Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

Accueil > Diasporas • Déclaration • vendredi 10 janvier 2020 à 22h00min
Diaspora : Le  TOCSIN dénonce  les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

Dans la déclaration ci-après, l’association Le TOCSIN sonne pour dénoncer et condamner les propos « écœurants » d’un Burkinabè de l’extérieur, M. Issiaka Sawadogo, à l’égard des Burkinabè de l’intérieur.

Avant-hier, nous avons dénoncé les propos tenus en 2011 par un Ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire tenant des « diaspos » responsables des grèves et de la mutinerie, puis ceux d’un artiste qui traitait bassement ses compatriotes vivant en Côte d’Ivoire.

Hier, nous avons dénoncé les propos d’une association de la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire qui, au début de l’affaire des écoutes téléphoniques, avait pris le parti du Président d’alors de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume SORO, en s’attaquant au Premier Ministre burkinabè de l’époque, Yacouba Isaac ZIDA et au Burkina Faso.

Plus tard, nous avons réagi vigoureusement contre les propos d’un journaliste burkinabè stigmatisant les « diaspos », descendants de migrants, rentrés de Côte d’Ivoire, taxés d’usurpateurs de diplômes. Aujourd’hui, ce sont les propos d’un Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire, opérateur économique et leader d’opinion dont les activités unissent les deux peuples, qui défraient la chronique sur les réseaux sociaux, en particulier sur FACEBOOK et sur WhatsApp. Le TOCSIN se désole de la persistance, fût-elle d’ampleur réduite, de l’autoflagellation des Burkinabè.

Le TOCSIN sonne à nouveau pour dénoncer et condamner les propos écœurants d’un Burkinabè de l’extérieur, M. Issiaka SAWADOGO, à l’égard des Burkinabè de l’intérieur. Cet Ivoiro-burkinabè a tenu des propos très graves, d’une grossièreté inouïe, à tel point que notre éducation nous empêche de les mentionner, contre les Burkinabè, ceux de Côte d’Ivoire et aussi et surtout, ceux de l’intérieur. Ces propos sont aussi irrespectueux à l’égard des autorités politiques de notre pays. Qu’est-ce qui peut justifier un tel ressentiment, à l’égard de son pays, de ses ressortissants et de ses autorités du moment ?

Les propos irrévérencieux à l’égard des autorités, quoique irresponsables, peuvent avoir une connotation politicienne liée au jeu politique entre opposants et partisans du pouvoir. Quant aux accusations de sadisme, d’hypocrisie et de bestialité proférées contre le peuple burkinabè, elles sont inqualifiables et inadmissibles.

Ces propos ignobles sont-ils liés à une déception dans le domaine des affaires qu’il fait avec le Burkina Faso depuis la Côte d’Ivoire ? Il évoque lui-même ses soucis avec les contrats dans le transport ferroviaire de voyageurs et dans le cadre du marché à bétail de Bobo Dioulasso.

Est-ce la résultante de mésententes entre lui et les dirigeants politiques du moment ?

Comment se fait-il qu’un Burkinabè puisse tenir des propos si abjects contre son pays d’origine et ses compatriotes, qu’un ennemi déclaré du Burkina Faso aurait même du scrupule à débiter ?

A-t-il des soucis avec ses compatriotes qu’il ne serait pas excusé d’avoir généralisé et de s’en être pris à toute la communauté nationale, y compris lui-même, ses frères et sœurs, ses géniteurs, etc. Nous nous posons légitimement les questions suivantes :

Que lui est-il arrivé ? Etait-il en possession de toutes ses aptitudes psychiques ?

Qu’est-ce-que la justice burkinabè envisage ?

Que prévoient les autorités politiques et consulaires ?

Le TOCSIN s’insurge avec véhémence contre ses propos indicibles d’une bassesse rarement égalée. En tant que leader d’opinion, le TOCSIN l’enjoint à sortir du schéma mental morbide dans lequel il se situe. Qu’il tente au moins de réparer le tort qu’il a causé à tout le peuple.

Le TOCSIN, fidèle à son credo, rappelle que les Burkinabè de la diaspora ne doivent jamais se départir du sentiment d’appartenance à la nation burkinabè, qu’ils sont appelés à contribuer activement au développement socio-économique de leur patrie, de même qu’à la vie politique. Ils sont invités à cultiver les valeurs de civisme, d’intégrité, de cohésion sociale et de solidarité. Ils doivent toujours propager une bonne image de leur pays car comme le dit la sagesse populaire : « On ne lapide pas sa patrie avec une pierre, mais plutôt avec une motte de terre ».

Puissent les Burkinabè de l’intérieur et ceux de l’extérieur ne jamais perdre de vue leurs droits et devoirs.

Vive l’harmonie entre les Burkinabè de l’intérieur et ceux de l’extérieur.
Vive la nation burkinabè en construction.

TOCSIN : Tous pour le Combat de la Solidarité et de l’Intégration.

Ouagadougou le 5 janvier 2020

Pour le Bureau exécutif, le Vice-président

Pr. Moussa Willy BANTENGA

Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques

Vos commentaires

  • Le 10 janvier à 15:57, par Minute En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    J’ai été outré, très décontenancé après avoir écouté et regarder de visu ce monsieur qui ne s’est pas soucié en insultant son pays, son peuple et ses dirigeants. je me suis posé aussi des questions. Je l’ai suivi encore lorsqu’il est à nouveau sorti pour se dédouaner avec des contradictions d’avec ce qu’il avait proféré comme injures. Vous savez, certains burkinabé se retrouvant par accident dans une certaine opulence, deviennent comme des idiots au point même de renier leur origine. Certains ne manquaient-ils pas de qualifier leur pays comme un purgatoire pour faire peur à leur progéniture lorsqu’ils veulent les amener à bien se comporter ! C’est ça aussi l’autre face du burkinabé. Ce qui est sûr, il faudra que ce type vienne demander publiquement pardon au peuple burkinabé. S’il veut renier à sa nationalité, c’est son problème. Nous avions vu des burkinabé mieux que lui qui ont changé de nationalité mais n’insulte jamais leur origine. Nous n’avons cure des analphabètes arrivistes qui pensent porter la jambe de Jupiter. En tout cas, il ne sera pas pardonné s ;il ne demande pardon et publiquement au peuple burkinabé. S’il veut, il pourrait s’effacer à jamais du Faso. Et ce sera tant mieux pour nous

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 16:05, par SOME En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Mon cher batenga merci pour votre action. C’est aussi cela le rôle d’une OSC
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 16:45, par Beliour En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Merci au TOCSIN pour le rappel «  Le patriotisme c’est l’amour des siens. Le nationalisme c’est la haine des autres. » Romain Gary

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 18:51, par Minute En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    J’ai été outré, très décontenancé après avoir écouté et regarder de visu ce monsieur qui ne s’est pas soucié en insultant son pays, son peuple et ses dirigeants. je me suis posé aussi des questions. Je l’ai suivi encore lorsqu’il est à nouveau sorti pour se dédouaner avec des contradictions d’avec ce qu’il avait proféré comme injures. Vous savez, certains burkinabé se retrouvant par accident dans une certaine opulence, deviennent comme des idiots au point même de renier leur origine. Certains ne manquaient-ils pas de qualifier leur pays comme un purgatoire pour faire peur à leur progéniture lorsqu’ils veulent les amener à bien se comporter ! C’est ça aussi l’autre face du burkinabé. Ce qui est sûr, il faudra que ce type vienne demander publiquement pardon au peuple burkinabé. S’il veut renier à sa nationalité, c’est son problème. Nous avions vu des burkinabé mieux que lui qui ont changé de nationalité mais n’insulte jamais leur origine. Nous n’avons cure des analphabètes arrivistes qui pensent porter la jambe de Jupiter. En tout cas, il ne sera pas pardonné s ;il ne demande pardon et publiquement au peuple burkinabé. S’il veut, il pourrait s’effacer à jamais du Faso. Et ce sera tant mieux pour nous

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 19:42, par Vérité indiscutable En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Tant que le gain individuel aveuglera nos autorités, elles contamineront le reste du peuple, peut-être même inconsciemment.
    Cette réaction me fait penser sans ambages à M. Blaise COMPAORE.
    Blaise COMPAORE lui-même n’a-t-il pas rénié son appartenance au Burkina Faso ? Il est justement en RCI avec ses semblables, eux qui se sucraient sur le dos du pays et qui dînent maintenant à la table d’un des plus virulents dictateurs que l’humanité ait jamais connu.
    Le Burkina Faso doit avoir de la personalité. Si RMCK vend sa personalité avec des propositions bidons de Alassane OUATTARA, on assistera sans fin à des révélations dramatiques.
    Tant que l’homme ne voit que sa panse, aucune valeur immatérielle ne compte plus pour lui. Et ce Monsieur là fait déjà partie de cette horrible classe.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 22:43, par Zama En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    De grâce si ce monsieur veut renoncer à son appartenance qu’il le fasse sans honte comme les dramane et les Blaise.Cest pas la peine de nous déranger,on a mieux a faire dans ces temps si.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 16:05, par De BALZAC En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Je pense que l’Etat doit s’assumer face à ce monsieur. Il faut tout simplement le déchoir de la nationalité burkinabé parce que sous aucun prétexte il ne le mérite. On attend le Ministère de la justice dans ce sens.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 17:34, par Boukary78 En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Je n’ai pas terminé la vidéo tellement j’étais énervé. Je ne peux pas comprendre qu’une personne de son âge puisse tenir de telle propos contre toute une nation, le peuple Burkanbè.
    C’est écœurant ! J’espère que ça ne passera pas comme ça...

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 16:09, par Banco En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    C’est simple. Si ce monsieur a toujours la nationalité burkinabé, il faut la lui prendre. Le Faso doit démontrer qu’on ne peut l’insulter et insulter impunément ses filles et fils.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 10:14, par Yamsoba En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Bonjour. Merci au TOCSIN pour cette réaction et je lui demande de poursuivre dans cette lancée en portant plainte officiellement contre ce sinistre individu dont le Burkina n’a plus besoin. Il faudrait qu’il serve de leçon sinon nous allons voir pire que ça un jour et c’est l’impunité qui encourage ces genres d’apatrides à se permettre tout. A mon avis ce monsieur est comparable aux individus qui pactisent avec les terroristes pour endeuiller le Burkina. Avec de tels propos contre son pays natal et ses compatriotes on peut collaborer avec n’importe quelle force du mal pour détruire son pays. Les excuses et explications bidons qu’il tente de faire passer après ne prouvent même pas qu’il ne regrette ses paroles. Il cherche plus tôt à tromper les naïfs. je suis pour que cette affaire soit considérée AFFAIRE NATIONALE et que tôt ou tard une sanction très sévère soit réservée à cet individu ignorant et lugubre. On a jamais vu un citoyen tenir de tels propos à l’encontre de son pays impunément, donc le Burkina doit agir et la justice est interpellée. Ça ne se passera pas comme ça si nous tenons à l’honneur et au respect de notre pays que nous ont léguer les ancêtres. Je demande aux OSC sans exception à saisir le Président du Faso, à toutes les autorités coutumières sans exception sur l’ensemble du territoire national pour que cette affaire soit traitée pour laver cet affront. J’ai eu de la peine à respirer, à dormir quand j’ai vu ces vidéos. Il mérite qu’on le destitue de la nationalité. Nous l’attendons au Faso de pied ferme.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier à 11:55, par salut En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    pourtant ce monsieur (pacha de son nom de guerre) a beaucoup de contrats au pays (SITA RAILLE, MARCHE A BETAIL, ASSOCIATIONS DES ELEVEURS ETC.) et des résidences partout au Burkina. mais je sais qu’il na rien dans le crane.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 08:52, par Totem En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    En langue traditionnelle moaga je dirai simplement que " Issiaka Sawadogo a mangé son totem"

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 18:58, par jeunedame seret En réponse à : Diaspora : Le TOCSIN dénonce les propos de M. Issiaka Sawadogo à l’égard des Burkinabè

    Comprenez-le. Tout est délavé. Quand on se force une vie de diaspo sans visite fréquente à la famille et aux parents, on perd facilement son éducation de base et ses mœurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le Covid-19 au Burkina : La réponse solidaire du Dr Lassina Zerbo et de l’OTICE
Journée internationale de la femme 2020 : Les femmes burkinabé résidant à Tripoli ont célébré l’événement en différé le 13 mars
8-Mars en France : La diaspora burkinabè solidaire des femmes victimes du terrorisme
63e session de la Commission des stupéfiants à Vienne : Plus d’actions pour renforcer l’efficacité de la lutte contre la drogue !
Hervé BAZIE, Consul général du Burkina à Soubré : « Chaque Burkinabè doit être la solution au problème de chaque Burkinabè »
Agboville (Côte d’Ivoire) : L’ambassadeur du Burkina rencontre les consuls généraux
Côte d’Ivoire : Concertations entre les opérateurs économiques burkinabè et la Paroisse Notre Dame de Treichville
Vote des Burkinabè de l’étranger : 524 inscrits dans la juridiction du consulat de New York
Faible inscription sur les listes électorales : Les Burkinabè de France appelés à la mobilisation générale
Election du bureau de l’Association des Burkinabè de New York : « Et maintenant, place à la construction et à la réconciliation ! »
Nuit du Faso danfani en France : La 6e édition prévue du 26 mai au 1er juin 2020
Association des Burkinabè de New York (ABNY) : Hermann SOME élu président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés