plus grande partie des pays de l’UEMOA vont tellement économiquement si mal avec le franc FCFA qu’ils ne devraient plus avoir aucun doute qu’abandonner cette monnaie ne serait que la seule option pour pouvoir construire une Afrique unie, souveraine et prospère pour tous les africains, dans le seul intérêt des popualtions africaines. Peuples d’Afrique, osons lutter, sachons vaincre et rien ne nous sera impossilble, car ce n’est pas un hasard que Dieu nous a créé en nous donnant ce vaste continent, l’Afrique. Honte éternelle à ceux qui trahissent leurs peuples !

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 12:16, par papa En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Voilä que cette histoire de monnaie commune est releguee´ aux calendes grec . .J´ai toujours dit et je maintiens ma parole que tant qu´Allassane Ouattara est au pouvoir les chefs d´etats ouest Africains ne s´entendront jamais ,car c´est lui seul ( ADO ) qui de connivence avec la France seme la zizanie entre les peuples. Je tire mon chapeau a ces six pays de la CEDEAO qui ont dit non a la forfaiture du couple marie´ Macron et Ouattara . Ce qui m´intrigue c´est le mutisme de nos chefs d´etats apres la declaration d´Abidjan du couple Macron- Ouattara , c´est inacceptable que deux personnes ( Macron et Ouattara ) tiennent des pays en laisse comme des caniches. Pour leur fauteuil ,certains chefs d´etats sont prets a toutes les compromissions pour atteindre leur objectif et c´est triste pour la zone Ouest Africaine.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 12:34, par sankara saidou En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Merci aux responsables des autres pays de la CEDEAO. Il reste maintenant aux sociétés civiles des pays de l’UEMOA à mettre en marche le processus de rejet de l’ECO version Alassane OUATTARA.
    Il a trahit ses amis politiques, il est entrain de trahir les aspirations des populations de la zone UEMOA

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 13:03, par Sidpassata Veritas En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Très bien dit !
    - Mais à mon humble avis, la CEDEAO devrait aller plus loin dans la clarification pour contrer les subterfuge des pêcheurs en eaux troubles, acteurs de l’agenda de la Françafique qui souhaitent certainement diviser nos chefs d’État et faire imploser la CEDEAO pour sauver coûte que coûte le franc CFA.

    - Pour cela, il faut bien se rendre compte que les chefs d’Etat qui ont soutenu que dans la réforme annoncée de CFA, le premier point qui consiste à donner le nom d’ECO à ce CFA "nouveau" toujours arrimé à l’euro par une parité fixe garantie toujours par la France est une usurpation qui vise clairement à semer la confusion dans les esprits des gens et les pousser à rejeter le vrai ECO, monnaie unique et indépendante de la CEDEAO.
    - Afin d’éviter que cette tricherie fasse échouer le projet de monnaie unique, deux solutions me semblent envisageables :
    1- La CEDEAO proteste et refuse à l’UEMAO le droit d’usurper le nom de la monnaie de la CEDEAO. Le problème c’est que cette solution risque de donner l’occasion aux manipulateurs de créer une crise en opposant l’UEMOA au reste de la CEDEAO afin de provoquer l’échec ou l’implosion de l’organisation sous régionale.
    2- La CEDEAO, comme son conseil des ministre vient de le faire, encourage l’UEMOA dans la réforme de CFA et sa transition en douceur vers la monnaie commune indépendante de la CEDEAO ; et profite de l’occasion pour lui laisser l’usage du nom ECO pour le CFA transitoire. Puis la CEDEAO trouve un autre nom à consonance plus africaine que l’ECO pour son projet ambitieux et intégrateur de monnaie unique indépendante.
    Dans tous les cas, il serait utile de mener une campagne explicative des enjeux pour que les citoyens des l’espace CEDEAO puisse, le moment venu, décider par référendum de leur souveraineté monétaire. Imposer la consultation référendaire permettra une grande solidité de la monnaie qui serait adoptée par les peuple et permettra d’échapper à certaines vieilles tutelles obsolètes et leur acolytes locaux qui tentent de ce maintenir au mépris des aspirations des peuples et des intérêts des États concernés.
    IL FAUT A TOUT PRIX PRENDRE DES PROCÉDURES QUI ÉVITENT LA DIVISION SOUHAITÉE PAR CEUX QUI N’ONT PAS INTÉRÊT A L’AUTONOMIE ET AU DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE : ILS SE BATTENT POUR LEURS INTÉRÊTS ET NOUS POUR LES NÔTRES.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 13:44, par L’Autre Africain En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Merci aux pays anglophones et la Guinée de nous sauver la mise !
    Il revient à l’UEMOA de désavouer l’ ECO de Ouattara et Macron pour rejoindre celle de la CEDEAO, quitte à laisser ADO seul avec son ECO (Emmanuel Contrôle Ouattara).
    Si ADO veut être un esclave volontaire, çà n’engage que lui. Son pays rejoindra la monnaie unique de la CEDEAO après son départ de la présidence.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 13:58, par RV En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Cette rencontre s’est tenue sans les ministres de finances de l’UEMOA et le gouverneur de la BCEAO.
    ADO a raison et les autres chefs d’État de l’UEMOA doivent bien réfléchir avant d’aller à l’aventure avec le Nigéria. Regardez comment le Nigéria a fermé unilatéralement ses frontières avec le Bénin au mépris de la Convention de la CEDEAO. Ceux qui connaissent ce pays me comprennent.

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 18:25, par Kouda En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      RV,
      Il est bien dit dans l’article qu’il s’agit d’une réunion des ministres et gouverneurs des banques centrales de la zone monétaire ouest africaine (ZMAO) constituées des pays de la CEDEAO non membres de l’UEMOA. Pourquoi donc voulez vous voir des ministres ou le gouverneur de la bceao à cette réunion ?
      Si des ministres des finances de l’UEMOA se réunissent, vous attendez-vous à voir les ministres des pays de la ZMAO là bas ?
      Que voulez-vous à la fin ?

      Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 14:12, par L’africain En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Voilà qui est bien clair... Ce macron et son domestique nous prennent pour des crétins ou quoi ? Levons nous pour barrer la route à cette forfaiture.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 14:33, par pataamleukré En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Bravo à nos frères anglophones qui savent ce qu’il veulent !
    Eux n’ont pas eu besoin de l’accord de Londres pour adhérer à la nouvelle monnaie.
    La preuve est là que nous ne pouvons pas compter sur nos Chefs d’État qui sont sous tutelle française pour défendre nos intérêts.
    la société civil ouest africaine doit se réveiller maintenant si non ce sera trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 14:42, par Manitu En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Je ne suis pas d’accord avec le prix. Il n’y a pas d’ECO de l’UEMOA. Les chefs d’états de la CEDEAO disent ne pas se reconnaitre dans ce que ADO et Macron a dit. Sinon il n’y a pas deux monnaies qui se préparent...

    Cdlt

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 14:54, par Le Néant En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Vaut mieux rester avec le FCFA car part l’appellation et l’humiliation ne voit pas ce qui a changé. Les conditions de création de cette monnaie ne devraient pas être imposées par la France et tous les pays qui voulaient y adhérer ne sont pas des des colonies (anciennes) de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 15:06, par Zama En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Si Macron veut qu’il convoque un autre sommet,le sentiment antifrancais ne fait que grandir tant qu’ils continuent de s’ingérer dans nos affaires intérieures. Voilà des gens qui dès le départ étaient vent et marée contre contre l’idée de créer cette monnaie unique. Subitement,ayant sentie que la marche des peuples était désormais inébranlable ils viennent s’approprier cette lutte dans l’intention de la capoter. Mais c’est peine perdue pour ce diable de alassane La cote d’ivoire était un pays paisible,mais depuis que cet homme a mis son nez dans les affaires ivoiriennes la malédiction a frappé ce beau pays.Son 1er fait d’arme était la fameuse carte de séjour qu’il a ceer. Les 1ers a subir c’était nous les burkinabé ses propres frères.Au temps de Bedie il disait ""je fraperai ce pouvoir le moment venu,la suite on connaît. A Gbagbo il a dit""je rendrai ce pays ingouvernable ""::Rebelion par la suite.pour ceux qui enveulent a Roch sachez que ce Mr consent la lutte des masses mais a t’il les moyens de confrontation direct avec la France.Vous conviendrez avec moi que macron indexait le burkina sans le nommé lors de sa convocation.Ils ont tout fait pour nous faire marquer le pas avec des attaques jihadistes tout azimuts de toutes parts.Nous sommes restés debout et digne.Que la jeunesse burkinabé et africaine en général afflutent les armes pour le combat a venir parce que les ennemis sont désormais déclarés.Le président issoufou qui aime chanté les louanges de barkhane a vu son armée décimée en 2attaques par des milliers de motards que les drones déployés n’ont pas vu venir.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 16:04, par sylas En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Merci Zama pour la clairvoyance. Je ne puis ajouter quelque chose. Bravo de lire dans mes pensées.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 16:24, par Ka En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Voilà ce qui arrive, car, nos dirigeants sont incapables de se mobiliser autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels.

    Au début je trouvais que le débat sur l’abandon du Franc CFA était une affaire de démagogie. J’attendais avec impatience que le franc CFA soit abandonné par les pays africains pour voir dans quelle monnaie les africains influents, notamment les grands détourneurs/blanchisseurs de biens sociaux, accepteront d’être rémunérés et dans quelles monnaies les sociétés qui ont "pignon sur rue" accepteront de faire des transactions ?

    J’attendais avec impatience la création de cette monnaie unique pour voir concrètement quelle monnaie les hommes d’affaires acceptera pour leurs transactions et les grands pontes pour leurs émoluments ! Et j’apprends que c’est l’ECO. Ce que je croyais c’est produit : ‘’’’Les pays de l’UEMOA bourrés des manipulateurs de devises ne seront pas dans les circuits des valets de la France.

    Aujourd’hui avec cette séparation CEDEAO UEMOA, Je comprends a présent pourquoi certains valets de la France étaient prompts à défendre le maintien du CFA, une monnaie fabriquée en Francs, logée au trésor français à hauteur de 65%. Mais ma question à ces valets était ‘’’qu’est-ce que l’indépendance signifie pour les Africains ? Donc vous voulez l’indépendance, mais quelqu’un d’autre doit gérer votre argent ? Ou bien on est indépendant et cela va avec ses attribue ou bien on renonce à l’indépendance et on se rattache à la France. En voyant cette division qui cache la manipulation, si nous acceptons que nous sommes indépendants, il faut qu’on apprenne à assumer l’indépendance en oubliant la France comme ceux de l’UEMOA veulent nous avertir.

    Jusqu’à quand l’Afrique continuera à être un enfant ? Nous avons plus de 50 ans d’indépendance. Il va falloir qu’on s’arrête pour revoir notre fonctionnement et dire que nous avons suffisamment former d’économistes qui enseignent même dans les instituts européens ; alors nous pouvons orienter nous-mêmes nos politiques monétaires.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 16:52, par warzat En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Quand j’ai lu cette affaire d’éco, annoncé soudainement par ADO, j’attendais patiemment la réaction des autres membres de la CEDEAO. Voici la première expression ou phrase qui m’est venue à l’esprit : ’’ce n’est tous les leaders qui jouent les toutous de la France’’.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 19:06, par caca En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Le finance et la monnaie ne sont pas mes domaines de compétences, mais à lire cette sortie des autres pays, il s’agit bien conflit de leadership où le Nigeria le géant de la région veut tirer des ficelles. Les pays de l’UEMOA sont bien organiser par rapport au reste des états de CEDEAO, grâce la stabilité de sa monnaie et sa banque centrale.
    Je pense qu’il est temps que les pays de l’UEMOA conservent leur influence monétaire face à la puissance nigériane. Ce que j’ai compris, les pays anglophones se moquent les francophones qui a su conservé sa puissance monétaire grâce certainement à la France.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 21:31, par Ka En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Voilà ce qui arrive, car, nos dirigeants sont incapables de se mobiliser autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels.

    Au début je trouvais que le débat sur l’abandon du Franc CFA était une affaire de démagogie. J’attendais avec impatience que le franc CFA soit abandonné par les pays africains pour voir dans quelle monnaie les africains influents, notamment les grands détourneurs/blanchisseurs de biens sociaux, accepteront d’être rémunérés et dans quelles monnaies les sociétés qui ont "pignon sur rue" accepteront de faire des transactions ?

    J’attendais avec impatience la création de cette monnaie unique pour voir concrètement quelle monnaie les hommes d’affaires acceptera pour leurs transactions et les grands pontes pour leurs émoluments ! Et j’apprends que c’est l’ECO. Ce que je croyais c’est produit : ‘’’’Les pays de l’UEMOA bourrés des manipulateurs de devises ne seront pas dans les circuits des valets de la France.

    Aujourd’hui avec cette séparation CEDEAO UEMOA, Je comprends a présent pourquoi certains valets de la France étaient prompts à défendre le maintien du CFA, une monnaie fabriquée en Francs, logée au trésor français à hauteur de 65%. Mais ma question à ces valets était ‘’’qu’est-ce que l’indépendance signifie pour les Africains ? Donc vous voulez l’indépendance, mais quelqu’un d’autre doit gérer votre argent ? Ou bien on est indépendant et cela va avec ses attribue ou bien on renonce à l’indépendance et on se rattache à la France. En voyant cette division qui cache la manipulation, si nous acceptons que nous sommes indépendants, il faut qu’on apprenne à assumer l’indépendance en oubliant la France comme ceux de l’UEMOA veulent nous avertir.

    Jusqu’à quand l’Afrique continuera à être un enfant ? Nous avons plus de 50 ans d’indépendance. Il va falloir qu’on s’arrête pour revoir notre fonctionnement et dire que nous avons suffisamment former d’économistes qui enseignent même dans les instituts européens ; alors nous pouvons orienter nous-mêmes nos politiques monétaires.

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 01:42, par Maria de Ziniaré En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

      @Monsieur Ka
      Pour votre gouverne sachez que c’est 50% et non 65 % des réserves en devise des pays de l’UMOA qui sont logés au Trésor Francais. Par ailleurs, l’impression et la fabrication des billets est aujourd’hui un service marchant : la décision de le faire soit même est un choix économique. Pour beaucoup d’africains imprimer les billets chez soit est un acte de souveraineté alors que la monnaie fudiciaire ( billets et pièce ) est entrain d’être remplacé par la monnaie électronique. La Suède l’un des premiers pays européens à avoir émis des billets de banque en 1661 a décidé de basculé dans 2 ans dans le tout monnaie électronique sans billet et pièces. D’ailleurs en Afrique seul 9 pays (Maroc, Algérie, Egypte, Soudan, Ghana, Nigeria, RDC, Afrique du Sud, Kenya) impriment leur billets de banque chez eux. Tous les autres les font fabriquer par des prestataires ( Francais ou Anglais ou Américains ou Allemand...) , la Somalie exceptionnellement fait fabriquer ses billet au Soudan)

      Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 07:29, par Sakisida En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Nous, pays d’Afrique allons nous développer économiquement, socialement, politiquement, militairement si Dieu le veut et quelques soit les stratégies de la France. Les fins stratèges finissent toujours par se faire avoir. Unissons nous, mobilisons nos savoirs et nos compétences pour nous libérer de l’esclavage de la colonisation. Nous avons les moyens de le faire. Toutes les nations qui ont prospéré ont toujours fait des sacrifices. C’est à notre tour de le faire pour nous affranchir. l’Afrique ira loin, loin très, plus loin qu’on puisse l’imaginer pourvu que Dieu le veuille. Nous devons notre salut à nous même pas besoin de compter sur quelqu’un.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 09:55, par Bao-yam En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Pour ceux qui doutent encore des pressions exercées par la France sur les pays dits francophones, en voici la preuve. Si la France n’a pas d’intérêt dans le CFA comme elle le prétend, pourquoi s’ acharne t’elle à torpiller la monnaie CEDEAO et conserver son CFA BIS, malgré la volonté affichée des peuples africains ? On prétend que nos chefs d’État sont libres de décider pour nous mais leur silence en dit long sur leur peur d’être déstabilisés par la France s’ ils se prononcaient ouvertement contre cette monnaie coloniale.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 13:33, par Dedegueba SANON En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Webmaster pas de censure svp.
    Laissons ADO et peut-être SALL dans le CFA et gérons notre monnaie commune. ADO revendique une " suprématie économique " qui du reste n’est pas ivoirienne. Car l’économie de la Côte d’Ivoire n’est pas ivoirienne. ADO ne doit pas impunément nous imposer ses choix économiques.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 13:36, par Bao-yam En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Pour ceux qui doutent encore des pressions exercées par la France sur les pays dits francophones, en voici la preuve. Si la France n’a pas d’intérêt dans le CFA comme elle le prétend, pourquoi s’ acharne t’elle à torpiller la monnaie CEDEAO et conserver son CFA BIS, malgré la volonté affichée des peuples africains ? On prétend que nos chefs d’État sont libres de décider pour nous mais leur silence en dit long sur leur peur d’être déstabilisés par la France s’ ils se prononcaient ouvertement contre cette monnaie coloniale.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 13:39, par Bao-yam En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    Pour ceux qui doutent encore des pressions exercées par la France sur les pays dits francophones, en voici la preuve. Si la France n’a pas d’intérêt dans le CFA comme elle le prétend, pourquoi s’ acharne t’elle à torpiller la monnaie CEDEAO et conserver son CFA BIS, malgré la volonté affichée des peuples africains ? On prétend que nos chefs d’État sont libres de décider pour nous mais leur silence en dit long sur leur peur d’être déstabilisés par la France s’ ils se prononcaient ouvertement contre cette monnaie coloniale.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 17:50, par Yiriba En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    L’Afrique ne sera libre que lorsque sa population sera consultée à travers sa population. Lorsqu’on est président African, on peut faire ce qu’on veut parce qu’on est au-dessus de toutes les lois. Avant de s’en prendre uniquement à ADO, demandez à chaque chef d’etat de UMOA, suiviste ou pas suiviste pourquoi il adhère au camouflage de l’abandon du franc cfa. Ensuite, demander les parlements de l’UMOA qui restent à l’écart de ce débat capital, pourquoi ?. À cause de cette immaturité politique, il faudrait encore souffrir l’ingérence française économique et militaires. Commençons par élire des représentants valables, nationalistes et justes et le reste suivra.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 18:32, par Koumbi Saleh En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    L’objectif poursuivi etait de faire capoter le projet de la CEDEAO car jamais les pays de la ZMAO n’accepteraient jamais etre enchainés dans les carcans de la france-afrique. Eux contrairement à l’UEMOA ont compris qu’un esclave enchainé avec une chaine en or demeure un esclave.
    Apres avoir empecher Khadafi de réaliser son projet de création d’une banque centrale africaine en l’assassinat et mettant la Lybie dans le chaos ce qui par ricochet engendra le terrorisme au sahel, en voici encore les manoeuvres de l’impérialisme avec l’aide de ses valets locaux pour empecher l’afrique de briser le joug du control economique et monetaire, bref du developpement. ça fait 60 ans que l’on laisse aux autres le soins de paufiner des plans de developpement pour nous aider à sortir de la précarité, des ornières de la misère et du sous-developpement, il est tant de couper le cordon ombilical une bonne fois pour toute. Nous devons travailler à consolider les projets des unions regionales pour l’atteinte de l’objectif global du continent à savoir l’unité africaine. Sinon au centenaire des independances nous seront toujours là à rever de cette unité là.
    La société civil doit faire entendre plus sa voix sur cette question et ce n’est pas aux chefs d’etats de decider seul à la Ouattara pour engager nos economies dans une forfaiture dont recuse nos populations.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 20:19, par GPANGA-PANGA Gagannt-Gagnant En réponse à : Monnaie unique de la CEDEAO : L’Eco de l’UEMOA ne sera pas celle de la CEDEAO

    La Balkanisation monétaire, la balkanisation de nos territoires sont encore en train de vouloir se répéter. Si les africains et leurs dirigeants acceptent qu’on piétine, comme le dit un proverbe africain, une seconde fois ses testicules, alors acceptons notre état de pur aveugle, car l’aveugle simple même n’accepte pas qu’on piétine deux fois ses quilles (testicules). Il est clair que si nous acceptons cette balkanisation monétaire, il viendrait encore la balkanisation de nos territoires et, les signes de cette balkanisation territoriale existent actuellement. C’est la peur, la lâcheté et le refus du sacrifice. Cela va maintenir certains pays et leur peuple dans la pauvreté, la frustration continues. Que personne n’accuse DIEU de ces souffrances si nous nous affaiblissons en nous laissant balkaniser pour garder le pouvoir présidentiel et pour jouir de biens de séduction qu’on nous offre. La population et ses cadres dont les parents ont sué pour leur scolarisation en vue du bien du pays, des familles et de leurs descendants sont là et doivent agir de toute leur énergie. Des traites et égoïstes ne doivent pas détruire notre espoir commun, comme cela s’est produit à la période de l’esclavage, de la colonisation. Nous, hommes et femmes contemporains et de ce présent siècle, acceptons le peu de sacrifice pour un lendemain meilleur. Cessons d’avoir peur, il y a beaucoup d’autres partenaires qui viendront à nous même si nous rejetons ces anciens colonisateurs qui ne peuvent être toujours dans une position de force actuellement. Ils nous intimident seulement comme vous devrez le constater. Afrique ! mon Afrique assume toi, personne ne décidera pour ton avenir, personne n’assumera ton choix, Afrique ! Mon Afrique ! sois fière de ton choix d’être libre, quel que soit le sacrifice. Déjà, le sang a beaucoup coulé et continue de couler. Cela doit s’arrêter définitivement dans un avenir proche ! Tous les pays du monde qui ont fait le choix de la liberté, sont libres ; heureux et prospères. Courage Mon Afrique ! Que le TOUT PUISSANT L’ÉTERNEL DES ARMÉES LIBÈRE LES AFRICAINS DE L’ESCLAVAGE ET DU GÉNOCIDE DONT L’OCCIDENT L’IMPOSE SUBTILEMENT !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gouvernance économique en 2019 : 14 projets réalisés, 98,29% des ressources budgétaires mobilisées
Emprunt obligataire 2020-2028 : Le Trésor public et Coris Bourse s’accordent pour mobiliser 80 milliards F CFA
Chambre consulaire : Le plan de mandature 2016-2021 enregistre un taux d’exécution de 59% à la fin 2019
ENAREF : Un audit pour maintenir le certificat ISO 9001 version 2015
Prélèvements à l’exportation : Des organisations interprofessionnelles demandent des comptes au ministère du Commerce
Burkina : L’analyse de la Coordination des Syndicats du ministère des Finances sur l’application de l’IUTS
Entrepreneuriat agricole : La Suisse apporte plus de cinq milliards F CFA au Burkina
Eau et énergie : La BAD et le Burkina signent une convention de 42 milliards F CFA
Gouvernance économique : le ministère de l’économie lance officiellement les travaux de la plateforme intégrée « SI N@folo »
Coopération : La Banque mondiale investira 7,5 milliards de dollars au Sahel, entre 2020 et 2023
7e édition du forum Africallia : Au moins 500 participants attendus à Ouagadougou, du 27 au 29 mai 2020
Accompagnement du secteur privé : Le ministère de l’Economie renforce sa collaboration avec la Maison de l’entreprise
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés