Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Gérer son portefeuille : « Ce n’est pas le revenu qui rend riche, mais la gestion de ce revenu », selon Cédric Zongo, expert -comptable

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 7 janvier 2020 à 13h02min
Gérer son portefeuille : « Ce n’est pas le revenu qui rend riche, mais la gestion de ce revenu », selon Cédric Zongo, expert -comptable

Le dimanche 5 janvier 2020, a eu lieu à Ouagadougou, un atelier de formation sur le déblocage financier, sous le concept « Sautez le plafond de verre financier ». Organisé par l’expert-comptable et formateur en gestion des finances personnelles, Cédric Zongo, cet atelier a connu la participation de près d’une vingtaine de personnes, salariés et chefs d’entreprises.

« Nos bonnes et mauvaises habitudes financières, prennent sources dans nos croyances ». Tel a été le message principal communiqué par Cédric Zongo, au cours de cet atelier. Selon lui, nos croyances ont un impact sur notre bien-être financier.

Les croyances affectent nos émotions ; nos émotions affectent nos comportements et nos comportements affectent notre bien-être financier, dit-il. Il s’appuie sur James Allen et les proverbes anciens qui disent que : « tel un Homme pense, tel il est » et de scinder les croyances en deux catégories, les croyances libératrices et les croyances limitantes. « Les croyances libératrices nous aident à atteindre nos objectifs, les croyances limitantes nous retiennent », s’est-il étendu.

Il conseille aux participants d’enclencher le processus de développement des meilleures croyances en cinq étapes. L’identification des croyances limitantes avec une rétrospection sur leur vie, pour y voir ce qui a été entériné comme croyances limitantes depuis l’enfance, testez la véracité de ces croyances, les reformuler et les renouveler afin de réorienter les actions selon les nouvelles croyances.

Plus concrètement, il propose de répertorier toutes les croyances sur l’argent et la richesse et essayer de démystifier les Fake news à ce propos. L’argent ne fait pas le bonheur, l’argent fait des jaloux, l’argent donne de l’importance à son détenteur, il est difficile pour un homme riche d’avoir le paradis, autant de proverbes du milieu social d’un homme qui finissent par développer des croyances chez lui, bonnes ou mauvaises. Pourtant, le cerveau humain travaille à la concrétisation des croyances de l’homme. Il prend l’exemple de l’hypothèse populaire selon laquelle, en affaires, il ne faut jamais faire confiance en une personne.

« Lorsqu’on en arrive là, votre nature dubitative, jouera sur l’affaire à conclure avec votre partenaire, qui va plutôt mal se terminer et renforcer l’idée ci-dessus évoquée » s’exprime-t-il. Plus précisément, il conseille d’examiner les émotions par rapport à des sujets d’argent et de se réaliser à l’effet. Les émotions lorsqu’on achète un bien de luxe, même quand visiblement il n’y a pas de problème financier, les émotions lorsqu’on veut achète quelque chose qu’une autre personne possède déjà, etc.

Pour finir, l’expert en gestion des finances propose une recette maison pour mieux gérer les finances. Si un individu n’arrive pas à épargner, cela peut être dû au fait qu’il croit qu’il a le droit de se faire plaisir lorsqu’il entre en contact avec de l’argent. Car, explique-t-il, ce n’est pas le revenu qui rend riche, mais la gestion de ce revenu.

Il faut un suivi régulier et rigoureux des dépenses chaque mois. Pour commencer, il suggère le suivi de ces dépenses pendant trois mois, en notant la date, la description et le montant de chaque dépense effectuée. Au bout du troisième mois, faire la moyenne des dépenses des trois mois et planifier son budget sur la base de cette moyenne afin de pouvoir faire des allocations optimales aux besoins et arriver à épargner ou à investir. Il relève trois piliers d’enrichissement que sont la bourse, l’immobilier et l’entreprenariat. Pour un débutant, la bourse est plus accessible et comporte beaucoup d’opportunités pour ce qui est de la sous-région ouest-africaine.

Mais, conseille-t-il : « On n’investit pas lorsqu’on se demande comment payer son loyer à la fin du mois. Il faut d’abord gérer le revenu avec la recette maison, afin de pouvoir dégager des marges à consacrer à l’investissement ». L’enrichissement se projette sur le moyen terme ou même parfois sur le long terme et le sieur Zongo, refuse l’existence de solution miracle.

Cédric Zongo est expert-comptable et membre de l’ordre des comptables au Canada. Il est aussi conférencier et formateur en gestion des finances personnelles.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte-d’Ivoire : Le gouvernement ordonne à QNET et autres entreprises de placements illégaux d’argent de cesser leurs activités
Economie : Comprendre la dette du Tiers-Monde
Economie : Le Comité de pilotage passe en revue la mise en œuvre du PNDES
Lassané Kaboré, ministre de l’Economie : « L’économie du Burkina se porte bien, malgré le Covid-19 »
Fonds Pananetugri : Les dossiers de candidatures sont attendus du 1er au 31 juillet 2020
Lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent : Les pays africains réaffirment leurs engagements dans la transparence fiscale
Développement rural : Plus de 5 milliards de francs CFA prévus pour 481 microprojets
Burkina Faso : Le ministère du Commerce dévoile le dynamisme des investissements
28ème Assemblée générale des sociétés d’Etat : Les dirigeants des sociétés, invités à cultiver la rigueur dans leur gestion
Déclaration de monsieur le ministre du commerce à l’occasion de la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises
Assemblée générale des sociétés d’Etat : Sur 21 sociétés, trois ont été déficitaires en 2019
Direction générale des impôts : Le nouveau directeur général adjoint, Innocent Ouédraogo, installé dans ses fonctions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés