Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Commerce hors-UEMOA : Des opérateurs économiques outillés sur la réglementation à Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 20 décembre 2019 à 12h00min
Commerce hors-UEMOA : Des opérateurs économiques outillés sur la réglementation à Bobo-Dioulasso

La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique a organisé, ce jeudi 19 décembre 2019 à Bobo-Dioulasso, un atelier de partage d’informations et de sensibilisation à la réglementation en matière d’opérations de commerce hors-UEMOA. Pour le fondé de pouvoirs du trésorier régional des Hauts-Bassins, Leboué Coulibaly, représentant le directeur général du trésor et de la comptabilité publique, cette activité contribue à l’essor économique de notre pays et au rayonnement de l’espace communautaire UEMOA.

Cet atelier a permis aux participants d’échanger sur les obligations en matière de domiciliation, d’encaissement et de rapatriement des ventes à l’étranger ; les procédures douanières en matière d’importation et d’exportation ; les procédures administratives en amont, en matière de commerce international ; les instruments de couverture des risques de change et de prix dans les opérations commerciales et financières avec l’extérieur.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le fondé de pouvoirs du trésorier régional des Hauts-Bassins, Leboué Coulibaly, représentant le directeur général du trésor et de la comptabilité publique, qui a souligné la pertinence et l’importance de cet atelier. Selon lui, cette activité contribue à l’essor économique de notre pays et au rayonnement de l’espace communautaire UEMOA.

Les participants à l’atelier

En effet, la réglementation des relations financières extérieures de l’espace UEMOA définit les règles, procédures et obligations à respecter dans la conduite des activités économiques et financières avec le reste du monde. Elle constitue un outil important qui vient en soutien aux instruments de politique monétaire de l’union. Pour M. Coulibaly, les bénéfices potentiels du commerce international sont nombreux. « Les pays tirent ainsi profit des échanges et de la spécialisation, les industries réalisent d’importantes économies d’échelle, les ménages et les entreprises ont accès à une plus grande variété de produits », a-t-il indiqué.

Cependant, il estime que ces bénéfices ne peuvent être réels que lorsque les activités sont menées dans le respect de la réglementation. « Loin d’être une entrave, la réglementation des finances extérieures est donc un instrument qui veille à assurer les conditions d’une économie forte, stable et compétitive. De ce fait, la connaissance et le respect de celle-ci doit être un impératif pour tout agent économique. Malheureusement, au cours de ces dernières années, les statistiques de notre Banque centrale révèlent que les réserves de changes de notre Union ont été affectées négativement du fait de la recrudescence des flux de transferts vers l’extérieur et du non-respect de la règlementation », a-t-il déploré.

La photo de famille

C’est en réponse à cette difficulté qu’un certain nombre de mesures ont été prises pour inverser la tendance, parmi lesquelles la création de Comités de suivi du rapatriement des recettes d’exportation (CSRE) dans tous les Etats membres. Au niveau du Burkina Faso, ledit comité, qui est fonctionnel depuis décembre 2013, a fait des activités de sensibilisation son principal mode d’intervention. Ainsi, les résultats, selon lui, sont aujourd’hui fort appréciables. Et c’est dans cette même dynamique de sensibilisation que s’inscrit la tenue de cet atelier.

A en croire Aïssa Bougma/Porgho, inspecteur du trésor à la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique, précisément au niveau des affaires financières et monétaires, cinq communications ont ponctué cette rencontre d’échanges. La première communication a porté sur la règlementation des opérations d’importation et d’exportation, la deuxième sur le règlement 09, relatif aux relations financières extérieures. La procédure de traitement des opérations a été abordée également, ainsi que l’intervention de la Direction des affaires monétaires et financières et de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique et, enfin, une communication sur les procédures douanières en matière d’importation et d’exportation.

Aïssa Bougma Porgho, inspecteur du trésor à la direction générale du trésor et de la comptabilité publique

Le fondé de pouvoirs du trésorier régional des Hauts-Bassins, Leboué Coulibaly, a ainsi affirmé qu’entre l’administration et les opérateurs économiques, le partenariat est toujours gagnant-gagnant. « Quand l’activité économique se porte bien, les recettes fiscales augmentent ; ce qui permet à l’administration de mieux jouer son rôle de régulation et de promotion d’une compétition saine, toute chose qui favorise en dernier ressort l’épanouissement des opérateurs économiques dynamiques », a-t-il conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rapport Cour des comptes 2018:Toujours des irrégularités dans l’exécution des marchés publics
Impôt unique sur les traitements et salaires : L’Economiste du Faso lance le débat sur la justice fiscale au Burkina Faso
Aide publique au développement : « Les autres pays du monde nous aident parce qu’ils ont des intérêts à défendre », estime l’économiste Taladidia Thiombiano
DOPPEL MUNICH s’invite au Burkina Faso
Burkina : Près de 5 milliards de F CFA pour améliorer la compétitivité des entreprises
Loi de finances 2020 : Les chefs d’entreprises de Bobo sensibilisés sur les innovations et modifications fiscales
Oxfam en Afrique de l’Ouest : Les 22 hommes les plus fortunés au monde possèdent plus que l’ensemble de la population féminine d’Afrique
Burkina Faso : " Il faut que les opérateurs de téléphonie améliorent la qualité du service et réduisent les coûts de la prestation", Dasmané Traoré de la Ligue des consommateurs
Dipgoldinvestment : La plateforme qui a englouti l’argent d’investisseurs burkinabè
Jeunes commerçants et entrepreneurs du Burkina : « Nous devons apporter notre pierre à l’édification du pays »
Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet
Loi de finances gestion 2020 : La Maison de l’entreprise instruit le monde des affaires à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés