Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mardi 10 décembre 2019 à 23h20min
Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

Christophe Sivillon, chef de bureau de la MINUSMA à Kidal, a été déclaré persona non grata au Mali par les autorités. Il est accusé d’avoir tenu des propos, à Kidal, remettant en cause l’intégrité territoriale du Mali. Il a 24 heures pour quitter le pays, annonce un communiqué du gouvernement publié ce lundi 10 décembre 2019.

Vos commentaires

  • Le 10 décembre 2019 à 17:11, par Mass En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Qu’il fasse vite pour quitter le territoire.je comprends pourquoi quand les autorités maliennes veulent s’y rendre elles doivent avoir l’autorisation des forces françaises car ils ont érigé cette partie en leur pays...

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 17:46, par Hamon En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    C’est au moins encourageant que les autorités du Mali commencent à se réveiller. Mais je me demande pourquoi même un chef de bureau de la MINUSMA à Kidal ? C’est cet apartheid accordé à Kidal qui a permis à ce renégat de tenir des propos désobligeants envers le Mali. Il faut même supprimer cette représentation de la MINUSMA à Kidal. Tous ces gens font tout pour que Kidal ne soit pas attaquée un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 18:05, par Yirmegna En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Mieux vaut tard que jamais. Le gouvernement malien savait que ce monsieur espion français était à Kidal pour les intérêts du MNLA sous le couvert de la Minusma dont on peine à voir le bien-fondé sauf protéger les rebelles !

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre 2019 à 04:44, par Zama En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

      Parfaitement d’accord avec toi le réveil est douloureux mais il faut toujours commencer quelque part.A cette allure la réunion de Pau s’annonce très intéressante puisque les masques tombent 1a1.Au lieu d’engager une épreuve de force je propose au PF de se jouer des accords pour diversifier ses partenaires. Touadera la fait le ciel n’est pas tombé sur sa tête.

      Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 18:15, par le petit tranquilos En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    L a position de Kidal se précise maintenant. Nos 05 chefs d’état ont quelque chose sous la dent pour s’imposer à Pau (France). Soit on libère Kidal, soit ça va être une guère classique (non asymétrique) et le G5 sahel se déploie pour libérer Kidal. Dieu aime l’Afrique.

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre 2019 à 19:27, par Papa En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

      Ce problème de Kidal relève des autorités’ Malienne et non des 4 autres chef-d !états ,souveraineté’ oblige . Vous etes d’accord avec moi qu’aucun chef d’État ne peut parler du statut de Kidal a la place du Mali. Kidal est un vrai nid des terroristes mais il est incomprehensible que le Mali se taise,Kidal fait partie du Mali et non une région Française . Il est temps que les Maliens se réveillent.

      Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 18:28, par Bao-yam En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Enfin, un début de réveil de la part de nos dirigeants. Ce dernier aurait du démissionner au lieu d’attendre son expulsion qui était inévitable. Il faut aussi exiger aux autorités françaises l’accès et le contrôle de cette région, sinon vous allez la perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 18:57, par Bahdon Abdillahi Mohamed En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Voilà une bonne décision. Le gouvernement malien a montré sa légitimité en coupant court à un discours colonialiste. Il n’a pas à s’impliquer dans les affaires intérieures du pays. Faut-il voir derrière cette intervention, la politique de la France au Mali et au Sahel. Il faut rappeller que Kidal est l’épicentre du terrorisme au Mali et dans le Sahel. L’Etat malien n’est pas présent, par contre on trouve les indépendantistes Touareg, des groupes terroristes et l’armée française depuis 2013. Les forces armées maliennes et l’Etat malien devraient reprendre leurs activités.
    Cette décision doit servir aussi de précédent pour d’autres responsables onusiens ou des pays, qui disposent des soldats, lesquels sont supposés lutter contre le terrorisme. Il faut s’y attendre à une position similaire de la part d’un général ou capitain de l’armée française avoir des propos similaires que ceux de la munisma.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 19:53, par Grandsank En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    il peut demenager a kidal comme cest pas le Mali.les nations unis et la France sont les raisons Pourquoi le Mali ne finira pas avec cette crise.la seule solution cest peut etre faire Appel a la russie Sinon l afrique va se reveiller un jour avec in nouveau pays

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 22:48, par Amalagré En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Le problème de kidal doit être un vrai problème pour le G5 Sahel contrairement à ce que pense Papa sans être stratège militaire on n’arrivera pas à bout de tous ses problèmes de terroristes de djihadistes et autres sans avoir le contrôle de kidal. À mon avis il faut que le Burkina Faso demande l’autorisation de poursuites jusqu’à kidal. Il faut assécher leur source d’approvisionnement. Bravo pour l’expulsion.
    Dieu Bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2019 à 06:54, par Passakziri En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Il aurait été plus édifiant de préciser quels propos il a tenus, sinon difficile d apprécier. Osons croire que le gouvernement malien ne se trompe pas d adversaires, sinon on se rappelle comment les FAMAS ont fuit la queue entre les pattes des localités du Nord.

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre 2019 à 13:42, par Bao-yam En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

      @Passakziri, il aurait appelé les autorites maliennes récemment lors d’un événement qui a eu lieu à Kidal "les autorités venues du Mali", sous entendu que Kidal est un territoire non malien.

      Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 07:17, par Salomon Justin Yameogo En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

      Les FAMA avaient fui le Nord effectivement "la queue entre les pattes" comme tu dis, PARCE QUE CELA AVAIT ÉTÉ PLANIFIE PAR NOS FAUX AMIS QUI POUSSAIENT A FORMER NOS MILITAIRES SANS EXERCICES DE TIR RÉELS ; CES MÊMES FAUX-AMIS QUI FONT AMIS-AMIS AVEC NOS ENNEMIS, et leur donnent des informations sur justement nos Forces et nos faiblesses (faiblesses qu’ils ont contribué préalablement à grossir).... Que voulez-vous alors que fasse un soldat qui tient une arme qu’il n’a jamais utilisé (tirs "à la bouche") face à un ennemi qui est entraîné et qui sait que le soldat en face n’est pas bien formé ?... C’est d’ailleurs pour la même raison que nous aussi avions subies certaines pertes au début, avec presque une absence de combativité de nos troupes... Maintenant, ça a changé, et c’est pourquoi ça commence à être différent !
      Le Nid de Kidal est "Le Berceau" de la déstabilisation de la région Sahélienne : IL EST INADMISSIBLE QUE LES FORCES FRANÇAISES Y SOIENT ET COMMUNIQUENT AVEC DES FORCES ARMÉES REVENDIQUANT UNE INDÉPENDANCE. S’il en est ainsi, un autre pays peut aussi aller en France militairement, s’installer en Corse etavoir des relations avec des forces armées Corses : la France l’accepterait-elle ?! ALORS, IL FAUT METTRE UN TERME A LA CONNERIE DE Kidal.

      Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2019 à 10:55, par internaute En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Ils ont fait les pressions sur votre président par interim Dioncounda Traoré pour acheter/ occuper une partie du Mali. Relisez les accords signés par ce président Dioncounda avec les français et la "fameuse" communauté internationale. Mettre fin à ces accords s’il le faut.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2019 à 13:33, par Dedegueba SANON En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Cette expulsion pour moi, est juste un enrobage. L’expulsé a dérapé et n’importe quel gouvernement à Bamako allait agir ainsi. En diplomatie il y a des erreurs qui équivalent à " manger ton totem", et dans ce cas tout le monde te lâche.
    Maintenant Kidal restera Kidal, et les velléités d’indépendance de l’Azawad restent inchangées. Il y avait une fronde anti Kidal du côté de Niamey, mais le récent séjour des chefs touarègues chez Issoufou montre qu’il va y avoir des fissures dans la perception de ce qui se passe là-bas.
    Il ne faut pas composer avec des gens dont le mode de vie, est la guerre, le vol et les razzias. C’est une question culturelle, quelqu’un qui ne connait que l’art de la guerre, on lui demande subitement qu’on ne doit plus s’attaquer inopinément à autrui ,que voler c’est interdit, qu’il va falloir travailler pour vivre, alors que pour lui seuls les captifs et esclaves doivent travailler. Et lorsque la sécheresse s’en mêle doublée d’une démographie importante, alors toutes les conditions sont réunies pour que cela pète.
    La seule solution, il faut développer la zone touarègue, ne pas donner l’impression que la zone est abandonnée, donner du boulot moderne aux jeunes, les éduquer sinon on n’en finira jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2019 à 14:48, par Le petit En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Pour les valets et traîtres africains qui soutiennent la France, voilà une petite preuve permis des milliers qui prouvent que la France n’est pas en Afrique pour rien. Une autre preuve irréfutable : regarder la vidéo d’Abdel sur le franc CFA. C’est le président Chirac en personne qui affirme que la France a pillé les ressources de l’Afrique pour se remplir les portes monnaie. Mais les premiers ennemis de l’Afrique sont des africains.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2019 à 18:25, par Bonjour En réponse à : Mali : Le chef de la MINUSMA à Kidal déclaré persona non grata

    Papa a certainement raison, le problème de Kidal est malien. Qu’attend le Mali pour en prendre le contrôle au lieu de faire un jeu équilibriste minable.
    En expulsant le diplomate est ce que le Mali récupère kidal.
    Du n’importe quoi

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise au Mali : Le bout du tunnel est encore loin
Force française Barkhane au Sahel : Le général Marc Conruyt prend les rênes du commandement
Attaque de Kafolo (Côte d’Ivoire) : Le cerveau et le commando aux arrêts
Mali : IBK tente de reprendre la main
Niger : Arrêtée, la journaliste Samira Sabou risque jusqu’à trois ans de prison, selon Amnesty International
Libye : Retournement de situation en faveur des forces du gouvernement d’union nationale
Union européenne : Les ministres de l’Intérieur décident d’une réouverture complète des frontières dans l’espace Schengen d’ici fin juin
Tchad : La garde présidentielle tire sur un véhicule de l’opération Barkhane
Burundi : Décès brutal du président Pierre Nkurunziza
Mali : Les raisons de la colère contre le pouvoir du président IBK
Mali : Des milliers de manifestants demandent la démission du président IBK
Décès tragique de George Floyd : Le racisme tue selon Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, députée au Parlement Européen
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés