Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Route Sakoinsé-Koudougou : Le Premier ministre, Christophe Dabiré, lance officiellement les travaux de réhabilitation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 16 janvier 2020 à 22h50min
Route Sakoinsé-Koudougou : Le Premier ministre, Christophe Dabiré, lance officiellement les travaux de réhabilitation

Ce jeudi 16 janvier 2020 à Koudougou, le Premier ministre, Christophe Dabiré, a lancé officiellement les travaux de réhabilitation de la route nationale N°14 (RN 14), tronçon Sakoinsé- Koudougou longue de 42 kilomètres. Cette cérémonie a connu la présence de plusieurs autorités politiques et coutumières. D’un coût global de 6 291 619 008 FCFA, le renforcement de cette route vise à permettre à la nationale n°14 de jouer son rôle dans le développement des échanges et aussi contribuer à désenclaver les régions traversées.

La population de Koudougou, région du Centre-Ouest, s’est mobilisée, ce 16 janvier, pour être témoin du lancement officiel des travaux de réhabilitation de la route Sakoinsé-Koudougou, longue de 42 kilomètres. Munis de banderoles, T-shirts et casquettes blanc-orange, debout ou assis, ils étaient nombreux à ne pas vouloir se faire conter l’histoire. L’événement du jour, c’est le lancement officiel des travaux de réhabilitation du tronçon Sakoinsé-Koudougou. Le premier coup de bulldozer a été donné par le chef du gouvernement, Christophe Marie Joseph Dabiré.

Le coût total de ces travaux de réhabilitation s’élève à 6 291 619 008 de francs CFA. Ces travaux rentrent dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) sur la période 2016-2020 du programme d’entretien périodique de la route nationale N°14 initié par le gouvernement. Cette réhabilitation vise à assurer une bonne structuration du réseau routier national et lui permettre de jouer son rôle dans le développement des échanges entre les provinces du pays et avec l’extérieur.

Le chef du gouvernement Christophe Marie Joseph Dabiré

De même, il s’agit de maintenir le réseau dans un bon état pour diminuer les coûts d’exploitation des véhicules, accroitre la sécurité des usagers et renforcer les activités productrices et commerciales. « L’ensemble des populations de la région du Centre-ouest jubilent pour le démarrage tant attendu de cette route qui procurera davantage de sécurité aux usagers et de fluidité à la circulation », s’est réjoui le bourgmestre de la ville de Koudougou, Maurice Moctar Zongo.

Ce projet bénéficie de l’appui financier de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) à hauteur de 95% et 5% de l’État burkinabé. Pour Eric Bougouma, ministre des Infrastructures, « la nationale n°14 sera totalement reconstruite et concernera d’autres aspects socio-économiques au bénéfice des populations riveraines ».

Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma

La réhabilitation consistera en la mise en œuvre d’une couche de fondation et de la couche base pour les élargissements de chaussée, du recyclage d’épaisseur de la chaussée, etc. Les travaux concerneront aussi d’autres volets comme la mise en oeuvre d’un plan environnemental, santé, hygiène et sécurité plantation de 9500 arbres, construction de 4 500 m de clôture, etc.)

Les populations de la région du centre-Ouest

Pour le chef du gouvernement, Christophe Marie Joseph Dabiré, l’évolution des infrastructures routières va contribuer à renforcer le développement de la région. Cette route fait partie d’un échantillon d’un large programme que le gouvernement est en train de développer. Le gouvernement fera en sorte que « le développement de la route puisse contribuer au renforcement des actions de développement », a-t-il fait remarquer.

Les officiels

Toutes ces actions prouvent que le développement des infrastructures routières est une priorité, a relevé le Premier ministre. Profitant de cette occasion, il a interpellé les bénéficiaires sur la nécessité de contribuer à entretenir le réseau routier. Ce qui permettra également d’offrir un niveau de service satisfaisant aux usagers.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Des anciens étudiants burkinabè de Cuba demandent un dédommagement
Santé : L’Artemisia, la plante miracle pour vaincre de nombreuses maladies !
Campagne Yilimdé de la mairie de Ouagadougou : Bolloré Transport & Logistics fait un don de poubelles.
« Les filles dans la crise : Voix du Sahel » : Les acteurs humanitaires appelés à s’approprier les résultats de l’étude
SYSCOHADA révisé : Une vingtaine de financiers d’OSC outillés par Oxfam
Nouna : 308 élèves déplacés internes reçoivent des vivres et des kits scolaires
Pagne tissé du Burkina : Le label Faso Dan Fani dévoilé
Région du Centre-Nord : Des organisations unissent leurs forces pour appuyer à la coconstruction de la paix et la cohésion sociale 
Route Manga-Zabré : Le calvaire des usagers sera bientôt terminé
Burkina Faso : Toute personne arrêtée doit être traitée avec humanité et dignité
Construction de pistes rurales dans la région du Centre-Ouest : Le bilan des travaux est mitigé
Panel-débat sur le rapport « les filles dans la crise » : Des jeunes leaders s’engagent à promouvoir la cause des filles
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés