Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le génie est fait de un pour cent d’inspiration et de quatrе-vingt-dix-nеuf рοur сеnt dе trаnsрirаtiοn.» Thomas Alva Edison

Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • dimanche 8 décembre 2019 à 21h00min
Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) poursuit sa campagne dénommée « Opération 1000 poches de sang ». Ce dimanche 8 décembre 2019, à la foire de la fête nationale à Tenkodogo auquel il prend part, des actions sont menées afin d’atteindre cet objectif. Un partenariat avec l’Office national d’identification (ONI) est né dans ce cadre.

Dans le cadre de la commémoration de sa décennie d’activités, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a lancé, le mardi 19 novembre 2019 à Ouagadougou, son opération 1000 poches de sang. C’est une activité parmi tant d’autres pour cet anniversaire.

Phase de prélèvement du sang

En marge des festivités du 11 décembre (fête nationale), le FPDCT poursuit son opération, qui se déroule à la foire de la fête. Ceci est une troisième étape de l’opération, car en marge des Journées de la commune à Manga, le Fonds a pu « glaner quelques poches de sang », a indiqué le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama.

Le directeur général de l’ONI, Aristide Béré (couché) donnant son sang

Pour atteindre cet objectif, le FPDCT a décidé de subventionner la délivrance de la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) à 1000 francs CFA. Ainsi, tout citoyen qui désire donner son sang et établir sa CNIB, va payer 1500 au lieu de 2500 francs CFA.

« C’est une collaboration qu’il faut saluer à sa juste valeur, car c’est une collaboration tripartite nouée instantanément. Pour elle, il s’agit de galvaniser tous ceux qui viennent au niveau de la foire du 11 décembre, de venir donner leur sang et profiter en même temps établir leur pièce d’identité », a fait savoir la directrice générale du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), Dr Alice Koumaré.

La directrice générale du CNTS, Dr Alice Koumaré et le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama, au cours de la visite du stand du fonds

Le directeur général de l’Office national d’identification (ONI), Aristide Béré, en tant que troisième acteur de cette collaboration, a tenu à marquer d’une pierre blanche ce partenariat. Ainsi, il a donné de son sang. De son avis, premièrement, c’est par humanisme qu’il a posé cet acte, car donner son sang permet de sauver d’autres vies. « Quoi de plus normal que des personnes normales puissent offrir aux personnes qui en ont besoin. La deuxième motivation est sans doute favorisée par la franche collaboration qu’il y a entre le FPDCT, le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) et l’Office national d’identification (ONI). C’est cette double motivation qui nous conduit aujourd’hui à satisfaire au devoir d’humanité mais aussi à cet impératif de franche collaboration qui existe entre les trois institutions », a-t-il confié.

Phase d’accueil avant le prélèvement du sang

Selon Bruno Dipama, le CNTS a des difficultés pour honorer la demande de sang. « C’est notre modeste contribution. Notre mission, c’est d’accompagner les collectivités territoriales pour leur développement. Et il ne saurait y avoir de développement si les populations ne sont pas en bonne santé. La bonne santé aussi passe souvent par le besoin en sang », a-t-il déclaré, avant d’ajouter qu’aujourd’hui, « nous sommes à près de 500 poches de sang. C’est pour dire que l’objectif de 1000 poches sera largement atteint ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dossier foncier à Garghin : « Les vrais terroristes se trouvent en notre propre sein … », regrette Moustapha Nikiéma, porte-parole de mécontents
Santé : Près de 40% des infirmiers exercent illégalement dans la région du Centre
Restriction de circulation de grosses cylindrées au Centre-nord : A Kaya, la gendarmerie traque les contrevenants
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques notent une « situation sécuritaire préoccupante et inquiétante »
Journée mondiale des toilettes : Redoubler d’efforts pour améliorer le taux d’assainissement
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres en charge de la Culture de l’espace G5 Sahel adoptent la Déclaration de Ouagadougou
Modernisation du système d’état civil : 60 acteurs outillés
Présidentielle de 2020 : L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire dément les propos du président du CDP, Eddie Komboïgo
Humanitaire : Les syndicats du ministère de l’Economie et des finances solidaires des déplacés internes
Grand banditisme à Ouaga : A 16 ans, il tue pour voler un ordinateur
Rentrée fiscale 2020 : La Direction générale des impôts fait le bilan de ses activités de 2019 à Bobo-Dioulasso
Foncier au Burkina : Les vérités du ministre de l’Urbanisme, Maurice Dieudonné Bonanet
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés