Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 12 décembre 2019 à 22h20min
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

Une coalition d’associations et de partis politiques a créé une organisation dénommée ‘’Initiative souveraineté, dignité et paix’’. Ceci, pour répondre à un élan de sursaut des forces vives afin de refuser toute forme de diktat extérieur et à revendiquer une pleine et entière souveraineté. La présentation officielle du mouvement a eu lieu le jeudi 12 décembre 2019 à Ouagadougou. C’était au cours d’une conférence de presse.

Du nouveau dans la sphère associative burkinabè. Le jeudi 12 décembre 2019, à l’amphi D libyen de l’université Joseph Ki-Zerbo, une coalition d’associations et de partis politiques (Fesci-BF, Front patriotique sankariste, AJIR , Coalition anti-CFA, Association G5 Sahel) a procédé à la présentation d’une organisation de la société civile dénommée ‘’Initiative souveraineté, dignité et paix’’. Selon Bayala Lionhoré Imotep Serge, l’objectif de ce mouvement est de refuser toute forme de diktat extérieur et de revendiquer une pleine et entière souveraineté.

Excédé par les attaques terroristes et les conflits communautaires qui endeuillent les populations, Serge Bayala a soutenu : « C’est l’occasion de rappeler aux dirigeants du G5 Sahel et de l’Afrique en général, les aspirations profondes des peuples quant à leur désir de prendre en main leur avenir et leur autodétermination, pour une Afrique unie et prospère ».

La conférence de presse fut une occasion pour les géniteurs du mouvement d’appeler à la mobilisation et à l’adhésion de chacun à l’Initiative souveraineté, dignité et paix. Ainsi, ils ont invité les organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest à adhérer à une rencontre des Initiatives souveraines à Pô, au Burkina Faso.
Dans cette quête de souveraineté entière, plusieurs actions sont envisagées dans les prochains jours.

D’abord, il y aura des marches et meetings dans les villes intérieures et dans les capitales politiques. Ensuite, la transmission des messages solennels des peuples à chaque président des pays du G5 Sahel avant la rencontre de Pau en janvier 2020. Enfin, une mobilisation populaire pour livrer un message le jour et le retour des différents présidents. Maitre Benewendé Stanislas Sankara, présent à la conférence de presse, a invité les chefs d’Etat du G5 Sahel à écouter la voix de leurs peuples. Pour eux, les bases françaises n’ont plus de raison d’exister en Afrique.

Dimitri OUEDRAOGO et Esther KABORE (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2019 à 16:37, par SOME En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Belle initiative ! Voila la reaction que j’attendais des OSC.
    "ils ont invité les organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest à adhérer à une rencontre des Initiatives souveraines à Pô, au Burkina Faso." Bonne replique ! Meme si Thomas sankara a ét formé a Pau (france), il a créé une base commando a Po (burkina). Que Macron sache qu’il est au pays de thomas sankara Ce n’est pas la mascarade que Roch lui a presentée lors de son voyage a l’universite de ouaga qui represente la jeunesse ni burkinabe, ni africaine. La vraie jeunesse etait celle a qui on avait interdit l’acces a l’amphitheatre et meme a l’enceinte de l’universite et qui se battait avec les CRS dehors.

    "D’abord, il y aura des marches et meetings dans les villes intérieures et dans les capitales politiques. Ensuite, la transmission des messages solennels des peuples à chaque président des pays du G5 Sahel avant la rencontre de Pau en janvier 2020. Enfin, une mobilisation populaire pour livrer un message le jour et le retour des différents présidents
    oui le pouvoir appartient au peuple et vous n’etes que les parte parole du peuple !
    "« Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes plus valeureux.
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes plus courageux.
    Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
    Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes.
    Si tu ne peux protéger le peuple et braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes, qui t’indiqueront le chemin de l’honneur.
    Oh Fama ! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus. »
    Voilà des exigences du peuple à travers les griots vis-à-vis du Roi Almamy Samory Touré, qui ne seraient pas de trop, gravées, en lettres d’or, dans les bureaux de bien des chefs d’Etat actuels."

    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 16:45, par Damis En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Très belle initiative !

    Moi j’adhère !

    Une autre précision : les politiciens qui soutiennent discrètement les forces du mal afin de saper tous les efforts du Burkina n’ont qu’à se ressaisir pendant qu’il est temps ! Car toute personne surprise en flagrant délit ne sera pas pardonnée par le peuple souverain.
    Tout est assez claire maintenant ; nous n’allons pas tolérer toute vision tendant à faire croire que l’insurrection fut une erreur et que ce sont les forces du mal (chacun peut imagine qui s’agit-il ! ) qui sont la solution des problèmes que le Burkina vit actuellement !

    A bon entendeur, salut !
    A bas les forces du mal !
    A bas les idées rétrogrades !
    Vive la dignité humaine !
    Victoire au peuple !
    La Patrie ou la Victoire, Nous vaincrons certainement !

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2019 à 23:31, par Desinsurrection En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

      Vous n’allez pas tolérer toute vision tendant à faire croire que l’insurrection fut une erreur ? Mais vous rêvez ? C’est vrai que les criminels insurgés ont pour ambition de mettre en place une dictature mais sachez que le temps où la bêtise imposait sa vision à la sagesse prendra bientôt fin dans ce pays. Vos prédécesseurs de 83 malgré leur totalitarisme jamais égalé avaient plus de respect pour les Burkinabé. J’ai l’impression qu’il y a un véritable lavage de cerveau qui est entrain de s’operer à l’heure actuelle sur une certaine jeunesse Burkinabé.
      On a dit extrémisme violant ? Ne le chercher pas ailleurs, il est au milieu de cette jeunesse à qui on fait subir un lavage intensif de cerveau actuellement. Sauvons ces jeunes qui sont victimes d’officines obscures des puissances arrogantes d’Occident. Oui, les muscles des brutes sont moteurs de bouleversements mais les cerveaux se trouvent toujours ailleurs. Ça c’est une constante

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 18:35, par Têedbeogo En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Des cendres des martyrs nègres
    A renverser cette pègre
    Tel le phénix de notre rédemption
    Est née cette nouvelle génération.

    Dans le fracas de leur domination
    Dans le silence de nos humiliations
    Se sont forgées nos armes
    A essuyer nos larmes.

    Vos bibles nous les avons lues
    Vous ne nous nègrerez plus
    Voici nos hiéroglyphes empoussiérés
    Lisez-y le devenir de l’humanité.

    Changeront de rive les soupirs
    Reviendront nos rires
    Venez avec nous les partager
    En une nouvelle fraternité.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 18:57, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Voici un pan de l’histoire de la Haute Volta relatée récemment sur un média de la place : "Lorsque les troupes de conquêtes coloniales se sont retrouvées aux portes du royaume mossi de l’époque, le moro naba reçut la visite d’un émissaire venu en négociateur. Le chef mossi réunit alors son conseil de guerre au sein duquel deux positions se sont dégagées : d’un côté, ceux qui étaient pour la négociation, de l’autre côté une aile dure menée par le ouidi-naba qui tenait à en découdre avec les troupes coloniales. La position des va-en-guerre a réussi à rallier la majorité des membres du conseil et les hostilités furent lancées. Mais dès le premier coup de fusil, le leader des va-en- guerre à savoir le ouidi naba n’a pas trouver mieux à faire que s’enfuir en enfourchant un âne". Morale de l’histoire, ce n’est pas les va-en-guerre qui sont les meilleurs combattants.
    Alors, que toutes ces prises de positions irresponsables soient recadrées car la situation est suffisamment grave pour être traitée avec autant de légèreté.
    Du reste si la France veut vraiment les ressources du Burkina, elle n’a même pas besoin d’envoyer ses soldats mourir au désert. Il suffit qu’elle décide dès demain de retirer toutes ces troupes, on verra alors le Burkina, le Mali et le Niger s’écrouler en moins de 72 heures. A partir de là, il n’y a plus aux français qu’à signer des contrats avec les nouveaux maîtres des lieux pour accéder à tout, à vil prix, avec en prime une population réduite à l’esclavage par ces nouveaux maîtres.
    Est-ce cet avenir que tous ces pseudo-révolutionnaires "panafricanistes" veulent pour nos pays ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2019 à 07:53, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

      En voici un bon valet de l’impérialisme français dans notre pays ce « Chasseur d’insurrescrocs » avec des raisonnements rétrogrades de la sorte, l’impérialisme a de beaux jours chez nous. Autre temps autre vision et manière de faire n’est-ce pas ? Les terroristes ont-ils des cornes sur la tête ? Soyez en sûr que notre peuple sans les impérialistes vaincra les djihadistes de tout acabit. Au lieu d’encourager des initiatives patriotiques et hardies comme celles-ci, vous prônez le défaitisme. Vous n’êtes pas digne d’un burkinabé tout court, par conséquent barrez vous et laissez faire.

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 19:16, par Prince Sanmatenga à Montpellier France En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Peut une contribution pour faciliter la rencontre officielle de Pau et aider à résoudre le problème. sinon un adage dit que si la pluie vous bat, il ne faut plus vous battre. Pour des raisons de souveraineté, je pense fortement aussi que les bases françaises n’ont pas de raison d’exister en Afrique. Mais pour le moment le plus important c’est d’arrêter le dijhadisme qui est partout dans le monde et après on verra comme les conventions après les guerres de générations. Le Général égyptien a clairement prévenu de la guerre de quatrième génération qui est le dijhadisme. Une guerre provoquée à la fois par tout le monde et personne (Etats, individus). Je propose donc que s’il y a des états dans des Etats en Afrique, des individus responsables de cette guerre qu’on les neutralise d’abord. Ensuite chaque pays prendre son autonomie de sécurité. Là personne n’accusera l’autre. En tout cas face au danger actuel se quitter pourrait etre un indice de risque.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 06:19, par Kiriki En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Vous êtes où depuis là. ? OK. Espérons que vous irez droit au but. D’abord le nom est trop long.
    INITIATIVE SOUVERAINE c’est largement suffisant est cadre parfaitement avec le contexte.
    2 l ’objectif c’est bon....
    3 Evitez de mentionner les noms des politiciens. C’est très sérieux. C’est la voix des peuples en détresse qui est portée très haut ici. Alors vous allez commencer par nettoyer le champ de bataille et nous épargner les noms qui peuvent introduire la confusion dans les esprits.
    C’est une guerre ou les peuples on un rôle crucial à remplir ici. L’entachez donc pas les actions, les mouvements, les activités avec des conneries. Je sais qu’au Burkina d’aujourd’hui les gens font les choses pour voir ce qu’ils peuvent gagner en retour. Sisisi. Bcp de gens sont exactement comme ça. Si on ne peut pas se revendiquer la paternité de ta réussite tu verras les gens qui peuvent t’aider mais ils ne lèveront pas le bout du doigts. Oui on comprend ce qui se passeeeeee. Mais chaque chose a son heure.

    Donc vous le représentants de la société civile commencez déjà par vous dégonfler. C’est pas vous qui mourrez gratuitement sur le champ de bataille dans le nord ou dans l’est.

    A part cela, votre action s’est trop fait attendre. Nous sommes dans l’action. Ressortez rapidement les programmes des mouvements.

    Les réseaux sociaux sont une aubaine. Nous savons que chaque article de fasonet est lu en France et ils en font ce qu’il veut. Ils n’ont qu’à lire. Nous n’allons pas céder a l’imposture cette fois. Ont va se battre même avec les mains vides.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 09:10, par NZ En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    @Chasseur d’insurrescrocs, les nouveaux maîtres comme tu le dis ne viendront pas vider le Burkina et les autres pays de leurs populations. Nous allons souffrir certes, mais tôt ou tard nous allons surmonter cette épreuve et reconquérir nos pays n’en déplaise à ceux qui vous envoient sur ce forum et toi Tu pourras rejoindre tes nouveaux maîtres hors de nos pays si ça t’enchante. Au Burkina nombreux sont ceux qui n’ont pas vendu leur âme au diable pour être aussi fataliste que toi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 09:49, par Souley En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Belle initiative du courage mes frères burkinabé

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 10:12, par Iniative Souverainete Dignite et paix En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Voici l’integralité de la DL lue devant la presse
    CONFERENCE DE PRESSE
    INITITATIVE SOUVERAINETE, DIGNITE ET PAIX
    DECLARATION LIMINAIRE
    Pourquoi cette « Initiative Souveraineté, Dignité et Paix » ?
    Elle répond à un élan de sursaut des forces vives, des opinions publiques nationales, sous-régionales et Africaines, à refuser toute forme de dicta extérieur et à revendiquer une pleine et entière souveraineté.
    C’est l’occasion de rappeler aux dirigeants du G5 Sahel et de l’Afrique en générale, les aspirations profondes de nos peuples quant à notre désir de prendre en main notre avenir et notre autodétermination, pour une Afrique unie et prospère.
    De leur exprimer nos inquiétudes quant à l’exacerbation des attaques terroristes, des conflits communautaires des mouvements et groupes d’extrémisme violent qui endeuillent nos populations, nous dépossédant ainsi de nos forces vives dont les valeureux soldats ; les chefs religieux et traditionnels, les populations civiles qui ne demandent qu’à vivre dans la quiétude.
    C’est dans ce sens que les différentes couches de nos populations africaines, indignées par les propos condescendants et paternalistes du Président Emmanuel Macron ont, dans un mouvement d’ensemble, décider de lancer cette initiative d’expression citoyenne de la souveraineté, de la dignité et de la paix des peuples africains.
    Les peuples ont été longtemps tenu à l’écart du débat sur ces questions qui impactent sur la vie quotidienne.
    Cette conférence de presse c’est aussi une occasion de lancer un appel à l’union sacrée des sociétés civiles et des forces progressistes dans chaque pays.
    Un appel à la mobilisation et à l’adhésion de toutes les populations des villes et des campagnes, tous les leaders d’associations, tous mouvements citoyens, tous syndicats, toutes formations et partis politiques, tous les artistes, tous les élèves et étudiants et les éléments des Forces de Défense et de Sécurité des pays africains à adhérer à l’Initiative Souveraineté, Dignité et Paix".
    Appel solennel à élargir le G5 Sahel à la CEDEAO avec des moyens conséquents et des quotas militaires par pays à déployer au plus vite au Mali, au Burkina et au Niger.
    Appel aux organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest a adhérer à une rencontre des Initiatives Souveraines à Pô au BURKINA FASO.
    Il s’agit pour cette large coalition des peuples des pays du G5 Sahel, de la CEDEAO, et de l’Afrique d’adresser un message solennel à nos présidents qui se rendront à Pau en début janvier 2020.
    Le devoir impose aux peuples africains de surpasser les adversités et les egos au plan national et régional pour s’UNIR, s’exprimer et donner écho à nos aspirations et sentiments face aux tentatives d’usurpations de nos souverainetés et de nos dignités.
    Les actions suivantes sont envisagées dans les prochains jours :
    • L’organisation de marches et meetings dans les villes intérieures et dans les capitales politiques.
    • la production de messages solennels contenant les besoins et les opinions des peuples à transmettre à chaque président membre des pays du G5 Sahel avant son départ pour la rencontre de Pau en janvier 2020,
    • les mobilisations populaires pour livrer un message le jour du départ et du retour des différents Présidents.
    Il est important de rappeler que les peuples africains ne sont pas opposés aux peuples européens. En France, en Italie, en Belgique les peuples en lutte ont notre soutien et réciproquement nous avons leur soutien dans cette lutte.
    Thomas SANKARA disait à propos ceci :
    « Si les autres ne peuvent pas chanter nos louanges, nous en avons au moins le devoir de dire que nos pères furent courageux et que nos anciens combattants ont sauvé l’Europe et finalement ont permis au monde de se débarrasser du nazisme. (…)
    Du reste les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaire en Afrique. Ceux qui veulent exploiter l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe. Nous avons un ennemi commun (…).
    On nous demande aujourd’hui d’être complices de la recherche d’un équilibre. Equilibre en faveur des tenants du pouvoir financier. Equilibre au détriment de nos masses populaires. Non ! Nous ne pouvons pas être complices. Non ; nous ne pouvons pas accompagner ceux qui sucent le sang de nos peuples et qui vivent de la sueur de nos peuples. Nous ne pouvons pas les accompagner dans leurs démarches assassines. » fin de citation

    Il est important de rappeler à toutes les puissances étrangères qui nous aident à la résolution de la crise au sahel, que la sous-région n’est pas un espace d’expérimentation des technologies militaires.

    Pour conclure, nous nous, référons à Thomas SANKARA
    Sur la terre promise du Burkina, de l’Afrique, plus rien ne se fera sans la participation du peuple, des citoyens africains eux-mêmes pour le renchérir.

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2019 à 20:51, par Sy Boubakar En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

      Quand vous affirmer que les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique vous ignorez complètement que la lutte des classes de nos jours a pris un contenu racial .Ce n’est pas du racisme à rebours que je fais mais quand on est dirigé par "Imotep " on se doit d’être mieux imprégné de la situation concrète et en faire une analyse moins superficielle et lourde de dangers pour un continent que d’aucuns veulent rayer "physiquement "de la carte .Moins de sentimentalisme petit bourgeois vous fera le plus grand bien. Courage

      Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 13:54, par Bao-yam En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    @Chasseur de je ne sais quoi, ceci est la version de l’histoire écrite par le colonisateur. Tu devrais savoir que Ouidi-Naba veut dire le commandant de la cavalerie et en même temps ministre de la défense, donc il avait plein de chevaux à sa disposition. Il n’aurait pas besoin d’un âne pour fuir. Comme le colonisateur voulait propager l’idée de notre infériorité, il a inventé cette histoire avec âne comme moyen de déplacement car mentionner un cheval c’est trop glorifier ces "indigènes".

    Si le Ouidi-Naba a préféré se battre plutot que de se coucher, c’est tant mieux. Nous allons faire pareil et nous allons vaincre. Nous sommes ses dignes heritiers.On comprendle danger de laisser les autres ecrire notre histoire : ils nous enseignent que nous ne sommes rien et ne pouvons rien, afin de nous soumettre à eux. Aujourd’hui leurs médias continuent le même travail. Mais malheur à eux car nous sommes réveillés.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 14:05, par Nana Sanba En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Les Chefs d’Etats de G5 ecouteront et feront exactement ce que leurs peuples veulent ou alors une revolte populaire les renverseront. La France a toujours fait le malheur des peuples anciemment colonises avec la complicite des dirigeants corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2019 à 14:06, par Girouette immobile En réponse à : Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née

    Seule la lutte libère.Surtout ne trahissons pas L’AMITIÉ entre nous chers compatriotes.Pas d’autres mots que j’ai fort espoir en l’avenir radieux du BURKINA FASO de Thomas Isidore Noël SANKARA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Kantchari (Est) : Un policier municipal assassiné à son domicile
Pari mutuel urbain du Burkina : Un parieur novice de Koudougou dans le cercle des multimillionnaires
Examens nationaux : La fondation Barka offre des masques faciaux à 2000 candidats de la région de l’Est
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora
Baccalauréat 2020 : 125 805 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire
SUNU Assurances : Le programme " Kiff Tes Vacances avec SUNU Assurances Vie Burkina Faso" lancé
Baccalauréat session 2020 : 3 726 candidats en lice dans la région du Sud-Ouest
Baccalauréat 2020 : 1012 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire dans la région du Sahel
Université Joseph ki-Zerbo/UFR/SVT : Le baboratoire Labesta revisité pour répondre aux exigences des formations doctorales
Kaya : Première session du Comité de pilotage du projet de construction de la paix et la cohésion sociale
Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables
Province du Kourweogo : Bientôt une bibliothèque numerique pour la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés