Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • jeudi 2 janvier 2020 à 22h10min
Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020  soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès a formulé ses vœux de nouvel dans le message ci-après. Après avoir fait un tour d’horizon de la situation nationale, il en appelle à la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes.

Chers compatriotes,

L’année 2019 qui s’achève, a été une période éprouvante pour tous, en termes de vie difficile.

Le Burkina Faso, a besoin de paix, les populations du Burkina Faso ont droit à la sécurité et à la prospérité.

Ma pensée pour cette nouvelle année 2020 qui s’annonce, va à l’endroit des familles qui ont perdu un proche au cours de l’année 2019. Votre peine ne restera pas vaine, tant notre détermination portée dans l’espoir, œuvre et œuvrera pour un Burkina Faso solidaire de toutes ses composantes.

A vous populations déplacées à l’intérieur de notre territoire pour des raisons d’insécurité, en tant que président du CDP, je vous rassure que j’ai à cœur votre situation d’injustice et de forçat. Vous êtres des hommes, des femmes, des enfants qui ont les mêmes droits à la dignité et au bien-être sur le territoire du Burkina Faso. Le Burkina Faso est le vôtre, rien ne justifie le sort qui est le vôtre.

A vous, Forces de Défense et de Sécurité, au nom de tous les militants et militantes du CDP, je m’incline devant la mémoire de vos frères d’armes tombés dans vos rangs. Je salue votre bravoure et votre détermination dans la lutte contre le terrorisme et pour la patrie. La victoire contre le terrorisme sera au rendez-vous grâce à votre sacrifice, à vos efforts et en votre foi à la patrie. Nous sommes fiers de votre engagement. Le CDP ne manquera pas un instant de vous encourager, de vous soutenir et d’exhorter le gouvernement à jouer pleinement sa partition.

A vous chers compatriotes du secteur public et du secteur privé, vos engagements respectifs dans le travail contribuent à bâtir de manière harmonieuse et solidaire notre pays, le Burkina Faso.

Des conditions de travail souvent difficiles et des rémunérations souvent en deçà des attentes face aux réalités économiques du moment, vous ont amené de manière légitime à des mouvements sociaux. Malheureusement, le gouvernement n’a pas su donner le meilleur de sa politique en matière de dialogue social inclusif pour la recherche de solutions consensuelles face aux préoccupations des travailleurs.
A vous Jeunesse du Burkina Faso, le CDP vous encourage et vous exhorte à plus d’engagement citoyen et patriotique au profit de votre pays. Vous n’êtes pas seulement les responsables de demain, vous êtes également les acteurs de maintenant pour un demain plus responsable et plus resplendissant.

La politique du gouvernement concernant la jeunesse et le règlement des problèmes qui les concernent, s’apparentent à un traitement homéopathique de questions très sérieuses et très cruciales.

Le CDP d’aujourd’hui que je dirige, vous promet que rien n’est perdu pour vous. Vous avez votre place dans la construction de notre pays, le Burkina Faso.
A vous braves femmes du Faso, le contexte politique nous impose une fausse déclinaison du genre. La femme occupe la première place dans notre société. C’est pourquoi, notre leitmotiv est : à compétence égale, responsabilité égale, à travail égal salaire égal. Aussi, nous n’avons de cesse d’interpeller ceux qui nous dirigent aujourd’hui à mettre en place des dispositifs d’incitation à la promotion de la femme en commençant par le système éducatif et les mesures de formation et de sensibilisation.

A vous, Burkinabè de l’extérieur, soyez fiers de votre origine le Burkina Faso. Vos attentes pour ce pays sont au centre des préoccupations du CDP.
Chers Compatriotes.

Le bilan de l’année 2019 est très mitigé. Il est très sombre en ce qui concerne les réponses du gouvernement aux besoins réels des populations du Burkina Faso. En matière de dialogue politique, il y a une amorce dont tous les acteurs souhaitent un aboutissement sincère.

Sur le plan économique, les entreprises peinent à se maintenir dans la compétitivité, en raison d’un échec de la gouvernance économique du pouvoir du MPP et de ses alliés.

Sur le plan social, les attentes légitimes des partenaires sociaux pour une vie digne, n’ont connu aucune réponse satisfaisante. En outre, la fracture sociale sur fond d’insécurité grandissante met à mal le vivre ensemble des Burkinabè.

L’échec notoire de la gouvernance actuelle sur le plan social, économique et politique, enferme les opinions dans la haine, le rejet de l’autre et la discrimination.
La chute vertigineuse de la qualité de notre système l’éducation est un des résultats des multiples échecs de la gouvernance du pouvoir MPP et de ses alliés.
Le terrorisme sur notre territoire, est un des résultats des échecs du pouvoir du MPP et de ses alliés.

L’injustice dans le traitement de nos travailleurs est un des résultats de l’échec de la gouvernance du pouvoir MPP et de ses alliés.

Pour le CDP, rien ne doit imposer au Burkina Faso et aux Burkinabè une logique de vie autre que celle que les Burkinabè auront eux-mêmes librement choisie.

Chers compatriotes
Le début de la nouvelle année nous offre une belle opportunité de présenter en votre nom à tous, à Son Excellence le Président Blaise COMPAORE, ainsi qu’à tous ses proches nos vœux les meilleurs.

A vous, chers camarades arbitrairement détenus, à ceux forcés à l’exil, ainsi qu’à tous ceux soumis à des poursuites et harcèlements judiciaires arbitraires, nous vous souhaitons une bonne année 2020, tout en vous exprimant notre solidarité et à vos familles respectives. Nos vœux de santé et de courage vous accompagnent dans ces dures épreuves. Notre souhait est de voir en cette année 2020, la fin de tous ces calvaires.

Je saisis l’occasion pour lancer de manière solennelle, un appel au retour de tous les exilés politiques de notre pays, exigence du moment en termes de réconciliation, de dignité, d’humanisme et de solidarité.

Nos vœux de bonne et heureuse année vont également à l’endroit de tous ceux, qui souffrent soit du fait de maladies soit du fait de la précarité devenue endémique dans notre pays.

Chers compatriotes
Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) par ma voix vous souhaite une année de santé, de paix, de sécurité, de bonheur et de succès dans toutes vos luttes citoyennes et républicaines pour un Burkina où il fera bon vivre pour toutes et tous.
Le CDP est disposé à mettre toutes ses forces pour appuyer la population burkinabè dans ses justes luttes quotidiennes pour son mieux être.

Que cette année 2020, soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes.
Bonne et heureuse année 2020

Démocratie, Progrès, Justice.

Wend-Vennem Eddie Constance KOMBOIGO
Le Président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès

Vos commentaires

  • Le 2 janvier à 13:18, par Lom-Lom En réponse à : Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

    "Le terrorisme sur notre territoire, est un des résultats des échecs du pouvoir du MPP et de ses alliés" dixit Mr Eddie. Mr Komboigo, ne travaillez pas contre votre propre Parti en sortant des mots comme ceux là de votre bouche ! Même si on est en politique, il faut quand même savoir sauvegarder sa dignité d’homme et une telle déclaration de mon point de vue, ne rend service ni à vous ni au CDP ! Dommage pour mon pays !

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier à 16:42, par Yirmegna En réponse à : Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

    Dommage que Eddie Tombe si bas au moment où il pouvait tenir un language conciliant et rassembleur. Ce monsieur ne mérite pas de gouverner notre pays et le CDP. On ne peut pas dire que tout est ÉCHEC dans la gouvernance du MPP même si je ne dispose pas de carte de membre. Il y avait beaucoup de pesanteurs : il s ont fait ce qu’il pouvaient. Le CDP n’a pas mis en place la base d’une Paix Durable au Burkina Durant ses 27 ans de pouvoir et de CONNIVENCE avec les Groupes Terroristes donc Ag Aghali. 27 devrait permettre de vous inspirer des acquis de la révolution pour que le pays émerge. Hélas c’est 27 ans d’égoïsme, de mauvaise gouvernance des deniers publics avec certains acteurs au MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 3 janvier à 09:38, par GHANDYY En réponse à : Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

    Bonjour.

    Bonne et heureuse année 2020 a toutes et à tous.

    Je me demande si ce message est vraiment une présentation de vœux ? C’est plus tôt une critique acerbe contre le pouvoir en place, responsable de tous les malheurs de toutes les composantes de la société Burkinabè. Et dire qu’on n’est responsable de rien, ce sont les autres. Pendant qu’on a crié à hue et à dia quand on a reçu la médaille.
    Je me demande pourquoi nos hommes politiques n’ont pas ce minimum d’humilité pour se regarder en face et se dire que chacun de nous a une responsabilité quelconque ? Toute occasion est belle, sans honte, pour tirer dans tous les sens sur les adversaires politiques. Vraiment indécent et dégoutant. Et on parle de réconciliation comme le seul mot qui existe dans le dictionnaire. Pitié pour le Burkina.
    Que Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 4 janvier à 14:46, par Vérité En réponse à : Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

    C’est bien fait pour ce gouvernement mouta-mouta. Voilà des gens qui ont mérité une décoration. Je me demande même quelle est la valeur de nos médailles si n’importe qui peut en mériter. Karissa !

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 07:39, par Prince Sanmatenga à Montpellier France En réponse à : Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

    Je pense qu’il y a des hommes politiques au Burkina qui ne sont pas
    qualifiés pour jouer le jeu de la compétition pour la sécurité et la réconciliation pour eux.. Le carton rouge d’Arba Diallo avait sélectionné clairement ceux qui doivent conduire le peuple. Dans la tradition, si tu couches une femme de famille, tu es exclu de la famille avec destination la Côte d’Ivoire. Le Burkina n’a pas besoin de réconciliation après ces tant de morts causés par des gens à l’origine. C’est pas le moment pour ceux qui veulent se réconcilier avec les Burkinabés déplacés, blessés, parents des victimes. Le pire n’est pas le silence des uns,mais la méchanceté des autres (Indépendant, Norbert Zongo).

    Répondre à ce message

  • Le 5 janvier à 17:19, par jeunedame seret En réponse à : Voeux du président du CDP : « Que cette année 2020 soit celle de la réconciliation des Burkinabè avec eux-mêmes »

    La politique au Faso c’est l’art de se jeter les compromis. Mais on aurait pu éviter ces séances dans les expressions de vœux ne serait-ce que pour montrer qu’on comprend le sens du mot et de l’événement. Huumm… Wend Veennem..! Tu dis que « A vous, Burkinabè de l’extérieur, soyez fiers de votre origine le Burkina Faso. Vos attentes pour ce pays sont au centre des préoccupations du CDP. » Et j’espère que Blaise Kouadio Comparé a lu ce message. Et il pourrait prouver cette fierté en séjournant à Ziniaré même pour une fête à côté des siens. Pourquoi pas revenir volontairement. J’espère qu’il n’est pas de ceux-là « forcés à l’exil, ainsi qu’à tous ceux soumis à des poursuites et harcèlements judiciaires arbitraires, »

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les musulmans
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 électeurs enrôlés » selon Newton Ahmed Barry, président de la CENI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés