Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 12 décembre 2019 à 00h30min
An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives

Dans le communiqué ci-après, le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) donnent le programme des activités commémoratives de l’an 21 de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons d’infortune.

Peuple burkinabè !
Vaillantes et vaillants combattants de la liberté !
Populations du Kadiogo et environs !

Voilà 21 ans que nous sommes debout ensemble pour exiger vérité et justice pour le journaliste d’investigation émérite Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune.
Cette année encore, le Collectif et la CCVC vous appellent à vous mobiliser le vendredi 13 décembre 2019 pour exiger vérité et justice pour Norbert ZONGO et ses compagnons, Flavien NEBIE, DABO Boukary, les victimes de l’insurrection populaire d’octobre 2014, de la résistance au putsch du 16 septembre 2015, les victimes des exécutions extrajudiciaires, les victimes des assassinats ciblés et toutes les victimes de violence en politique.

Les temps forts de ce 21e anniversaire sont :

13 décembre 2019 :

-  7h : Rassemblement au cimetière de Gounghin pour le dépôt de gerbes de fleurs, le recueillement et l’hommage à Norbert ZONGO et ses compagnons, aux martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch et aux autres victimes ;

-  9h00 : Rassemblement à la Bourse du Travail pour un meeting ;

-  18h : Projection d’un film documentaire sur les 20 ans de lutte du CODMPP pour la vérité et la justice dans l’affaire Norbert ZONGO à l’Espace courses en Direct, sis à proximité du Rond-point de la Patte d’Oie.

Peuple burkinabè !
Vaillantes et vaillants combattants de la liberté !
Populations du Kadiogo et environs !

Faisons notre devoir. Sortons massivement pour exiger vérité et justice pour Norbert ZONGO et ses compagnons, Flavien NEBIE, DABO Boukary, les victimes de l’insurrection populaire, de la résistance au putsch du 17 septembre 2015, les victimes des exécutions extrajudiciaires, les victimes des assassinats ciblés et toutes les victimes de la violence en politique.

N’an laara ! An saara !
Ouagadougou, le 10 décembre 2019

Pour les Coordinations Nationales :
Le Président du Collectif P/Le Président de la CCVC

Chrysogone ZOUGMORE. / Bassolma BAZIE. /
Président du MBDHP Secrétaire Général de la CGT-B

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2019 à 13:13, par Nabiiga En réponse à : An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives

    L’autre nom de Dieu est le temps. Il y a 21 ans, François Compaoré, surtout lui, régnait en maître sur le Burkina. Rien ne se faisait à Ouaga que l’accord et/ou l’implication de François si bien qu’il se sentait intouchable ; le Dieu de qui on ne pouvait que chanter ses louanges. Pas Norbert ! Norbert, un des meilleurs journalistes que notre pays ait connu, ne faisait que son travail de journaliste, rapporter ce qu’il a vu, investiguer pour découvrir et puis informer. Non, non et non, aussi longtemps que ce que Norbert investiguait ne touchait pas François, il pouvait continuer bel ses travaux d’investigation. Autrement dit, lui, François qui s’est cru tout permis, pouvait faire ouvertement tout ce qu’il voulait au Faso mais que personne n’en parle à plus fort raison investiguer ce qu’il a fait ne catimini. Norbert lui, a osé investiguer non pas seulement le pyramide de corruption au sommet duquel s’était assis les frères Compaoré, mais ce que les frères faisaient dans les coulisses. Pour cela, François s’est servi du RSP la milice de la famille Compaoré pour l’assassiner, il y a de cela 21 ans. Si François n’a rien à se reprocher, qu’il entre au pays, qu’il revienne voir sa famille à Ziniaré, ses amis et enfin, la ville de Ouaga. Faisons à autrui ce que nous voulons qu’on nous fasse

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2019 à 18:15, par Poète En réponse à : An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives

    Depuis Mon Existence,je N’ai Pas Encore Découvert Mon Faso Mais Je L’ai Aimé A Travers Ma Curiosité
    Quand J’écoute L’histoire De Thomas Sankara Et Norbert Zongo,ça Me Fait Très Mal Au Cœur.
    Pourquoi Les Tué De La Sorte ?

    Au Temps Futur,chaque Homme Saura Que Dieu N’a Pas Créé L’homme En Vain.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé
Ouagadougou : Le marché de Nioko II ravagé par un incendie
IUTS : Les syndicats des forces de sécurité intérieure condamne son extension aux primes et indemnités
Education : Le Conseil régional du centre offre 1200 tables-bancs à la commune de Ouagadougou
Bolloré transport & Logistics expose son savoir-faire au salon international sur le coton et le textile
Promotion de la culture biologique : Le PASAAO forme 31 animateurs endogènes
Dori : Le président du Faso inaugure la gare routière et le CHR rénové
Insécurité : « Plus que jamais, les femmes et les enfants sont encore plus vulnérables », s’apitoie la présidente d’African Women Leaders, Marie Hermann Coulibaly
Imposition de la cendre au début du Carême : Un appel à la conversion et à la pénitence
Fronde sociale : Les magistrats burkinabè annoncent les couleurs
Burkina : Le président du Faso rassure les déplacés internes dans le Sahel
Santé sexuelle et reproductive : 60 « billis » prêts à sensibiliser leurs pairs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés