Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • dimanche 15 décembre 2019 à 22h01min
Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

Les dirigeants des pays du G5 Sahel ont tenu un sommet extraordinaire le dimanche 15 décembre 2019. Le communiqué final ci-après a sanctionné les travaux.

1. La 4ème session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel s’est tenue le 15 décembre 2019 à Niamey, en République du Niger, sous la présidence de S.E.M. Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso, Président en exercice du Go Sahel.

2. Etaient présents à cette Conférence les Chefs d’Etat ci-après :

• SEM. Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso ;

• S.E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali ;

• S.EM. Mohamed Cheikh El GHAZOUANI, Président de la République Islamique de Mauritanie ;

• S.E.M. Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger ;

• S.EM. Idriss DEBY ITNO, Président de la République du Tchad.

3. A leur arrivée, les Chefs d’Etat ont rendu un hommage aux martyrs de l’attaque d’Inates et se sont recueillis sur leurs tombes.

4. Ils ont déploré et condamné fermement cette barbarie inqualifiable ainsi que toutes les récentes attaques intervenues dans l’espace Go Sahel.

5. Les Chefs d’Etat, présentent leurs condoléances à leur frère S.E.M. Issoufou MAHAMADOU et au peuple nigérien. Ils expriment leur profonde compassion aux familles endeuillées, adressent leurs veux de prompt rétablissement aux blessés et manifestent leur solidarité aux Forces armées nigériennes.

6. Les Chefs d’Etat ont également eu une pensée pieuse pour les victimes des autres attaques survenues récemment au Sahel notamment à Boulikessi, Tanbakort et Indeliremane au Mali, Koutougou et Boungou au Burkina.

7. Ils expriment, par ailleurs, leur profonde préoccupation face à la recrudescence des attaques terroristes contre les positions des forces de défense et de sécurité et les diverses formes de criminalité dans la région.

8. Les Chefs d’Etat ont réaffirmé leur détermination à consentir plus d’efforts dans la mobilisation des ressources internes pour faire face au terrorisme sous toutes ses formes.

9. Ils ont également souligné l’importance et la nécessité urgente d’assurer les services sociaux de base et la présence effective de l’Etat dans les zones fragiles, en veillant à la consolidation du triptyque : « Peuple-Gouvernement-Forces de Défense et de Sécurité ».

10. Les Chefs d’Etat ont réitéré leur volonté de tout mettre en œuvre pour améliorer la coordination entre la Force Conjointe, les Forces de défense et de sécurité nationales et les forces internationales alliées.

11. Ils ont convenu de renforcer davantage leurs alliances et de mieux coordonner leurs actions sur le plan politique et stratégique et d’instruire les Forces de Défense et de Sécurité pour une coordination efficace au niveau opératif et tactique.

12. Les Chefs d’Etat lancent un appel aux Etats de la région pour un renforcement de la coopération entre les services de sécurité et de renseignement, dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière.

13. Ils en appellent également à la communauté internationale pour continuer a appuyer les efforts du Go Sahel tout en renforçant son soutien en vue de conjurer définitivement la menace terroriste.

14. Les Chefs d’Etat réitèrent leur appel au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour examiner favorablement leur requête de placer le mandat de la Force conjointe du G5 Sahel-sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies et de renforcer celui de la MINUSMA.

15. Ils remercient tous les partenaires pour les annonces de financement au profit du G5 Sahel et les exhortent à les concrétiser.

16. Les Chefs d’Etat remercient particulièrement l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour leur mobilisation et leur contribution financière en faveur de la sécurisation du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

17. Ils remercient également l’Union Africaine pour son action diplomatique constante en faveur du G5 Sahel et lancent un appel à soutenir les efforts des pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest dans la lutte contre le terrorisme à travers le fonds de consolidation de la Paix.

18. Rappelant la responsabilité de la Communauté internationale dans la situation d’insécurité au Sahel due à la déstabilisation de l’Etat libyen, les Chefs d’Etat appellent à une plus grande mobilisation dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Ils l’invitent à adhérer au Partenariat international pour la Stabilité et la Sécurité au Sahel (P3S) adopté au Sommet du G7 à Biarritz.

19. Considérant que la pauvreté est l’une des causes du terrorisme, les Chefs d’Etat interpellent la communauté internationale sur la nécessité de la mise en place d’un Plan de type Marshall pour les pays membres du G5 Sahel.

20. Les Chefs d’Etat instruisent le Conseil des Ministres et le Secrétariat Permanent à accélérer l’opérationnalisation de la Force Conjointe du G5 Sahel et procéder à une révision de son Concept d’Opération Stratégique pour tenir compte de l’évolution de la menace.

21. Au regard des nombreuses attaques enregistrées dans la zone des trois frontières (Burkina-Mali-Niger), les Chefs d’Etat décident de mobiliser davantage de forces dans le Fuseau Centre particulièrement affecté par l’action des groupes armés terroristes.

22. Ils décident de mettre un accent particulier sur la lutte contre l’orpaillage clandestin, le trafic d’armes et de drogues, principales sources de financement du terrorisme au Sahel.

23. Les Chefs d’Etat décident de porter le mandat du Commandant de la Force Conjointe du G5 Sahel à deux (02) ans.

24. Les Chefs d’Etat expriment leur profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président de la République du Niger, au Gouvernement et au peuple nigérien, pour I ‘hospitalité généreuse, l’accueil authentiquement africain et l’attention dont ils ont été l’objet tout au long de leur séjour à Niamey.

Fait à Niamey, le 15 décembre 2019
Pour la Conférence
SEM. Roch Marc Christian KABORE
Président du Burkina Faso,
Président en exercice

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2019 à 22:19, par Karim Iba En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    J’ai lu avec attention les conclusions du sommet extraordinaire des présidents du G5 sahel à Niamey au Niger . Je trouve très responsable les décisions issues de cette rencontre. Il est temps que certains pays comprennent que les présidents africains sont suffisamment responsables et qu’ils n’ont pas besoin d’un quelconque parrainage pour s’adresser à la commission internationale.
    Je partage leur attitude, car ils sont restés en phase avec leur peuple. Il leur reste à présent à maintenir leur position pour qu’à jamais le peuple les garde en mémoire et que leurs noms soient inscrits dans le livre d’or de la mémoire de toute l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 22:23, par Gwandba En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    le véritable problème de Rock ce sont ses déclarations creuses et sans saveurs ; vu la gravité de la situation, ceux qui sont à la base des crimes se moquerons de nous après des déclarations naïves de ce genre.
    Etant chef d’état, on se doit dire la vérité sur ce que vivent les populations. Même si on pense déjà à réélection. Je suis même tenté de dire qu’un enfant de CE1 peut même faire des déclarations sensées mieux que cette salade sans saveur que nous oblige à bouffer Rock. Pitoyable !!!

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 23:07, par Dedegueba SANON En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Moi, je vais peut-être être hors sujet :
    Cette réunion à 5 m’a fait revoir une carte récente, où les pays concernés étaient peints en rouge. Et je me rends compte que ça correspond vraiment à ce qu’on appelait autrefois le Sahara. Et je me suis dit si tout compte fait, ces 5 pays fusionnaient pour faire une seule entité ? Après tout, les frontières actuelles nous ont tous été imposées par le colon non ? Ainsi le Tchad, le Niger, le Burkina et le Mali déboucheront sur la mer par la Mauritanie. On me dira que le choix est arbitraire, mais serait-il plus arbitraire que nos frontières actuelles ?
    Si ça se trouve que c’est le schéma, de ceux qui tirent les ficelles de cette guerre contre les terroristes ? Puisqu’il semble que le sous-sol de cette zone regorge de trésors insoupçonnés ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 23:17, par zach En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je n’aime pas l’intitule de cet article. Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final).

    Je suis fier de mon Burkina et voila que les grands reconnaissent implicitemment qu’ils ne peuvent en etre garants, et a juste titre.

    Il se passe quoi que je ne sais pas ? Je trouve que cette trouvaille de Sanakara, CDR, marchera. Nous avons toutes les belles tetes que regorge le Burkina. Donc, CDR 2.0. J’en ai marre !

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 00:27, par Bao-yam En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je suppose que les choses sérieuses ne se disent pas publiquement dans ce genre de rencontres sinon vous auriez pu faire l’économie de carburant si ceci est la totalité de vos résolutions. Quelle résolution est nouvelle par rapport à celles que vous aviez prises avant, sans être en mesure de les mettre en œuvre de façon efficace. Aux Nations-Unies, beaucoup d’États se sont opposés à la mise sous tutelle des Nations Unies de la force dite G5 du Sahel car ce n’est pas à l’ONU de financer la capacité d’États souverains pour assurer leur souveraineté. Rien n’indique que ça va changer.

    C’est bien de rappeler "la responsabilité de la Communauté internationale dans la situation d’insécurité au Sahel due à la déstabilisation de l’Etat libyen" mais ceux qui l’ont fait savent pourquoi et ils s’en foutent des conséquences de toutes les façons. Qui est la communauté internationale ? la France et l’OTAN ? L’ONU ?

    Pour une réunion censée préparer la rencontre avec Macron, le communiqué final est étrangement silencieux sur la force Barkhane. Plan Marshall pour le Sahel ? Êtes-vous encore de ceux qui pensent que c’est aux autres de faire pleuvoir des sous pour que nous nous développions ? Ça n’aura pas lieu car de toute façon vous ne faites pas preuve de compétence pour qu’un tel plan aboutisse ? L’argent ne développe pas, l’intelligence, l’organisation, le travail, l’efficacité, oui.

    La solution au problème du terrorisme passe par une mobilisation efficace de vos peuples, ce dont vous êtes pour le moment réticent ou incapable de faire. Bref, rien de nouveau sous le soleil !

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 01:26, par Abdoulaye Sawadogo En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Gwandba la."salade" n’est pas de Rock mais du G5 Sahel, c’est le communiqué final rédigé par leurs experts et validé par tous les 5 présidents.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 03:02, par La barbe En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Courage chers Présidents. Mais l’Afrique a l’oeil sur vous hein, et particulièrement l’Afrique occidentale. Alors voyez-vous bien pour clarifier vos positions en fonction des besoins de vos peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 04:49, par LOS En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Gwandba, je ne te comprends pas. c’est un travail de groupe. pourquoi tu t’en prends au Président du FASO. tu es aigri. mais sache que tu ne sera jamais Président du FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 05:00, par Boro En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Une declaration honteuse. Demande des financements exterieurs pour garantir sa propre securite.des declaratiins pourvues de sens qui a pour objectifs de demander l argent pour financer les campagnes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 06:04, par Sakisida En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Bravo les chefs d’États du G5 sahel. Une communication digne et responsable. Que Dieu aide les peuples de ces pays à se libérer de l’esclavage. A bas la colonisation ! A bas l’exploitation des richesses de nos pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 08:11, par Ka En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Quoi qu’on dise du discours de Rock Kaborè qui rentre dans un jeu diplomatique intelligent a cette concertation avec les cinq chefs d’états du G5 Sahel, je dirai qu’un pas a déjà été fait : Car, ce discours défini du cru de la clarification qu’attend E. Macron A PAU.

    Personnellement je suis rassuré avec cette rencontre de concertation de nos cinq chefs d’état pour réveiller la communauté internationale en la disant que le terrorisme ne s’arrête pas seulement au Sahel, mais dans chaque pays, dans chaque continent, qui sont les proies de ces mécréants.

    Très souvent dans mes critiques fondées concernant la lâcheté de nos dirigeants, ‘’’je dis que si l’Afrique reste embourbée dans son sous-développement, c’est que ses dirigeants sont incapables de se mobiliser autour de grand objectifs et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels, et cela en résulte au pillage systématique des ressources de nos pays.

    Mais cette rencontre des cinq chefs d’états avec une idée commune de lutter contre le terrorisme, et en le faisant diplomatiquement comprendre à la communauté internationale, je dis que nos dirigeant sont prêts a se mobiliser sur un seul objectif, ‘’’’celui de faire avancer le continent.’’’’’ Encore une fois Bravo aux dirigeants du G5 Sahel, et je crois que Macron a déjà sa clarification.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 08:31, par dem En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je voudrais demander à Gwandba un peu de respect.
    en quoi le Président a-t-il mal parlé ?? qu’est-ce qu’il a dit de mauvais ? qu’est-ce que vous proposez ??

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 08:36, par R+ En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Mr Gwandha, prêt à critiquer ! propose nous alors une déclaration pleine et avec saveur. Sinon c’est toi qui est pitoyable en fin de compte. la déclaration est des dirigeants du G5 Sahel donc des 5 pays, elle n’est pas celle du président ROCK tout seul.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 09:15, par Hermann En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Les ressources propres que nos pays perdent a cause des détournements des deniers publics, de la gabegie, des surfacturations des marchés publics et autres par le fait de vous les chefs d’État peuvent assurer la sécurité de nos Etats. Messieurs les chefs d’État, la communauté internationale n’existe pas. Au Sahel, c’est la France, Macron l’a dit. Que la plan mondial, ce sont les USA. Donc, allez convaincre Trump.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 09:18, par YAWOTO En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    GWANDBA fait ta déclaration, on t’écoute, toi qui est sensé être au dessus des chefs d’état puisque même président, Roch n’est pas seul responsable de la présente déclaration. Un peu de respect et d’humilité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 09:52, par William En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je demande au Président Macron de ramener nos troupes en France. C’est le souhait de la majorité des Français. Pourquoi irions-nous verser notre sang pour des gens qui nous méprisent et qui n’ont même pas la reconnaissance du ventre en se tournant largement vers la Russie et la Chine ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 10:06, par vrai-vrai En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Gwandba , vos propos n’émanent pas d’un responsable. C’est une rencontre de 5 chefs d’Etat. Rock Marc Christian Kaboré a signé le communiqué final en tant que président en exercice du G5 Sahel. Cela ne signifie pas que c’est lui qui l"a rédigé. Soyez responsable !
    Sans rancune...

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 10:56, par caca En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je suis personnellement embêté de l’habillement du président mauritanien. Il est le seul en costume comme si la Mauritanie est un pays que l’Afrique. Ça ne me regarde pas, mais je me demande quelle réaction pour les mauritaniens de voir toujours leur président s’isole seul dans le G5 Sahel. Quand on sait que ce peuple est plutôt arabisé avec des boubous que de costumes. J’ai honte des pays africains, autre-fois l’ivoirien avait le français sa langue et pensait que l’ivoirien parlait mieux le français que le burkinabé. Aujourd’hui ce voile est tombé. La Mauritanie n’est pas obligée de rester dans le G5, si elle ne se sente pas sahélienne. Qu’elle laisse le sahel aux sahéliens !

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 11:01, par Gwandba En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je tiens véritablement à remercier toutes les personnes qui ont réagis à mon poste. Je suis ravi qu’autant de personnes se sentent concerner par la situation que nous vivons de nos jours en Afrique. Chacun avec les analyses qui sont les siens.
    Mon poste n’est pas pour manquer du respect à nos chefs d’états. Il est peut être teinté d’un degré d’émotion comme les autres postes qui me sont adressés qui est certainement lié à la gravité de la situation. Mais plein d’indices nous indiquent que l’aide de la France n’est pas suffisant pour solutionner la situation visiblement, et ne nous sommes pas obliger de nous contentés que de cette aide militaire qui n’est pas, tous le savent gratuite. Pourquoi ne pas diversifier nos alliés ? ne serait-ce qu’au niveau africain au delà du G5. Il y a plein de possibilités à explorer.
    Nous ne sommes pas condamner à n’avoir qu’un seul partenaire. Surtout lorsque chaque jour nous apporte son lot de victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 11:41, par Patarbtalle En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Cher William. Disons que c’est vous qui êtes pas reconnaissants envers nous. Vous le savez et nous aussi. En clair, cette situation c’est vous qui l’avez créée depuis la Lybie. Vous êtes là par un sentiment de culpabilité j’imagine. Ou bien pour autres choses inavouées et inavouables. J’évite de penser à ce qu’un économiste disait que les bons business ne se font qu’en temps de guerre. Ne nous forcer pas à lire cela dans les agissements de loccident. Partout ça chauffe . Citez moi un coin au monde où ça chauffe pas. Ce toi qui est ingrat et tu le sait depuis la traite négrière , la colonisation et jusqu’à maintenant. Celui qui écrit connaît peut être 10 fois mieux loccident que vous cher français si tu l’est. Soyons unis et respectons les peuples.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 12:02, par Ka En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je m’adresse ici aux internautes de mauvaise foi et malhonnête comme Gwandba de faire attention, car une loi a été voté pour sanctionner les dénigrements et les insultes que ça soit dans les réseaux sociaux ou la presse écrite. Et comme je le dis très souvent : ‘’’L’anonymat (tout à fait relatif) dont ils pensent jouir des invendus comme Gwandba sur le Web ne les protège absolument pas, et ne les autorise pas à toute forme de dérive. C’est vrais que le web est un immense défouloir, entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, mais faites attention, car, quelques activiste ne me contrediront pas après avoir été retenus dans les locaux de la police.

    Internaute Gwandba, c’est bien de critiquer au président, mais il faut être capable de proposer des solutions efficaces, crédibles et réalisables, et d’être soi-même à la hauteur d’une situation difficile et peu enviable comme endure le président du Faso.

    En lisant les réactions de quelques internautes de bonne foi concernant la critique de Gwandba, je lui dis que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale, et l’homme ne peut pas être libre de dénigrer n’importe comment, ni a n’importe qui, surtout à un président du Faso élu démocratiquement, sinon, ça devient de l’anarchie totale. C’est pourquoi je conseille toujours aux internautes de bonne foi de faire attention au libéralisme des pseudos intellectuels comme Gwandba.

    Avec ce dénigrement au président, je dis que la liberté d’expression au Faso est une réalité : Et remercions Dieu que nous avons un président qui réfléchit deux fois avant d’agir : Car, si c’était avec l’introverti et son RSP criminel, nous n’en seront pas là avec nos critiques fondées. Et justement S’agissant de notre Roch Kaboré président du Faso, je considère que cet homme a un courage dont je n’aurais jamais été capable. Quelqu’un ne peut pas avoir pris tant de coups, avoir subi tant de haine des internautes comme Gwandba et autres, avoir été harcelé de cette façon, avoir été humilié de la sorte, et tenir encore debout, dressé face aux adversaires et aux ennemis ! Il faut reconnaître aux gens ce qu’ils sont.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 12:14, par Girouette immobile En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Cher Gwandba, veuillez faire preuve de responsabilité.N’ont ils rien dit de bon ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 13:40, par Pathe Diallo En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Je félicite nos chefs d’Etats pour cette rencontre et la decision de renforcer la coopération pour lutter contre le djihadisme. C’est clair que nos Etats saheliens seuls ne sont pas à la hauteur de ce drame, mais si ces Etats renforcent la coopération entres les FDS et multiplient les opératiosn sur le terrain de maniere offensisve je suis sur que les djihadistes dperdront de leurs forces. le fait que les FDS attendent toujours d’êter attaqués pour riposter est le vrai problème de cette guerre. Les djihadistes ne sont pas mieux entrainés, ni mieux equipés ni plus nombreux que nos FDS. Ils utilisent toujours l’effet de surprise et c’est justement cela qu’il faut éviter en allant les chercher dans leurs trous avec l’aide de toute puissance qui veut nous aider que ce soit la France, la Rusie, la Chine, les USA, tout pays Africain ! comme disent les chefs d’Etat il faut plus de soutien international pour venir à bout de ce mal. Donc il ne faut pas diminuer les alliés mais les augmenter.
    Félicitations aux Chefs d’Etats du G5 et beaucoup de courage, les peuples sont avec vous et les FDS !
    Merci à la France, son gouvernement et son armée pour le sacrifice consenti ! les soldats morts pour la France au Sahel le sont aussi pour les populations du Sahel qui sont reconnaissantes !

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 14:58, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    "19. Considérant que la pauvreté est l’une des causes du terrorisme, les Chefs d’Etat interpellent la communauté internationale sur la nécessité de la mise en place d’un Plan de type Marshall pour les pays membres du G5 Sahel."
    1) Quelle honte intelectuelle de degringoler si bas dans le discipolat de la Grande Conspiration Mondiale ? Oui encore l’evangile des pauvres ?!
    2) Je me repens de ma position contraire et voudrais accepter cet nouvel evangile de la Genèse du Terrorrisme. Oui la pauvreté est une des causes du terrorrisme. Formiadble ! La pauvrété, c’est la filleule de qui ? Devinons un peu. Même TOTO sait la reponse. Oui merci TOTO, la pauvreté en Afrique est la filleule de la mal-gouvernance et de son conjoint "Ingerence Etrangère Exploitatrice des Peuples Africains". Autrement, même en acceptant cet evangile, quelque chose d’heterodoxe si ce n’est heretique s’elude derrière. Comme quoi, le diagnostic n’est que de "moitjié". Le LAOS est-il plus riche que le Burkina, le Nigeria ? Un sans-abri en Europe n’est-il pas "plus pire" qu’un pauvre en Afrique. En Afrique, ce sont en general les fous qui sont sans abri à l’exception des enfants en difficultés. Pour autant, les SDF et autres pauvres en Europe sont-ils les plus radicalisés ? Pourquoi il n’ya pas de terrorrisme dans les 10 pays les plus pauvres (PIB) de 2018 : Soudan du Sud, Malawi, Burundi, Liberia, Mozambique ?
    3) De plus, un sommet aussi attendu avec des declarations au nombre de 1/4 de 100, c’est le comble ! De la divagation ?!
    4) Il est vrai que la question des troupes etrangères reste delicat et comme l’a dit un des Presidents : "nous avons besoin de plus d’alliés et non de moins d’alliés". Pour ma part, restons realiste et même en tant qu’anti-imperialiste, sachons être stratège.Tirons lecon de certaines erreurs la mesaventure de Sekou Touré et d’une des grands ratés de notre Grand Camarade Robert Mugabé.
    5) La pauvreté ne peut pas être une des causes du terrorrisme : c’est l’instrumentalisation de la pauvreté qui est une des causes du terrorrisme. Chassons la pauvreté, le mal reviendra sous une autre forme.
    Dieu, un Salaud ; Freud, un Hero !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2019 à 01:57, par Patarbtalle En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    En plus cher William. Un cours d’histoire puisque vous semblez ou feignez l’ignorer. Jimagine que vous intéresse à la géographie. Souvenez vous un peu de la seconde guerre mondiale. De Gaulle était où ? Le gouvernement de Vichy ? Si la France votre arrière grand père père ou vous même êtes là ce à cause en partie de nos vaillants tirailleurs Sénégalais. Une guerre stupide et bête qui était pas des nôtre. Et lAfrique a tant sue pour vous aider. Vous étiez à genoux. Oui ou non ? Qui est l’ingrat aujourd’hui ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2019 à 23:43, par Dibi En réponse à : Sommet extraordinaire du G5 Sahel : Les chefs d’Etat mettent la communauté internationale face à ses responsabilités (Communiqué final)

    Ceci est un cri du cœur !
    Compter sur une communauté occidentalo-internationale euro-centré, c’est ne rien comprendre à la géopolitique qui sert les intérêts de cette fameuse entité réactionnaire, prédatrice à l’échelle du monde, globaliste néo-impériale et anti-souverainiste sans état d’âme.
    Compter sur de pareilles entités, indique que les chefs d’Etat africains sont servis par des élites borgnes et analphabètes inaptes à lecture éclairée des forces et enjeux qui commandent la structuration actuelle qu’impose le nouvel ordre globaliste et occidentalo-centré. C’est dire aussi que les structures diplomatiques africaines restent à la peine en lecture par couardise et par incompétence manifeste à asseoir et affirmer des volontés fortes de défense des intérêts patriotiques nationaux ou panafricains sous-régionaux.
    Joseph Ki-Zerbo a dit : Quand on ne sait pas ce qu’on cherche, on ne comprend pas ce qu’on trouve !
    Nombre d’intellectuels, de politiques, de diplomates africains, en sont là, débilités par des systèmes scolaires néocoloniaux, et hérités du système colonial ; toute chose qui les confine au mimétisme répétitif de pensées et paradigmes élaborés en Occident et acceptés naïvement par eux dépourvus de toute autonomie de pensées conceptuelle propre aux réalités locales.
    En ce sens, ce n’est pas la communauté internationale qui ne prend ses responsabilités ; mais ce sont nos politiques nègres, nos diplomates nègres, nos intellectuels nègres qui ne s’assument pas et ne prennent pas leurs responsabilités, manque de vision stratégique et se trainent de façon lamentable à trop compter sur un ordre missionné à servir les intérêts occidentaux ! Rien que des gens aptes à regarder d’autres saccager leurs peuples, leurs pays, et pour finir par en être les dictateurs ad’hoc par substitution et procuration.
    Voilà des gens qui ont oublié que la défense de nos souverainetés nationales, repose en premier sur nos propres épaules.
    Pourquoi, n’avons nous pas pu et su politiquement, diplomatiquement arrêter Sarkozy, Cameron et Obama-ce Nègre de maison, dans leur entreprise criminelle de saccage de la Libye et par voie de conséquence la propagation et leur soutien au djihadisme de l’islamisme criminel au Sahel ?
    Aujourd’hui, nous payons cher cette incompétence et cette irresponsabilité à ne penser notre présent et notre avenir qu’avec des grilles de considérations qui servent des intérêts contre l’Afrique et au service de l’Occident néo-impérial et néo-islamiste saoudien et qatari.
    Il y a urgence à nous ressaisir, à nous repenser et nous repositionner avec lucidité et responsabilité dans la géopolitique mondiale. A ne compter d’abord que sur nous mêmes !
    Il est hors de question que l’Occident s’échine à nous imposer un deuxième Congrès de Berlin ! Chose qu’il a réussi au Soudan, en Somali, et qu’il tente en Libye, au Mali à Kidal et dans tout le Sahel, en construisant de toute pièce une question Peulh, au moyen de médias néo-colonisateurs menteurs (RFI, France24 et leurs chaines de répétiteurs locaux débilités) ; ou même en RDC, si on les laisse faire !
    A cette fin, ils trouveront toujours des Nègres de maison prêts pour l’emploi néocolonial de reconfiguration territoriale au bénéfice de leurs calculs criminels !
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !
    Il y a urgence que nos hommes politiques assument leurs responsabilités devant nos peuples au lieu d’adopter des postures de prostituées fidèles à l’Occident ; un client mauvais payeur et qui au final se soulage et tue la pute.
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
21e anniversaire de la fête du trône marocain : Une commémoration en format restreint
Coopération religieuse : L’archidiocèse de Séoul fait don d’une ambulance à son frère de Ouagadougou
Coopération : L’Union Européenne soutient les efforts du Burkina Faso dans sa réponse à la situation de crise
Solidarité : Le gouvernement du Burkina Faso reçoit 954 tonnes de riz de la part de la CEDEAO
Grande consultation citoyenne : Des jeunes échangent sur l’avenir de la Francophonie à Bobo-Dioulasso
Mali : La CEDEAO propose "de toute urgence" un gouvernement d’union nationale
Droits humains : La délégation de l’Union Européenne apporte plus de 160 millions de FCFA à la Commission Nationale des droits humains du Burkina (CNDH)
Augmentation des besoins humanitaire au Burkina Faso : La France apporte son soutien au PAM
Obsèques de Amadou Gon Coulibaly : L’ultime hommage du peuple burkinabè
Cérémonie d’hommages de la Nation ivoirienne au Premier ministre Amadou Gon COULIBALY : Le Premier ministre burkinabè y était avec une forte délégation
Le Chef du Gouvernement aux obsèques de son homologue ivoirien
Education : L’ambassade de France signe une convention avec l’ENEP de Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés