Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • dimanche 22 décembre 2019 à 14h55min
Emmanuel Macron à Abidjan :  « Le colonialisme a été  une erreur, une faute de la République »

Pendant la conférence de presse conjointe avec Alassane Ouattara, à Abidjan, le samedi 21 décembre 2019, Emmanuel Macron est revenu sur le sentiment anti-français qui fait florès en Afrique francophone.

Il a eu cette affirmation à propos de la page sombre que fut la colonisation : « Le colonialisme fut une erreur, une faute profonde de la République ». D’où ce titre du journal Le Monde : « En Côte d’Ivoire, Emmanuel Macron cherche à se débarrasser des « oripeaux » de la Françafrique ». Parmi les symboles de cette Françafrique figure le franc CFA. A cette même tribune, les deux chefs d’Etat ont annoncé avoir validé un accord signant la mort de cette monnaie. Cela consiste, en rappel, au changement du nom de la monnaie en Eco (un processus engagé par la CEDEAO depuis des années), à la suppression des comptes d’opération, à la fin de la centralisation de 50% des devises dans les comptes français et au retrait des Français du Conseil d’administration de la BCEAO.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 décembre 2019 à 12:34, par Vérité indiscutable En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Sentiment anti-néocolonialisme. Et si ce sentiment doit devenir un sentiment anti-français, ça le sera puisque vous l’insinuez vous-même M. Macron.
    L’Afrique francophone ne veut plus de vous. Où est le problème dans ça. C’est vous qui êtes venus chez nous depuis plus de 400 ans. Nous vous demandons de repartir chez vous et que nous pouvons gérer notre propre situation ; donc repartez. Y a quel problème même ?
    La Patrie ou la Mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 12:58, par Zoundi Joachim En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    C’est bien que le President Francais Emmanuel Macron nous dise que le colonialisme etait une erreur mais si c’est ainsi la France doit accepter de laisser les Africains decider de leur monnaie sans aucune autre forme de tutelle, telle que le maintient de la convertibilite stable avec l’euro et le fait de garantir notre economie en cas de faillite. Un pays comme le Kenya a lui tout seul a sa monnaie et n’a pas besoin de la tutelle de l’Angleterre ni des Etats Unis pour quoi que ce soit dans la gestion de sa monnaie. Les Africains doivent travailler a leur independance et ne pas attendre qu’on la leur donne sur un plateau.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 13:16, par Patarbtalle En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Bravo Président Macron. Quelle audace. Je crois vraiment en ce que le jeune Président français fasse bouger les choses. Il est très inspiré. Il lui faut du soutien dans son clan. Espérons que ces changements son dans la logique du partenariat gagnant gagnant entre nos peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 14:10, par Gwandba En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Heureusement pour lui qu’il est chef d’état du pays qui a d’ailleurs colonisé d’autres pays. Sinon, il se ferait expulser par les garants de cette même colonisation !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 16:07, par Abdoulaye akandji En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Si le colonialisme est une erreur que fait toujours
    La force lincorde en Côte d’Ivoire et les autres bases en Afrique qui sont là depuis 60ans

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 18:37, par TANGA En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Ah, Quelques jours avant l’insurrection et même la veille, des personnes avaient dit à Blaise de faire marche arrière. Il refusa.
    Macron malgré tout ce qui se lit, se dit et se voie s’entête à vouloir garder nos pays sous domination française.
    Quand l’âne va te faire tomber, tu ne vois pas ces oreilles.
    Qu’il continu et on parlera de lui comme président français au passé.
    Quand tout le monde te conseil et que tu t’entetes c’est ta chute qui est là !

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 18:42, par Bao-yam En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Pour sa défense Macron a déjà qualifié la colonisation française en Algérie de crime contre l’humanité. C’est déjà important de dénoncer la colonisation francaise en Afrique noire mais il faut aller plus loin. Son discours de Ouagadougou est parsemé d’allusions au côté soit disant positif de la colonisation. Aussi, au delà des paroles on veut un changement d’attitude et d’actes sur le terrain. Si la France veut réellement de l’amitié avec l’Afrique, les Africains ne seront pas contre. En attendant il y a une méfiance entre les deux et ça prendra beaucoup d’efforts et d’actes concrets avant que cela ne change. De façon générale, le double discours et le paradygme de la domination ne passeront pas. On peut tromper tout le peuple seulement une partie du temps.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 19:25, par christiann En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Encore un effort... Le mot crime écorche encore la bouche du président du néocolonialisme !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2019 à 23:06, par welore En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Marine Le Pen a accusé dimanche Emmanuel Macron de « salir l’Histoire de France » et de « mettre en danger nos soldats en Afrique » en déclarant que le colonialisme avait été une « faute de la République ».
    « En se vautrant dans la repentance, qui plus est à l’étranger, en ne retenant que les aspects négatifs d’un processus complexe, Macron salit l’Histoire de France et met en danger nos soldats en Afrique, déjà soumis à une haine anti-français croissante. C’est irresponsable », a écrit la présidente du Rassemblement national (RN) sur Twitter citée par l’AFP.
    L’ancien lieutenant de Mme Le Pen, Florian Philippot, qui a quitté le RN pour présider le parti Les Patriotes, a également critiqué le chef de l’Etat...
    Déclaration de Macron
    « Trop souvent aujourd’hui la France est perçue » comme ayant « un regard d’hégémonie et des oripeaux d’un colonialisme qui a été une erreur profonde, une faute de la République », a déclaré Emmanuel Macron samedi lors d’une conférence de presse à Abidjan en compagnie du président ivoirien Alassane Ouattara.
    Au cours de cette conférence de presse, le Président français a aussi une nouvelle fois réclamé de la clarté aux gouvernements sahéliens sur la présence militaire française et la lutte contre le jihadisme, sur fond de montée d’un sentiment anti-français dans la région.
    « La France n’est pas là avec des fins impériales... je ne me laisserai pas attaquer, je ne laisserai pas attaquer nos soldats avec ce type d’arguments », a-t-il insisté.
    En février 2017, M. Macron, alors candidat à la présidentielle, avait qualifié sur une chaîne algérienne la colonisation de « crime contre l’humanité », créant une vive polémique en France.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2019 à 06:01, par TANGA En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Si tu reconnais l’erreur, il faut corriger.
    C’est à dire qu’il que tu lâches tout ce que vous avez hériter de la colonisation.
    Commence par le CFA et le pré-carré.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2019 à 11:25, par Sidi Mohamed Dah En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Des pays africains peu nanties avaient leur monnaie dès leur indépendance. La Gambie avait sa monnaie ainsi que le Ghana... etc. La Mauritanie avait quitté le FCFA le 30/06/1973.
    Colonialisme, néocolonialisme, impérialisme ... etc sont des termes à ranger dans les archives de l’histoire. Les pays ont des intérêts et chacun défendra ses intérêts. Nous partageons avec la France ce passé certes coloniale et nous continuons à enseigner dans nos écoles la langue de ce pays. Mieux nous somme tous membre de la francophonie et mieux encore son secrétaire général est de chez nous ; Mieux encore cadeau à nos chefs d’état qui acceptent de quitter le pouvoir après des urnes défavorables.

    A travers l’AFD la France participe au développement de nos pays en général elle est toujours la première en terme d’aide au développement.
    Le soutien de la France à la sécurité de nos pays n’est pas à discuter mais nous demandons peut être plus et mieux. Nous avons toujours reçu le soutien de la France pendant les moments difficiles. Concernant mon Pays : la Mauritanie, grâce au soutien de la France nous avons été admis au Nations-Unies en 1961 et grâce aux avions français la guerre contre le front Polisario a changé en notre faveur.Les velléités marocaines sur mon pays ont été stoppées par la France. Djiboutti saura bien cette leçon de la France qui l’avait éloigné du spectre du Sahara Occidental ou du Timor oriental.
    La France-Afrique profite à une élite de part et d’autre Afrique et France.
    Il est temps de le comprendre, notre force résidera dans notre unité par la création des Etats-Unis d’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2019 à 12:09, par Bahdon Abdillahi Mohamed En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    "Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République" est devenue une réthorique du discours de Macron. Rappelez-vous c’est en tant que candidat qu’il avait dit que "le colonialisme est un crime contre l’humanité" lors d’un voyage en Algérie. En Afrique noire, il parle d’une erreur donc ce n’est pas grave. Ce monsieur suit les chemins de l’immigré hongrois, qui a dirigé la France de 2007 à 2012. Un immigré qui chassait d’autres immigrés.
    Le financier Macron entre dans un terrain dont il est un ignorant. Le colonialisme est même la base de la République, c’est par la colonisation que Hugues Capet a construit la France. L’intégration d’un groupe ou d’un territoire se fait toujours par la colonisation. C’est un processus que renforce le capitalisme et le système financier. Les activités des institutions économiques et financières régionales et internationales comme le FMI, la banque mondiale, la banque centrale européenne et le l’OMC illustrent le colonialisme, qui détruit les structures sociales des sociétés humaines, qui tuent à feux doux les pauvres et renforcent les plus riches. Plus que jamais l’expression "les pauvres s’appauvrissent et les riches s’enrichissent" est une illustration parfaite de ce qu’on appelle pompeusement le néolibéralisme, non le néofascisme socioéconomique.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 16:24, par Emma En réponse à : Emmanuel Macron à Abidjan : « Le colonialisme a été une erreur, une faute de la République »

    Pour quelle raison M. Macron affirme til que le colonialisme a ete une faute de la Republique ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération religieuse : L’archidiocèse de Séoul fait don d’une ambulance à son frère de Ouagadougou
Coopération : L’Union Européenne soutient les efforts du Burkina Faso dans sa réponse à la situation de crise
Solidarité : Le gouvernement du Burkina Faso reçoit 954 tonnes de riz de la part de la CEDEAO
Grande consultation citoyenne : Des jeunes échangent sur l’avenir de la Francophonie à Bobo-Dioulasso
Mali : La CEDEAO propose "de toute urgence" un gouvernement d’union nationale
Droits humains : La délégation de l’Union Européenne apporte plus de 160 millions de FCFA à la Commission Nationale des droits humains du Burkina (CNDH)
Augmentation des besoins humanitaire au Burkina Faso : La France apporte son soutien au PAM
Obsèques de Amadou Gon Coulibaly : L’ultime hommage du peuple burkinabè
Cérémonie d’hommages de la Nation ivoirienne au Premier ministre Amadou Gon COULIBALY : Le Premier ministre burkinabè y était avec une forte délégation
Le Chef du Gouvernement aux obsèques de son homologue ivoirien
Education : L’ambassade de France signe une convention avec l’ENEP de Bobo-Dioulasso
Primature : Le Comité international de la Croix-Rouge reçu en audience par Christophe Dabiré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés