Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le génie est fait de un pour cent d’inspiration et de quatrе-vingt-dix-nеuf рοur сеnt dе trаnsрirаtiοn.» Thomas Alva Edison

Festivités du 11 décembre : la Fondation Orange offre un lycée scientifique à Tenkodogo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 10 décembre 2019 à 11h29min
Festivités du 11 décembre : la Fondation Orange offre un lycée scientifique à Tenkodogo

Après Darlasamy à Bobo-Dioulasso pour le premier lycée scientifique, c’est au tour de Loanga à Tenkodogo de bénéficier de la générosité de la fondation orange avec le deuxième lycée scientifique. La cérémonie d’inauguration qui intervient dans le cadre des festivités du 11 décembre que la région du Centre- Est abrite s’est déroulée le dimanche 8 décembre 2019.

Concrétisation d’un projet de soutien au Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des Langues Nationales et la Fondation Orange de doter l’ensemble des 13régions de Burkina Faso en lycée scientifique Orange d’ici 2025, le lycée Scientifique Orange de Tenkodogo est le deuxième offert par la fondation Orange pour promouvoir les filières scientifiques, socle du développement d’une nation.

Le lycée scientifique Orange de la région du centre-est est bâti sur un terrain de 3.5 hectares et comprend un bloc administratif, 4 blocs de salles de classes, une bibliothèque-salle d’informatique, un laboratoire, une infirmerie, une cantine-réfectoire, des terrains de sport, au coup de cinq cent millions de F CFA. En réalisant ces infrastructures scolaires, la Fondation Orange Burkina entend contribuer efficacement à la formation d’une élite nationale dans les matières scientifiques, mais également permettre l’apprentissage d’autres langues comme le Mandarin en plus du français.

La responsabilité sociale de l’entreprise étant l’un des socles majeurs de la gouvernance d’Orange. Elle soutient à travers sa Fondation des actions qui luttent contre l’exclusion et aident les personnes en difficultés, prioritairement les jeunes et les femmes notamment grâce au numérique. Aussi, forte de ses 8000 bénévoles, la Fondation Orange a déjà investi plus de 23 millions d’euros dans les domaines de la santé, l’éducation et la culture, au profit de un million huit cent bénéficiaires dans le monde.

Pour Daouda Sanou, directeur des Affaires Juridiques, représentant le Directeur Général de Orange Burkina et Administrateur de la Fondation Orange Burkina, la matérialisation du lycée scientifique Orange du centre-est contribuera à réduire le déficit en offre de formation scientifique. Aussi, selon monsieur Sanou, la fondation est fière d’investir aujourd’hui dans la formation scientifique pour créer les circonstances favorables à une inclusion numérique plus grande au Burkina, vecteur de bien-être pour les populations et la nation entière.

Le numérique dira-t-il apparaît comme un formidable catalyseur pour réduire la fracture sociale et économique et pour tirer le meilleur profit de celui-ci, il faut créer une masse critique de personnel formé et hautement qualifié dans des domaines pointues, toute choses requérant une formation scientifique de qualité à la base. Aussi, fort de cela, il déclarera que la fondation Orange offre des bourses d’études d’un montant de 375 millions de FCFA sur 5ans pour encourager l’excellence dans les métiers futurs et du numérique.

Pour le Ministre de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Stanislas Ouaro qui a présidé la cérémonie, l’école est le premier levier pour assurer le progrès économique et social et assoir durablement la cohésion nationale. Les lycées scientifiques qui s’ouvrent dira-t-il sont les premiers de l’histoire du Burkina Faso et sont l’aboutissement d’une vision innovante du président du Faso.

La réalisation des lycées scientifiques dans toutes les régions du pays a pour but de former des élèves et de leur faire acquérir des compétences solides en mathématiques, en sciences et en technologie pour préparer des ingénieurs à même de trouver des solutions innovantes pour booster le développement national.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Humanitaire : Les syndicats du ministère de l’Economie et des finances solidaires des déplacés internes
Assemblée nationale : Le Burkina s’apprête à accueillir la 15e conférence de l’Union parlementaire de la coopération islamique
Grand banditisme à Ouagadougou : Fin de parcours pour douze délinquants
Journées portes ouvertes : L’Institut supérieur de génie électrique du Burkina s’ouvre aux élèves
Route Sakoinsé-Koudougou : Le Premier ministre, Christophe Dabiré, lance officiellement les travaux de réhabilitation
Province du Poni : Les élèves du lycée départemental de Bousséra en grève pour réclamer des enseignants
Education pour tous au Burkina : Avec Arlette, l’inclusion sociale est une réalité
Journée portes ouvertes du Laboratoire d’accélération : A la recherche de solutions endogènes pour répondre aux défis du développement
Bien-être : Des astuces pour prendre soin des pieds pendant l’harmattan
Débat sur l’IUTS : Les magistrats appellent à la mobilisation
Burkina : Les transporteurs routiers suspendent le mot d’ordre de grève illimitée
Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés