Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Où serait le mérite, si les héros n’avaient jаmаis реur ?» Alphonse Daudet

11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Juste Ephrem ZIO • vendredi 6 décembre 2019 à 21h30min
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B

Dans le cadre du 11-Décembre 2019 qui se tient à Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, l’Office national des télécommunications (Onatel) a normalisé l’école Bogaré B qui était sous paillotes. La cérémonie de remise de l’infrastructure s’est déroulée le jeudi 5 décembre 2019, sous la présidence du ministre de l’Education nationale et le parrainage de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes.

Après l’école de Pog-Nere Kougri dans la commune de Manga en 2018, c’est l’école Bogaré B de Tenkodogo qui bénéficie de la générosité de l’Onatel. Cet établissement, naguère à deux classes sous paillotes, est désormais une école normalisée comprenant quatre classes entièrement équipées, un bureau, un magasin, des latrines. Un forage a également été mis en place.

Et pour assurer la sécurité des élèves, l’Onatel a clôturé l’école Bogaré B et offert cinq box de police pour contribuer à la régulation de la circulation routière dans la ville de Tenkodogo. Le coût total de ces dons est de 60 millions de F CFA.

L’objectif, pour l’entreprise, c’est de contribuer à améliorer l’offre et la qualité de l’éducation dans la ville de Tenkodogo et réduire le taux de déperdition scolaire précoce avec son corollaire d’exode rural et de pires formes de travail des enfants.

Pour le directeur général de l’Onatel, Sidi Mohamed Naïmi, l’inauguration de l’école Bogaré B est la preuve manifeste de l’intérêt que son entreprise accorde à l’éducation des enfants. De son avis, les entreprises privées, selon leurs moyens et nonobstant leurs contributions fiscales, doivent appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre des politiques de développement du pays.

C’est pourquoi, dit-il, l’Onatel a décidé d’apporter son aide aux efforts fournis par les premières autorités du Burkina. Les actions citoyennes étant l’épine dorsale de la responsabilité sociétale de son entreprise, Sidi Mohamed Naïmi a souligné qu’en plus de développer l’économie numérique, l’Onatel s’est engagé à soutenir les secteurs comme l’éducation, la santé, la promotion de la femme, le sport, etc.

Grand bénéficiaire de l’action citoyenne de l’Onatel, le ministre de l’Education nationale a exprimé sa reconnaissance à la nationale des télécommunications.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Ouagadougou : La Police écourte le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
Burkina : Le ministère du commerce met en garde contre les pratiques de prix illicites sur le gaz butane
« Il est dommage que souvent, l’agent de développement et le politicien n’aient pas le même langage sur le terrain », constate Ousséni Nyantudré, président de l’IDEBAK
Education en situation d’urgence : Le ministère de l’Education nationale tient un Conseil de cabinet extraordinaire
Entrepreneuriat féminin : 15 apprenantes du Centre Sainte Perpétue prêtes pour l’auto-emploi
Agriculture : Les exploitations familiales (EF) pour une sécurité alimentaire durable au Burkina Faso
Burkina : Les astuces des femmes pour se faire belles
Droits humains : Un forum national pour réfléchir sur la protection des acteurs dans un contexte d’insécurité
Gestion des réfugiés au Burkina Faso : Les acteurs se concertent en vue de l’élaboration d’une meilleure stratégie
Détournement d’une escorte de fonds de la SGBF : L’argent retrouvé dans le véhicule au quartier Larlé
Burkina Faso : L’IDEBAK, une véritable actrice de développement à la base dans le Koulpélogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés