Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Conseil national de la statistique : Les acteurs veulent produire des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 27 décembre 2019 à 18h30min
Conseil national de la statistique : Les acteurs veulent produire des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés

Ce 27 décembre 2019 à Ouagadougou, se sont tenues conjointement la 2e session ordinaire de l’année 2019 du Conseil national de la statistique et la célébration de la Journée africaine de la statistique. Placée sous le thème « Tout le monde compte : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique », cette rencontre vise à sensibiliser le public au rôle et à l’importance des statiques dans tous les aspects de la vie sociale et économique. Au niveau national, la production des statistiques de qualité a pour but d’orienter le gouvernement afin de relever les défis auxquels fait face le pays en matière de développement.

Renforcer le bon fonctionnement du système statistique national pour mieux orienter les actions du gouvernement dans le sens de l’atteinte des Objectifs de développement durable(ODD). Tel est le but de cette 2e session ordinaire de l’année 2019 du Conseil national de la statistique couplée à la célébration de la Journée africaine de la statistique. Elle est une occasion pour montrer à l’opinion nationale le rôle et l’importance des statistiques dans tous les aspects de la vie sociale et économique du pays.

En effet, au cours de cette rencontre, les acteurs vont se pencher sur le thème : « Tout le monde compte : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique ». Ainsi, deux communications sont prévues. Il s’agit de celle relative au thème central et l’autre sur le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre du schéma directeur de la statistique. Le schéma directeur de la statistique 2016-2020 est un outil de planification du système statistique qui vise à orienter, encadrer et coordonner l’ensemble du système.

Sassi Sihem, représentante de la délégation de l’EU au Burkina

Moments d’échanges, ces deux communications vont permettre aux participants de faire des observations et des recommandations pour renforcer le secteur de la statistique en vue d’une meilleure organisation et une meilleure réalisation des activités statistiques, afin de permettre à l’Etat et à ses partenaires d’avoir des chiffres de qualité. « Les données statistiques sont importantes à court terme et à long terme. L’Union européenne est là pour appuyer le Burkina dans le domaine », a déclaré Sassi Sihem, représentante de la Délégation de l’UE au Burkina.

Cette célébration intervient dans un contexte national marqué par une situation sécuritaire difficile, occasionnant une crise humanitaire avec plus de 500 000 personnes déplacées. Cette situation interpelle les acteurs sur la nécessité de produire des statistiques de qualité et désagrégées pour orienter l’action du gouvernement, afin de relever les défis majeurs du pays.

Le directeur général de l’institut national de la statistique et de la démographie Boureima Ouédraogo

A ce titre, le Burkina Faso comme d’autres pays, s’est engagé à atteindre les ODD dont le principe clé est de « ne laisser personne pour compte ». C’est dans ce cadre que sur le plan national, le gouvernement a adopté le Plan national de développement économique et social (PNDES) dont la mise en œuvre devrait permettre une croissance forte inclusive pour éradiquer la pauvreté.

« On est à la fin de la 3e année de mise en œuvre donc il est important de faire le bilan de sa mise en œuvre pour voir les insuffisances. Au cours de sa mise en œuvre, nous avons eu un taux de réalisation des activités qui tournent autour de 65 à 75%. Certes, nous avons des insuffisances dans certains domaines que nous allons travailler à améliorer. Ce bilan à mi-parcours va permettre de lancer, à partir de 2020, les travaux pour l’écriture de l’élaboration d’un schéma directeur 2020-20205 », a déclaré le directeur général de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), Boureima Ouédraogo.

Le respect de ce principe nécessite des statistiques de qualité désagrégées à des niveaux plus fins pour rendre compte des résultats des différentes interventions. Mais l’absence de statistiques désagrégées masque parfois des disparités socioéconomiques, défavorisant certains groupes vulnérables. C’est pourquoi, il est impératif de renforcer le système statistique national afin de pallier cette insuffisance de données désagrégées.

En rappel, la Journée africaine de la statistique a été instituée depuis mai 1990. Elle est célébrée chaque année le 18 novembre. Au Burkina, elle est célébrée ce 27 décembre en différé à cause des contraintes liées au 5e Recensement général de la population et de l’habitatation.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rapport Cour des comptes 2018:Toujours des irrégularités dans l’exécution des marchés publics
Impôt unique sur les traitements et salaires : L’Economiste du Faso lance le débat sur la justice fiscale au Burkina Faso
Aide publique au développement : « Les autres pays du monde nous aident parce qu’ils ont des intérêts à défendre », estime l’économiste Taladidia Thiombiano
DOPPEL MUNICH s’invite au Burkina Faso
Burkina : Près de 5 milliards de F CFA pour améliorer la compétitivité des entreprises
Loi de finances 2020 : Les chefs d’entreprises de Bobo sensibilisés sur les innovations et modifications fiscales
Oxfam en Afrique de l’Ouest : Les 22 hommes les plus fortunés au monde possèdent plus que l’ensemble de la population féminine d’Afrique
Burkina Faso : " Il faut que les opérateurs de téléphonie améliorent la qualité du service et réduisent les coûts de la prestation", Dasmané Traoré de la Ligue des consommateurs
Dipgoldinvestment : La plateforme qui a englouti l’argent d’investisseurs burkinabè
Jeunes commerçants et entrepreneurs du Burkina : « Nous devons apporter notre pierre à l’édification du pays »
Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet
Loi de finances gestion 2020 : La Maison de l’entreprise instruit le monde des affaires à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés