Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Tapoa (Est) : La mairie de Logobou incendiée, les enseignants de Nagaré intimidés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Par l’Agence d’information du Burkina • jeudi 9 janvier 2020 à 19h00min
Tapoa (Est) : La mairie de Logobou incendiée, les enseignants de Nagaré intimidés

Fada N’Gourma, jeudi 9 janvier 2020 (AIB)- la mairie de Logobou, dans la province de la Tapoa, région de l’Est, a été mise à feu, ce matin aux environs de 10 heures, par des individus armés qui ont aussi menacé le corps enseignant de Nagaré, a appris l’AIB de sources locales.

Les mêmes sources ont témoigné qu’il ne reste plus rien de l’infrastructure qui abrite la municipalité de Logobou.

Avant ce forfait, les assaillants auraient fait un détour au village de Nagaré, toujours dans la commune de Logobou, où ils auraient incendié la salle des professeurs du lycée dudit village.

Ils auraient visité, également, l’école primaire publique de la même localité. Là aussi, ont confié les sources de l’AIB, des fournitures de bureau et des livres d’apprentissage ont été mis à feu. Avant de s’en aller, les hommes armés inconnus auraient tenu une séance d’intimidation à l’endroit du corps enseignant.

Après Nagaré et Logobou, le même groupe aurait débarqué au campement de chasse de Kokrana, à quelques encablures de Mordeni, non loin de Logobou. Ils auraient, également, incendié les infrastructures de ce campement qui appartiendrait à un proche d’un membre du gouvernement.

Agence d’information du Burkina

Vos commentaires

  • Le 9 janvier à 22:38, par sidbala En réponse à : Tapoa (Est) : La mairie de Logobou incendiée, les enseignants de Nagaré intimidés

    Il est temps que le gouvernement convoqué les insurgés d’un 31 Octobre 2014, et les dits OSC à aller au fronde pour faire aux terroristes, parce que ce sont eux les premiers terroristes du pays et par leurs actes du 30 et 31 octobre 2014 ont invité les autres terroristes venus d’on ne sais où envahirent le pays.

    Il faut que tout le monde sache que le mal actuel du pays vient de ceux là qui on osé mettre le pays sens dessous dessus. Ce sont eux les premiers ennemis du pays, les autres ne sont que des profiteurs.

    C’est le même schenario que le 30 et 31 octobre 2014, maisons brûlées, édifices publiques brûlées, des biens pillés, des citoyens intimidés, c’est exactement ce que les osc et autres nous ont servi qui prévaut aujourd’hui avec les amis qui nous fond souffrir.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier à 07:56, par Ka En réponse à : Tapoa (Est) : La mairie de Logobou incendiée, les enseignants de Nagaré intimidés

    Mon honorable Modérateur : La vérités rougit les yeux, mais ne les casse pas. L’internaute Sidbala mérite une auto critique comme tout autre internaute. Ici je vais être raisonnable avec lui malgré qu’il mérite ma vérité qui perce les cœurs. Cité les noms de celles ou ceux qui ont mis notre pays a plats et se la coule aux bords de la lagune Ebrié n’est pas un crime, surtout quand il s’agit de la vérité.

    ‘’’A’’’’Le capitaine : As-tu le temps à perdre et et répondre un partisan comme ce faut Sidbala qui ne sait pas qu’est-ce que c’est la vérité ou la sincérité dans sa minable vie ? Une personne anti alternance qui pollue le forum de Lefaso.net avec ses manipulations à détourner les internautes de bonne foi qui se battent pour faire avancer l’alternance politique et économique voulu par le peuple et sa jeunesse ce 31 Octobre 2014 ! Qui ment aux populations ?
    Sidbala n’est pas à l’intérieur du pays et il ne voit pas ce qui se passe. Celui qui a comme pseudo en mooré qui dit ‘’’seulement la vérité,’’’’ ne vois pas le Burkina profond, il ne sait pas comme nous a l’intérieur qui parlent avec la population ! Pour lui, sa seule solution, c’est le souhait du retour au tripatouillage des articles de loi pour s’éterniser au pouvoir et piller les ressources du pays, des tripatouillages d’article de loi qui conduiront encore le pays a la guerre, aux morts, les destructions, bref le retour aux années 2005 a 2014 avec ceux qui ont mis le pays a plats. Je dis simplement à Sidbala de s’abstenir avec ses provocations dans l’état actuel des choses, où les terroristes déguisés veulent déstabiliser notre pays. Ceux qui se permettent de nos jours d’insulter la transition, sont des aveugles qui ne voient pas pousser les racines de l’alternance politique voulu par le peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier à 12:36, par caca En réponse à : Tapoa (Est) : La mairie de Logobou incendiée, les enseignants de Nagaré intimidés

      @ Ka, ta réaction contre sidbala ça m’étonne. Chacun est libre d’apprécier les événements des 30 et 31 octobre 2014 autrement. Je pense que le modérateur du lefaso.net a aussi compris le cri de cœur de Sidbala. Il ne faut pas en vouloir trop les sceptiques de l’insurrection car ce n’est pas tous les burkinabé qui approuvent le terrorisme des 30 et 31 octobre 2014.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : L’Union européenne invite les autorités à faire toute la lumière
Terrorisme : "Les appeler djihadistes, salafistes ou takfiristes c’est leur donner une excuse pour défendre leurs actes", selon Issa Bâ
Barsalogho-Pensa : Le maire de Pensa assassiné par des individus armés non identifiés
Burkina : Des Etats-majors avancés installés pour lutter contre le terrorisme selon le Premier ministre
Komondjoari : un soldat et cinq blessés dans une embuscade
Opérations de sécurisation : 15 opérations aériennes, 276 patrouilles, 1 engin explosif improvisé découvert… du 22 au 28 juin 2020
Est du Burkina : Barkhane et ses alliés ont réussi à contenir partiellement les violences terroristes
Lutte contre le terrorisme : Le Mouvement « Plus rien ne sera comme avant » préconise le démantèlement des camps de réfugiés
Attaques et violences au Burkina : Une ONG alerte sur « les risques d’un nouveau Rwanda »
Bilan des opérations de sécurisation : 260 patrouilles, une base terroriste démantelée… du 15 au 21 juin 2020
Banwa : Une école incendiée, des vivres emportés à Sanaba
Gendarmerie nationale : Des sous-officiers radiés de l’école
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés