Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le génie est fait de un pour cent d’inspiration et de quatrе-vingt-dix-nеuf рοur сеnt dе trаnsрirаtiοn.» Thomas Alva Edison

Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • vendredi 13 décembre 2019 à 16h00min
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile

Un gala de charité au profit des insuffisants rénaux et du cancer infantile organisé par le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè a eu lieu tenu dans la soirée du jeudi 12 décembre 2019, à Ouagadougou. Placée sous le parrainage du directeur pays de Bolloré, Seydou Diakité, cette manifestation, la deuxième du genre, avait pour présidents d’honneur Oumar Yugo et Mathieu Bayala.

Conscient des difficultés rencontrées par les centres de santé dans la prise en charge des patients en dialyse et des enfants atteints du cancer, le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè s’est donné la mission de récolter des fonds pour contribuer à sauver des vies. Et le choix s’est porté sur le Centre hospitalier universitaire Yalgado-Ouédraogo pour le don. « C’est notre rôle de pouvoir faire un clin d’œil de charité à ce centre qui manque beaucoup de moyens. Vous savez que la survie de beaucoup de patients dépend de l’hémodialyse. Et c’est important de faire un clin d’œil à ce centre », a déclaré le premier vice-président du club, Dr Ernest Robert Toé, par ailleurs promoteur du clinique dentaire Eras.

C’est dans cet élan que le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè a organisé un gala de charité dans la soirée du jeudi 12 décembre 2019, à Ouagadougou. Cette manifestation a connu un engouement. Au cours de la soirée, la structure bénéficiaire a reçu, des mains du président du club, deux chèques d’une valeur de 2 500 000 F CFA. « C’est surtout des gestes symboliques pour attirer l’attention de nos membres à venir, par un partenariat individuel des sociétés que nous sommes, appuyer cette structure qui manque énormément de moyens », a précisé Dr Toé. Pour l’instant, le montant récolté n’est pas connu. « Le tirage de la tombola va permettre de totaliser une certaine somme et vous serez informés du montant au temps opportun. Le fonds sera reversé au centre », a-t-il rassuré.

« Cet appui va soulager un tant soit peu les caisses de l’hôpital »

Pour le directeur général de l’hôpital Yalgado Ouédraogo, Constant Dahourou, ce geste de solidarité vient à point nommé : « Ces deux chèques permettront de soulager un tant soit peu les patients que nous recevons. Vous n’êtes pas sans savoir que les patients que nous avons, pour ce qui est de la dialyse comme ce qui est du cancer, c’est des pathologies chroniques. Ce sont des maladies avec lesquelles les gens vivent pendant longtemps. Ça veut dire que même s’ils ont un peu d’argent, ils finissent toujours par tomber dans un état de pauvreté qui est tel qu’il faut les aider. Une contribution de ce type fait du bien à l’hôpital ». Visiblement satisfait, M. Dahourou a traduit sa reconnaissance aux donateurs.

Il en a profité pour égrener un chapelet de difficultés auxquelles les services de dialyse rencontrent au quotidien. Il y a notamment des problèmes liés à l’équipement, le nombre élevé des patients à prendre en charge (une file active qui vaut 400 personnes), pour ne citer que ceux-ci. « L’autre chose, c’est l’état de pauvreté dans lequel on peut rentrer parce qu’au-delà de la dialyse qui consiste à passer par des machines pour épurer le sang, il y a des examens médicaux à faire. Il faut de l’argent pour le faire. Les réactifs, il faut les acheter ; les machine, ça coûte cher. L’activité coûte beaucoup cher à l’hôpital », a ajouté le DG en conclusion.

Le parrain, Seydou Diakité, a, de son côté, loué l’initiative et exhorté les invités à mettre la main dans la poche en achetant des tickets de tombola. Le groupe CFAO, conscient de sa responsabilité sociétale, était aux côtés du Club des hommes d’affaire franco-burkinabè. Cette entreprise a fait des heureux gagnants à l’issue du gala. En effet, pour avoir misé 5 000 F CFA, des invités sont devenus propriétaires de motos estampées Yamaha Burkindi et de nombreux autres lots. Autour d’un apéritif et d’un dîner, les invités ont assisté à des prestations musicales assurées par Campus ambiance.

En rappel, les galas de l’année 2019 du club sont au nombre de huit. Les cotisations et les dons recueillis ont permis de faire une dotation de 20 millions de F CFA à la faculté de médecine pour l’acquisition d’un amphithéâtre. Egalement, le club a accompagné la Maison de l’entreprise à travers une contribution de 400 000 F CFA.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dossier foncier à Garghin : « Les vrais terroristes se trouvent en notre propre sein … », regrette Moustapha Nikiéma, porte-parole de mécontents
Santé : Près de 40% des infirmiers exercent illégalement dans la région du Centre
Restriction de circulation de grosses cylindrées au Centre-nord : A Kaya, la gendarmerie traque les contrevenants
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques notent une « situation sécuritaire préoccupante et inquiétante »
Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres en charge de la Culture de l’espace G5 Sahel adoptent la Déclaration de Ouagadougou
Modernisation du système d’état civil : 60 acteurs outillés
Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo
Humanitaire : Les syndicats du ministère de l’Economie et des finances solidaires des déplacés internes
Grand banditisme à Ouaga : A 16 ans, il tue pour voler un ordinateur
Rentrée fiscale 2020 : La Direction générale des impôts fait le bilan de ses activités de 2019 à Bobo-Dioulasso
Foncier au Burkina : Les vérités du ministre de l’Urbanisme, Maurice Dieudonné Bonanet
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés