Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • dimanche 15 décembre 2019 à 20h30min
Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

Fada N’Gourma, dimanche 15 décembre 2019, (AIB)- Sept civils dont cinq kolgweogos (auto-défense) ont été abattus, à bout portant, par une vingtaine d’hommes armés qui ont fait irruption, hier samedi, dans le village de Kantari, à neuf kilomètres de Kantchari, dans la Tapoa, a appris l’AIB de sources concordantes.

Les mêmes sources ont confié à l’AIB que la sixième victime est un gendarme à la retraite et la septième, un ancien conseiller municipal et père d’un kolgweogo.

Les assaillants auraient incendié le véhicule du gendarme à la retraite.

Selon les interlocuteurs de l’AIB, ils ont débarqué aux environs de 19 heures, les uns sur des motos, les autres à bord de tricycle.

Un conseiller municipal aurait été blessé lors des attaques et admis au centre médical de Kantchari.

Les agresseurs auraient ciblé, prioritairement, des domiciles des membres des groupes d’auto-défense kolgweogos.

Après avoir commis leurs forfaits, les malfaiteurs auraient emporté du bétail.

Agence d’information du Burkina

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2019 à 13:27, par Dedegueba SANON En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

    Bon Dieu ? Que se passe-t’il vraiment dans cette région ? Vu sur la carte ça ne me paraît vraiment pas si difficile à " nettoyer " à condition que le Niger, le Bénin, le Togo et le Burkina organise une razzia concertée de la zone. On verra vers où ces voyous se repliereront ? Le problème est qu’on laisse le soin au seul gouvernement de la région de l’Est de se " débrouiller ". Les assaillants viennent d’où ? Et repartent où après leur forfait ?
    Il faut reprogrammer un autre opération "opotuanou " ?

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2019 à 17:49, par yannick En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

      Nous sommes ainsi engagés dans une longue guerre qui durera des décennies et il est utopique de croire à un retour rapide et total de la sécurité,de la sérénité,de la paix dans le Sahel.
      Dans cette longue guerre,nous devons accepter toutes les mains qui nous sont tendues car tout seul, le péril est imminent !!!
      -Les FDS ne peuvent pas se répartir dans chaque localité du Burkina.
      - Nous ne pouvons pas nous regrouper tous en des lieux définis sous la protection des FDS et vivre assiégés.
      Nous allons enregistrés des succès,des échecs aussi mais hélas,la liste des morts s’allongera.
      Alors l’heure est à l’UNION de toutes les filles et fils de ce pays,
      - à une trève politique,
      - à une trève sociale quelque soit la raison fondée ou pas,sinon, nous nous affaiblissons par nos divisions face à cette guerre.
      Acceptons tous en priorité,
      - la reconquete de cette sécurité quotidienne perdue,
      - oubllions toutes nos divisions et mobilisons nous TOUS comme un seul peuple !!!!
      Et la victoire sera totale !!!

      Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 14:48, par AZIZ En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

    JE PRIE POUR LE REPOS DE LES ÂMES.ILS TUENT LES PAUVRE INOCENTS CIVILES APRES LES DEFAITES DEVANT NOS FDS POUR SE VENGER. ILS NE SE BATTENT NI POUR L ISLAN QUI EST UNE RELIGION DE PAIX NI POUR AUCUN ETHINIES.ILS SE BATTENT POUR VENDRE LEURS DROGUE ,ARMES ... ETC.LE MELLIEUR CONBAT CONTRE LE TERRORISNES EST LE CONBAT DE DEVELOPPER ET PROGRESSER LE BURKINA ET SAHEL

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 16:56, par Mogo En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

    Vous avez lu le témoignage du chauffeur qui a échappé de justesse à la barbarie de ces mécréants. Il a clairement dit que la cible de ces voyous était les Kolgweogos. C’est bien écrit et ce sont les bandits armés qui lui ont signifié ça. Il fallait donc et il faut s’y attendre. Anticipation doit être notre maître mot. Paix à l’âme des disparus. Le Burkina Faso triomphera et restera débout

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 17:11, par Yirmegna En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

    Dommage ! Paix aux âmes des disparus. Une fois de plus notre problème est que chacun veut se sauver. J’imagine un jour où on aura le courage avec des lance pierre d’attaquer ces gens. Nous devons risquer.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 00:35, par Bao-yam En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

    Vous êtes braves, ceux qui sont tombés. Koglweogos et autres, organisez-vous davantage pour résister à ces malfrats. Ce n’est pas normal qu’ils sillonnent des villages pour faire des victimes sans réactions rapides de la part de nos forces, tant qu’on ne résoudra pas ce problème, on ne vaincra pas le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2019 à 12:16, par Etienne En réponse à : Est du Burkina : Sept civils dont cinq kolgweogos assassinés à Kantari

    Vraiment on ne peux pas comprendre ce qui arrive a notre pays bocou de courage a nos fds.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes
Opération Barkhane Au Mali : Un groupe armé terroriste interpellé dans la région d’Hombori
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés