Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Où serait le mérite, si les héros n’avaient jаmаis реur ?» Alphonse Daudet

Burkina : L’Association des journalistes et communicateurs scientifiques prend des conseils auprès du ministre de l’Enseignement supérieur

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 13 janvier 2020 à 12h30min
Burkina : L’Association des journalistes et communicateurs scientifiques prend des conseils auprès du ministre de l’Enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Pr Alkassoum Maïga, a reçu, le lundi 13 janvier 2020, à son cabinet, les membres du nouveau bureau de l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF), une association parrainée par l’IRD au Burkina Faso. Ils sont venus solliciter l’accompagnement du ministre et dévoiler le plan d’action 2020 de ladite association.

A la tête d’une délégation de six personnes, le coordonnateur de l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF), Karim Patrick Namoano, a décliné la raison de leur déplacement : « Nous sommes des journalistes engagés pour la vulgarisation de la science. Le ministre de la Recherche est aussi dans cette dynamique. Donc nous ne pouvons pas entreprendre des activités sans passer solliciter ses conseils ».

Le plan d’action 2020 de l’AJCS/BF a fait l’objet d’une attention particulière au cours des échanges. « Nous lui avons expliqué que nous avons une série d’activités que nous allons dérouler pour l’année 2020 et nous avons besoin de son appui, de l’appui de ses conseillers et de tous les techniciens du ministère afin que l’information scientifique qui sera donnée soit une information claire, et que cela puisse aussi servir au développement. Parce que comme vous le savez, la recherche, la science, l’innovation et la technologie sont tous des instruments de développement. Quand cela n’est pas bien compris, ou bien maîtrisé, on peut souvent créer l’effet inverse. Nous ne voulons pas cela. C’est pourquoi, nous sommes venus prendre des conseils auprès du ministre », a souligné M. Namoano.

Le programme d’activités de l’AJCS/BF comporte une trentaine d’activités dont la plus importante consiste à créer un tremplin entre les chercheurs et la population. Il s’agira, selon le coordonnateur, « de faire en sorte que dans toutes les activités, les chercheurs qui sont les véritables techniciens puissent avoir un moyen de communiquer véritablement avec la population ». Puis de préciser : « Quand on parle de sciences ce ne sont pas que les sciences de la vie et de la terre. Il y a les sciences sociales, politiques, économiques, de la santé ».

Dans ce vaste programme déroulé, on note également la tenue de formations au profit des journalistes, des visites d’instituts et de centres de recherche. « Nous allons aussi accompagner les chercheurs à élaborer des stratégies de communication au besoin parce que quand vous avez un sujet de recherche si dès le départ, vous n’avez pas associé les journalistes parfois vous avez des résultats non satisfaisants et la communication est un peu souvent difficile », ajoute M. Namoano.

Le ministre Maïga a eu une oreille attentive à la sollicitation des membres de l’association. Il a promis les accompagner de par lui-même et par la direction de la Communication, le président de l’université et les différents instituts de recherche. Egalement, il s’est engagé à faire en sorte que les services techniques puissent les accompagner dans la vulgarisation de la recherche, de l’innovation et de la technologie.

Créée le 22 octobre 2011, l’AJCS/BF se fixe entre autres comme objectifs d’assurer la collecte, le stockage, le traitement, la diffusion et la vulgarisation de l’information scientifique et technologique. L’association vise aussi à renforcer les capacités de ses membres dans le traitement de l’information scientifique.

Enfin elle veut contribuer à l’information et à la sensibilisation de l’opinion publique pour l’avènement d’une culture scientifique et technologique à travers la coopération entre associations, instituts de de recherche et organisations de coopération dans le domaine de la recherche et du développement au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde. L’AJCS/BF est ouverte à tous ceux qui veulent participer à la communication scientifique.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias publics : Le SYNATIC annonce un sit-in les 22 et 23 janvier 2020
Médias africains : « Il faut évoluer vers le journalisme des solutions », Éric Le Braz, journaliste et expert à CFI Médias France
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Motor Pool Supervisor in the General Services Section.
Espace publicitaire à Ouagadougou : « De l’anarchie dans le domaine », révèle une étude
Burkina : L’Association des journalistes et communicateurs scientifiques prend des conseils auprès du ministre de l’Enseignement supérieur
Vœux du nouvel an : Le ministre de la Communication appelle le personnel à " l’assiduité" au service
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication condamne l’incendie du véhicule du journaliste Ladji BAMA
Ministère du développement de l’économie numérique et des postes : L’annuaire statistique 2018 et son tableau de bord en cours de validation
Attaque contre le journaliste Ladji Bama : Le MBDHP exprime sa « vive indignation »
Burkina Faso : La voiture du journaliste d’investigation Ladji Bama vandalisée
Décorations au ministère de la Communication : Trente agents du monde des médias reçoivent leurs distinctions
Médias audiovisuels : Le CSC se dote d’un système de suivi des programmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés