Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Décès de Sœur Jeannette Tremblay : L’adieu des "Frères et Sœurs"

Accueil > Actualités > Nécrologie • • lundi 5 septembre 2005 à 07h41min

Ce 2 septembre en la cathédrale de l’Immaculée Conception de Ouagadougou, il y avait foule. Des connus comme des anodiques. Tous, le visage serré, triste, l’âme en peine. La cérémonie le commandait et la circonstance l’exigeait. Oui quand on perd un être cher, il va de soi que l’on soit attristé.

Et lorsque le décès s’est fait de façon subite, c’est plus le choc qu’un autre sentiment qui vous anime. Sœur Jeannette Tremblay que les Burkinabè accompagnent à sa dernière demeure ce 2 septembre est "partie" alors que personne ne s’y attendait.

Il y a un mois elle était à "Sidwaya" pour rencontrer le directeur général. Grande communicatrice, Sœur Jeannette Tremblay arpentait les rédactions des journaux burkinabè qu’elle "alimentait" en "papiers" comme on le dit dans le jargon. Entre cette religieuse et le Burkina Faso, c’est un sacerdoce. Les Burkinabè lui rendaient la pièce de sa générosité. Le couronnement de cette parfaite entente est certainement la décoration au titre de chevalier de l’Ordre national qu’elle a reçue le 11 décembre 2004 à la Présidence du Faso. Depuis lors, les "choses" iront à une grande vitesse. Le 13 février 2005, elle fête ses 50 ans de vie religieuse. Le 8 juin, elle procédait à la dédicace de son livret intitulé : "Des mamans catéchistes à la paroisse Jean XXIII" et avertissait : "J’ai encore deux livres dans mon ordinateur". Un signe ? On est tenté de le penser. Et de croire que Sœur Jeannette sentait venir la fin. Et pour ce faire, voulait faire ce qu’elle avait à faire avant de nous dire adieu.

Mais comment une femme, qui, toute sa vie durant, a servi Dieu peut-elle mourir ? Il est difficile de le croire. Mais la grande foule silencieuse de ce 2 septembre 2005 à la cathédrale était là pour nous rappeler que Sœur Jeannette Tremblay de la Congrégation des Sœurs missionnaires d’Afrique est décédée comme tout humain. Désormais, elle repose pour l’éternité et dans la paix de Dieu au cimetière de Bissinghin.

Son départ, il ne fait aucun doute, laisse un grand vide qu’il sera difficile de combler.

La Sœur, Canadienne d’origine devenue Burkinabè par son sacerdoce, laisse donc orphelins, ses frères et sœurs.

Que la terre du Faso qui l’a accueillie un jour de grâce de l’an mil neuf cent cinquante sept à jamais, lui soit légère.

Jean-Philippe TOUGOUMA (jphilt@hotmail.com)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
IN MEMORIA Julien Francis SIDIBE
Décès de Emmanuel Laurent Salamberé : Programme des obsèques
Décès de El Hadji SEDOGO Salifou : Remerciements et faire part
Décès de Marie Madeleine Fatimata COULIDIATY née BOUBACAR : Faire part
Décès de KABORE Benoît : Remerciements
Burkina : Décès du magistrat Emmanuel Salambéré
In memoria : El Hadj FOFANA IBRAHIMA dit Biton
Programme des obsèques de Norbert Bationo
Décès Noraogo Hamidou OUEDRAOGO : Remerciements et faire part
Décès de Zida Rayitaaba Marie : Faire part
En memoire du Dr SANNE EVRARD STEPHANE SALAM
Décès de Madame TINTO Née OUEDRAOGO Zouma : Remerciements et faire-part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés