Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Exposition : L’hôtel de ville de Ouagadougou transformé en galerie d’art

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mercredi 25 décembre 2019 à 13h00min
Exposition : L’hôtel de ville de Ouagadougou transformé en galerie d’art

L’artiste sculpteur Salfo Dermé a présenté le lundi 23 décembre 2019 ses œuvres d’art à l’hôtel de ville de Ouagadougou. Son vernissage est intitulé " Un monde idéal ". Les œuvres présentées tournent autour de l’homme, des animaux et des arbres.

"Un monde idéal", c’est le titre du vernissage de l’artiste plasticien Salfo Dermé. Il a présenté le lundi 23 décembre 2019 ses œuvres à l’hôtel de ville. C’est le secrétaire général du ministère de la Culture, des arts et du tourisme, Lassina Simporé, qui était le commissaire de l’exposition. Il a souligné que les artistes burkinabè ont du talent. Seulement, ils ne sont pas bien connus. Cet état de fait se justifie par le fait qu’ils n’ont pas d’espace pour exposer leurs œuvres. Pourtant, il y a des lieux qui sont fades, qui ne sont pas décorés. Le présent vernissage est donc une occasion pour Salfo Derme de montrer ses œuvres.

"Un monde idéal" est une exposition d’une vingtaine d’œuvres. Elle tourne autour de l’homme, des animaux et des arbres. Pour l’artiste, l’on ne peut pas vivre sans ces trois composantes. Il dit trouver qu’aujourd’hui en Afrique, il y a des choses qu’on ne connaît pas. Pour lui, ces temps-ci, les gens sont en train de s’empoisonner avec les pesticides.

Il croit savoir que l’on soit riche ou pauvre, on va tous y passer. Il trouve qu’en Afrique, l’on est pauvre en esprit. Il faut donc travailler pour l’éveil des consciences. Pour cela, il faut trouver des voies et moyens pour promouvoir les artistes. L’idéal serait que Ouagadougou soit une galerie. Cela, pour permettre à ceux qui ne peuvent pas aller ailleurs, de voyager à l’intérieur de Ouagadougou.

L’édile de Ouagadougou, Armand Béouindé, a salué le génie créateur de l’artiste. Il a souligné que cette exposition rentre en droite ligne des missions et activités du Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de l’artisanat et des arts populaires.

Pour les espaces d’exposition, il a rassuré que des dispositions seront prises pour faciliter cela. Déjà, la cour de la mairie est offerte à l’artiste pour ses expositions. Il a souhaité que d’autres artistes emboîtent ses pas. Les officiels ont eu droit à une visite guidée de l’artiste sur ses différentes œuvres. Le vernissage était présidé par l’épouse du président de l’Assemblée nationale. Elle représentait Mme Sika Kaboré, épouse du président du Faso.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2019 à 11:09, par Bahdon Abdillahi Mohamed En réponse à : Exposition : L’hôtel de ville de Ouagadougou transformé en galerie d’art

    Quelle belle iniative ! Dans le monde de brutes que vivent les Burkinabès et les Africains.es de manière générations depuis des décennies, une exposition comme "le monde idéal" marque un bol d’air différent de la tristesse des jours qui se suivent et se ressemblent dans la vie de nos peuples africains, de nos enfants qui perdent l’innoncence, de nos jeunes qui imaginent leur avenir qu’à l’extérieur du pays, mais dont la très majorité est rattrapée par la mort dans les océans et mers, par le rejet des dirigeants.es fascistes des pays du Nord.
    Parler, montrer nos cultures, se réapproprier notre passé, construire notre présent et notre futur nous donne de l’espoir, rehausse notre auto-estime... nous permet de regarder comme des peuples forts les autres peuples du monde.
    Ce n’est pas la peine que l’exposition de l’artiste Salfo Dermé soit en consonance avec les missions et activités du Réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de l’artisanat et des arts populaires. Le développement artiste et culturel de nos villes ne doit pas dépendre des politiques d’une institution, soumise aux idées des lobbyings extrémistes.
    Merci Salfo Dermé pour ton talent, j’espère que ton exemple sera repris par cette jeunesse laissée pour son compte alors que c’est le futur de nos peuple qui se joue.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2019 à 11:05, par Kouda En réponse à : Exposition : L’hôtel de ville de Ouagadougou transformé en galerie d’art

    Bahdon Abdillahi Mohamed ,
    Vous avez si bien exprimé ce qu’il ya dans mon coeur.
    Nous devons avoir notre propre politique de promotion de notre art au lieu de dépendre des financements et orientations de personnes et structures étrangères.
    J’irai voir cette exposition car j’ai aperçu les status devant l’hôtel de ville et je me demandais bien si c’est la mairie qui a décidé de décorer ainsi sa devanture pour la fin d’année.
    L’art doit occuper une place majeure dans notre pays et dans notre vie car il véhicule et exprime notre identité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Musique : L’artiste APPARATCHIK présente son nouvel album intitulé « T.O.T »
Cinéma : « les quatre filles fantastiques » dans les salles
Musique : Fusion FL, le groupe en vogue à Bobo Dioulasso
Prévention des conflits et consolidation de la paix : l’association Dakupa du Boulgou joue sa partition dans la commune de Garango
Musique religieuse : Sœur Anne Marie Kabore, la voix de Dieu, qui berce le cœur des mélomanes
Musique religieuse : La Sœur Nicole Kaboré, dédicace « Dieu Puissant », son sixième album
20e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) : Le comité national d’organisation installé
Le showbiz ivoirien en deuil : L’artiste Ericsson le Zoulou est mort
Festival Rendez-vous chez nous : c’est parti pour la 11e édition
Bobo-Dioulasso : Le ministre de la culture fait le bilan des activités menées par son département en 2019
Cinéma : « Le dragueur de Ouaga », le nouveau long métrage de Yacouba Napon dit MCZ
Fati Sidpayété : La chansonnière de Kombissiri qui a conquis le Kadiogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés