Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Journée portes ouvertes du Laboratoire d’accélération : A la recherche de solutions endogènes pour répondre aux défis du développement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 16 janvier 2020 à 20h30min
Journée portes ouvertes  du  Laboratoire d’accélération : A la recherche de solutions endogènes pour répondre aux défis du développement

Lancés en juillet 2019, les Laboratoires d’accélération (Labs), qui se définissent comme « un réseau d’apprentissage sur les défis du développement, le plus vaste et le plus rapide au monde », sont présents dans 60 pays à travers le monde dont 27 en Afrique, y compris le Burkina. Ce jeudi 16 janvier 2020, à Ouagadougou, le Laboratoire d’accélération (Accelerator Lab) du PNUD Burkina, a ouvert ses portes au public.

Si les Laboratoires d’accélération ont pour objectif de repenser le développement au 21e siècle, le représentant résident du PNUD au Burkina Faso, Mathieu Ciowela, soutient qu’ils n’ont pas pour prétention de réinventer la roue en matière de solutions pour le développement. « Ils entendent accélérer notre capacité à progresser en nous appuyant sur des solutions locales et en créant des portefeuilles d’expérimentations permettant de déterminer rapidement lesquelles ont un impact et sont susceptibles d’être appliquées à grande échelle », a-t-il signifié, relevant une reconnaissance de la pertinence des savoirs locaux conçus par les communautés pour lever les contraintes du développement.

D’où la tenue de cette journée placée sous le thème : « Les innovations locales comme leviers de l’accélération de la mise en œuvre des ODD et de la transformation structurelle de l’économie ». Ainsi, en organisant cette journée « Accelerator Lab open day », le PNUD et ses partenaires comme l’Allemagne, le Qatar, la Coopération italienne et la Fondation Nesta, entendent présenter les actions du Laboratoire d’accélération du Burkina et ses actions pour les 100 premiers jours et partant, présenter les innovations développées par les acteurs du secteur de l’innovation au Burkina Faso.

Il s’agira aussi, selon le ministre en charge de l’Economie, Lassané Kaboré, de créer un cadre d’échange et de collaboration entre les acteurs du monde de la recherche et de l’innovation et ceux du développement en vue de trouver des solutions innovantes aux problèmes de développement. Le représentant résident du PNUD s’inscrira dans la même dynamique en indiquant que la présente journée participe au réseau d’innovation mais aussi d’apprentissage. « Le Lab est conçu également comme une plateforme du donner et du recevoir, véritable cadre d’échange et de collaboration entre les acteurs du monde de la recherche, de l’innovation, du secteur privé et public et ceux du développement », a-t-il noté.

Pour l’employabilité des jeunes

Face aux défis complexes du développement, caractérisé par un écart entre les besoins grandissants des populations et les réponses, Mathieu Ciowela estime qu’il y avait nécessité de réfléchir autrement. « A travers le laboratoire, nous voulons mettre en réseau tous ces acteurs dont l’apport est utile parce qu’il est question de mettre des processus de développement qui répondent au mieux aux besoins des populations et au contexte du pays », a-t-il relevé.

Et si le Burkina fait partie des pionniers de cette approche, le président du Conseil régional de la région du Centre -Nord, Adama Sawadogo, se réjouit que sa région soit retenue au plan national. A ce sujet, il clame que cette initiative permettra de résoudre l’épineuse question de l’employabilité des jeunes à travers l’entreprenariat. Ainsi, il reviendra aux jeunes de libérer leur génie créateur. Le gouvernement et ses partenaires, dit-il, se chargeront à leur tour de les appuyer.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement local : les réalisations du projet pilote d’amélioration de l’aviculture traditionnelle en évaluation
Application de l’IUTS au Burkina Faso : Quand les éléphants se battent…
Préavis de grève des syndicats : Voici la plateforme revendicative
Centre universitaire de Ziniaré : Les activités académiques et pédagogiques lancées
Bobo-Dioulasso : La police met le grappin sur des spécialistes de vols à main armée
Santé : Pr Claudine Lougué encourage les agents de santé à Fada N’Gourma et Koupèla
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’extension de l’IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés