Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • dimanche 29 décembre 2019 à 22h00min
Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

Réunis en session extraordinaire le 27 décembre 2019 à Abidjan, les ministres des Finances de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) ont pris note du réaménagement des accords de coopération monétaire avec la France. Une décision qu’ils saluent comme des « avancées historiques », ainsi que l’indique le communiqué de presse ci-après.


Vos commentaires

  • Le 29 décembre 2019 à 14:37, par Manuel En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Bonjour
    Le contraire aurait surpris, puisque le chef Macron est venu voir Alassane pour décider pour nous !
    Pauvre de nous !

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2019 à 18:36, par Aol En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    I prefer the actual CFA currency to ECO because there are a lot of hidden side.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2019 à 18:52, par TANGA En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Vous n’avez pas pitié de vos peuples. Vous n’avez pas pitié de vos rejetons. Vous ne craignez par Dieu.
    Vous vous rassemblez pour êtres d’accords avec l’école du duo alassane- macron. Ce n’est pas pour ça que nos peuples luttent.
    De grâce, finissons en avec la monnaie sous couvert de la France. La France ne viendra pas nous bombarder la France utilise déjà son arme et nos pays sont en passe de vaincre. Surtout avec la coopération des deux géants.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2019 à 22:31, par PasDupe En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Modérateur de "lefaso.net" j’ose espérer que ma contribution ainsi que les solutions que je propose ne seront pas censurés comme mes derniers postes. Merci d’avance.

    Chers frères Africains, ne désespérez pas parce c’est vous qui avez le dernier mot et le pouvoir ; ni Ouattara ni Macron ni nos chefs d’Etats ne peuvent vous forcer à utiliser cette nouvelle monnaie. Chez nous ne dit-on pas qu’on peut forcer le cheval à aller à la rivière mais on ne peut le forcer à boire ?
    Il n’y a rien d’historique dans cet annonce a plus forte raison une avancée quelconque et je m’en vais vous le démontrer tout à l’heure.
    1- Tous les supposés aménagements concernant le CFA sont imposés par la France par l’entremise de Ouattara qui disait il y’a juste 6 mois que le CFA était une très bonne monnaie. D’autre part les pays concernés n’ont pas été consulté puisque ce n’est que le 27 Décembre 2019 que les ministres des Finances de l’UEMOA ont pris NOTE des réaménagements des accords de coopération monétaire avec la France.
    2- Il s’agit juste d’un changement de nom comme l’a dit Alassane Ouattara lui-même lors de l’annonce. Il dit ceci : « Nous avons décidé une réforme du franc CFA avec trois changements majeurs (…) dont le changement de nom » et « l’arrêt de la centralisation de 50 % des réserves au Trésor français ». Et sera en juillet 2020.
    Pourquoi c’est juste un changement de nom ?
    Tout simplement parce que les aménagements historiques dont parlent Ouattara et Macron n’en sont pas mais juste de la poudre aux yeux (lire ci-dessous) :
    a-/ La parité fixe RESTE entre le nouveau CFA l’Eco et l’Euro avec l’implication de la France ; et cela est le problème majeur de cette arnaque.
    b-/ C’est la France qui est toujours à la manœuvre pour soi-disant garantir la stabilité de l’Eco comme avec les CFA. Allez y comprendre.

    3- Que devient les plus de 500 Milliards de Dollars des Africains déposé depuis 1945 à la banque centrale de France ?
    Ce montants estimatif - puisque la France ne communique pas sur le montant exact - que les pays Africains ont déposé depuis les années.
    Cet argent sera-t-il retourné aux Africains ? Par exemple pour que l’on achète des armes afin de se défendre contre les pseudos terroristes soutenu par qui vous savez ?
    Ou on viendra nous dire que cet argent s’est volatilisé comme avec les dollars de Kadafi.

    4- Macron dit que les pays africains ne sont pas OBLIGE de poser les 50% fond de réserve à la banque de France. Vous voyez bien que le mot obligé signifie que c’est précisément à la banque centrale de France que les chefs d’états sous pression déposeront leurs fonds.

    5- Macron dit qu’il n’y’aura pas de Français qui siègeront au conseil d’administration de la BCEAO. Mais il ne dit pas si c’est la France qui nomme les membres de ce conseil d’administration. Puisqu’il est bien connu qu’il y’a des valets locaux plus français que les français blancs qui feront pire que les Français. Les Africains devraient avoir le droit de choisir de façon transparente ceux qui y siègent avec possibilité de les éjecter si suspicion il y a.

    6-
    Ni le CFA ni l’ECO ne seront convertibles nulle part au monde. Il faudra passer par l’Euro avec un payement de 15% au passage pour la France.

    7- La garantie de convertibilité qui est maintenue par la France est juste une voie royale de rapatriement des fonds de l’Afrique vers Europe par les entreprises française sans taxe et de façon légale. Hooo ! la belle affaire !

    8- Le nouvel aménagement est pire puisque les contrats qui étaient arrivé à terme avec la France et qui ne reliaient pas officiellement l’Afrique à l’Union Européenne vont enfin être officialisés avec l’Europe et leur donner u droit de regards légal sur nos économies. Et là ce sera plus compliqué car les autres pays Européenne auront un droit de regard maintenant sur notre monnaie.

    9- Pourquoi la Grande Bretagne se retire de l’Europe si c’est si bien ? Tout est une question d’argent et L’Euro souffre elle-même pour sa propre survie, comment peut-elle nous garantir une stabilité ou quoi que soit ?

    10- Macron est élu par le peuple Français pour défendre les intérêts de la France qui sont directement en opposition avec celles de l’Afrique ; Pourquoi Macron défendrait-il plus les intérêts des Africains plus que celles des Français ? Pensez-y. Les pays n’ont que des intérêts et pas d’amis.
    Braves peuples africains posez-vous les questions de basiques et vous verrez la supercherie de Macron et Alassane Ouattara.
    Les Africains n’ont pas été consulté, ni leurs chefs d’Etats.
    La solution est simple et toute trouvée :

    a-/ Faire de la résistance : ne plus utiliser le CFA dès à présent ni la nouvelle monnaie ECO quant-elle sortira,mais utiliser dès présent le NAIRA du Nigeria, CEDI du Ghana et même le Dollars directement pour vos achats en attendant. (Commerçants refusez de prendre du CFA et de l’Eco vendez en Naira, Cedi ou Dollars)

    b-/ Dans la sous régions que tous les pays de la CEDEA adoptent la monnaie Nigériane comme monnaie commune. Etant donné que le Nigeria représente 70% de nos économies à elle seule et est la première puissance économique de l’Afrique. Macron va faire quoi ? Nous tuer tous ?

    Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2019 à 09:42, par kwiliga En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

      @ PasDupe, tiens, c’est marrant, vous avez exactement les mêmes idées qu’un autre internaute du nom de Asbeen...?
      Vous vous croyez tellement pertinent, pour vous sentir obligé d’étaler vos idées avec deux pseudos différents.
      Je me demande ce qui se soigne le mieux, la schizophrénie, ou la mégalomanie ?
      En tous cas, bon courage pour trouver un psy qui accepte de se faire payer en naira.

      Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2019 à 17:10, par Boy En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

      Je ne suis pas un franc (pour le jeu de mot) partisan de l’ECO mais il faut être cohérent dans tes propos camarade.
      La France sort de l’UEMOA et les réserves reviennent en Afrique.
      Macron est donc sorti du jeu, à Ouattara d’assumer sa politique. je pense qu’à ce jeu, il va se trouver un peu seul. Il faut remettre en cause sa légitimité à la présidence.
      Aller s’allier avec le Ghana ou le Nigéria, pourquoi pas, mais le dollar !.. Si vous croyez gagner votre indépendance en vous alliant à un pays qui s’immisce ouvertement dans les affaires de ses alliés et dont le dirigeant est convaincu des mérites du colonialisme, quelle direction voulez vous prendre ?
      Pour rappel, le dollar ne s’est pas imposé de lui même sur la scène internationale mais c’est Nixon qui l’a imposé pour amortir ses dettes en faisant tourner la planche à billets. Ce n’est certainement pas un modèle d’indépendance et d’économie !

      Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2019 à 23:27, par Asbeen En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Modérateur de "lefaso.net" j’ose espérer que ma contribution qui est riche de solution ne sera pas censurée comme mes derniers postes. Merci d’avance.
    Chers frères Africains, ne désespérez pas parce c’est vous qui avez le dernier mot et le pouvoir ; ni Ouattara ni Macron ni nos chefs d’Etats ne peuvent vous forcer à utiliser cette nouvelle monnaie. Chez nous ne dit-on pas qu’on peut forcer le cheval à aller à la rivière mais on ne peut le forcer à boire ?
    Il n’y a rien d’historique dans cet annonce a plus forte raison une avancée quelconque et je m’en vais vous le démontrer tout à l’heure.
    1- Tous les supposés aménagements concernant le CFA sont imposés par la France par l’entremise de Ouattara qui disait il y’a juste 6 mois que le CFA était une très bonne monnaie. D’autre part les pays concernés n’ont pas été consulté puisque ce n’est que le 27 Décembre 2019 que les ministres des Finances de l’UEMOA ont pris NOTE des réaménagements des accords de coopération monétaire avec la France.
    2- Il s’agit juste d’un changement de nom comme l’a dit Alassane Ouattara lui-même lors de l’annonce. Il dit ceci : « Nous avons décidé une réforme du franc CFA avec trois changements majeurs (…) dont le changement de nom » et « l’arrêt de la centralisation de 50 % des réserves au Trésor français ». Et sera en juillet 2020.
    Pourquoi c’est juste un changement de nom ?
    Tout simplement parce que les aménagements historiques dont parlent Ouattara et Macron n’en sont pas mais juste de la poudre aux yeux (lire ci-dessous) :
    a-/ La parité fixe RESTE entre le nouveau CFA l’Eco et l’Euro avec l’implication de la France ; et cela est le problème majeur de cette arnaque.
    b-/ C’est la France qui est toujours à la manœuvre pour soi-disant garantir la stabilité de l’Eco comme avec les CFA. Allez y comprendre.
    3- Que devient les plus de 500 Milliards de Dollars des Africains déposé depuis 1945 à la banque centrale de France ?
    Ce montants estimatif - puisque la France ne communique pas sur le montant exact - que les pays Africains ont déposé depuis les années.
    Cet argent sera-t-il retourné aux Africains ? Par exemple pour que l’on achète des armes afin de se défendre contre les pseudos terroristes soutenu par qui vous savez ?
    Ou on viendra nous dire que cet argent s’est volatilisé comme avec les dollars de Kadafi.
    4- Macron dit que les pays africains ne sont pas OBLIGE de poser les 50% fond de réserve à la banque de France. Vous voyez bien que le mot obligé signifie que c’est précisément à la banque centrale de France que les chefs d’états sous pression déposeront leurs fonds.
    5- Macron dit qu’il n’y’aura pas de Français qui siègeront au conseil d’administration de la BCEAO. Mais il ne dit pas si c’est la France qui nomme les membres de ce conseil d’administration. Puisqu’il est bien connu qu’il y’a des valets locaux plus français que les français blancs qui feront pire que les Français. Les Africains devraient avoir le droit de choisir de façon transparente ceux qui y siègent avec possibilité de les éjecter si suspicion il y a.
    6- Ni le CFA ni l’ECO ne seront convertibles nulle part au monde. Il faudra passer par l’Euro avec un payement de 15% au passage pour la France.
    7- La garantie de convertibilité qui est maintenue par la France est juste une voie royale de rapatriement des fonds de l’Afrique vers Europe par les entreprises française sans taxe et de façon légale. Hooo ! la belle affaire !
    8- Le nouvel aménagement est pire puisque les contrats qui étaient arrivé à terme avec la France et qui ne reliaient pas officiellement l’Afrique à l’Union Européenne vont enfin être officialisés avec l’Europe et leur donner u droit de regards légal sur nos économies. Et là ce sera plus compliqué car les autres pays Européenne auront un droit de regard maintenant sur notre monnaie.
    9- Pourquoi la Grande Bretagne se retire de l’Europe si c’est si bien ? Tout est une question d’argent et L’Euro souffre elle-même pour sa propre survie, comment peut-elle nous garantir une stabilité ou quoi que soit ?
    10- Macron est élu par le peuple Français pour défendre les intérêts de la France qui sont directement en opposition avec celles de l’Afrique ; Pourquoi Macron défendrait-il plus les intérêts des Africains plus que celles des Français ? Pensez-y. Les pays n’ont que des intérêts et pas d’amis.
    Braves peuples africains posez-vous les questions de basique et vous verrez la supercherie de Macron et Alassane Ouattara.
    Les Africains n’ont pas été consulté, ni leurs chefs d’Etats.
    La solution est simple et toute trouvée :
    1-/ Faire de la résistance : ne pas utiliser la nouvelle monnaie et utiliser le NAIRA du Nigeria, CEDI du Ghana et même le Dollars directement pour vos achats. (Commerçants refusez de prendre de l’Eco vendez en Naira, Cedi ou Dollars)

    2-/ Dans la sous régions que tous les pays de la CEDEA adoptent la monnaie Nigériane comme monnaie commune. Etant donné que le Nigeria représente 70% de nos économies à elle seule et est la première puissance économique de l’Afrique. Macron va faire quoi ? Nous tuer tous ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 05:03, par Patos En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Tanga tu dis des énormités totalement fausses , contradictoires et sans fondement , contester pour contester, dans le seul but d exprimer ta haine aveugle contre la france !
    La Fcfa est un poids pour la france plutôt qu’ autre chose , héritage d une époque bel et bien révolue, pour une génération telle que Macron ou les jeunes dirigeants européens d aujourd hui
    La corrélation avec l euro n est pas une obligation , mais un gage de stabilité provisoire , le dollars ou les autres monnaies dites fortes subissent , elles aussi l inflation et la fluctuation de leur valeur
    Tu veux payer quoi en monnaie de singe ??? je crois que les préceptes de l économie te dépassent continue à vomir ton dégoût de la france , mais parle pas de sujets qui dépassent tes facultés intellectuelles

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 08:01, par Abdoulaye akandji En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Vraiment en Afrique on voit tout, un chef décide pour les autres et la France qui chante qu elle n à rien avec le cfa et bien qu elle nous laisse tranquille et libère tout les réserves et si ça continue ainsi qui est ce qui empêche le burkina de consommer le naira ou le cidi ghaneen.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 08:39, par TANGA En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    PasDupe, tu as dit haut ce que nous avions commencé en bas.
    En effet, nous battons campagne pour que nos populations utilise le NEIRA. Au besoin, ouvrir des comptes au GHANA et au NIGERIAN. Ne plus verser l’argent dans les banque chez nous et point bare !
    WEB MASTER, si tu es pour l’Afrique laisses passer.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 11:46, par Phil En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Bonjour, la priorité que nous burkinabé devrons avoir c’est transformer et consommer nos productions, dans les marchés et autres lieux de vente payer prioritairement les produits burkinabé. La production et la consommation de nos produits nous évitent la sortie de devises source d’une économie locale forte et prête à conquérir le monde car ne dépendant plus d’une aide alimentaire quelconque qui entraîne des contorsions compromettant un développement durable.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 15:03, par Peuple Insurgé En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    J’ose espérer que la jeunesse africaine n’est pas dupe et qu’elle ne se laissera pas arnaquer par la France et ses valets locaux qui brillent dans la servilité. Comme disait Thomas sankara "l’esclave qui...". Maintenons la pression ANTI CFA, la victoire n’est pas loin. Merci aux internautes TANGA et PASDUPE. Soutien !

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 15:54, par Zama En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Ce que tu oublies c’est qu’avec ce franc CFA ou l’éco version ouattara nos produits ne sont pas compétitifs même sur notre propre marché .Je pense que le communiqué de la présidence ghanéenne est très claire. Le Ghana se dit prêt pour rejoindre l’éco avec un taux flexible. Pas celui d’un dramane qui est aux abois.

    Répondre à ce message

  • Le 30 décembre 2019 à 17:39, par Vérité indiscutable En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    Hmmm... Et ils pensent que nous, jeunes africains, l’entendront de cette Oreille ? Qu’ils aillent à la retraite. Vous n’aimez pas l’Afrique. Donc libérez nous de vos inepties.
    L’Afrique libre ou la mort, nous Vaincrons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2019 à 11:47, par Siidbaala En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    La cote d’ivoire pouvait devenir la deuxième puissance africaine si elle arrivait à rompre complétement avec la France. Oui le ghana est devant la cote d’ivoire parce qu’elle prend son destin en main. contrairement à nos pays de la zone CFA qui ont confié leur économie et leur politique à la france qui les manipule.
    pillage organisé pour servir la france et quelques chefs d’état africain, coup d’etat par ci, guerre par là.... et j’en passe.
    Il est tant que tout cela cesse. Ouattara à lui seul ne peut pas décider du destin de tout une communauté bien que la cote d’ivoire soit le poumon économique de la zone UEMOA. s’il le faut autant se rallier au Ghana et au Nigeria que de rester esclave durant des générations à servir un pays. je parle du Burkina du Niger et du Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier à 17:44, par sidbaasd En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    mon souhait est que dans ts les pays de la cedao la jeuness bat une campagne de sensivilisation anti cfa .

    Répondre à ce message

  • Le 6 janvier à 10:40, par GUIDA En réponse à : Passage du CFA à l’ECO : Les ministres des Finances de l’UEMOA saluent des « avancées historiques »

    L’Afrique se suffit elle-même pour gérer ses affaires !!
    Nous ne voulons rien de l’idéologie française en Afrique, particulièrement dans la réforme monétaire en cours !
    Du courage à nos chefs d’États

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération : « La Chine et les États-Unis doivent assumer leurs responsabilités envers le monde », selon le ministre des Affaires étrangères chinois
Portraits de francophones : M. Lassina Zerbo
21e anniversaire de la fête du trône marocain : Une commémoration en format restreint
Coopération religieuse : L’archidiocèse de Séoul fait don d’une ambulance à son frère de Ouagadougou
Coopération : L’Union Européenne soutient les efforts du Burkina Faso dans sa réponse à la situation de crise
Solidarité : Le gouvernement du Burkina Faso reçoit 954 tonnes de riz de la part de la CEDEAO
Grande consultation citoyenne : Des jeunes échangent sur l’avenir de la Francophonie à Bobo-Dioulasso
Mali : La CEDEAO propose "de toute urgence" un gouvernement d’union nationale
Droits humains : La délégation de l’Union Européenne apporte plus de 160 millions de FCFA à la Commission Nationale des droits humains du Burkina (CNDH)
Augmentation des besoins humanitaire au Burkina Faso : La France apporte son soutien au PAM
Obsèques de Amadou Gon Coulibaly : L’ultime hommage du peuple burkinabè
Cérémonie d’hommages de la Nation ivoirienne au Premier ministre Amadou Gon COULIBALY : Le Premier ministre burkinabè y était avec une forte délégation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés