Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel : Les acteurs satisfaits des résultats

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 5 décembre 2019 à 16h30min
Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel : Les acteurs satisfaits des résultats

Afristat a rendu publics les résultats d’une enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel, le jeudi 5 décembre 2019, au cours d’un atelier régional de dissémination. L’évènement a réuni, autour de la Commissaire en charge du département du développement de l’entreprise des mines, de l’énergie et de l’économie, des autorités de la commission de l’UEMOA, des partenaires techniques et financiers et différents utilisateurs au niveau régional. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme statistique régional 2015-2020, financé sur ressources propres par la commission à hauteur de 10 milliards de F CFA, et bénéficie d’un don de l’IDA à hauteur de 22,5 milliards de F CFA.

Entre 2017-2018, Afristat a conduit une enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel dans les huit Etats membres de l’UEMOA. Cette enquête d’envergure nationale a porté sur des thématiques importantes pour l’Union, à savoir le marché de l’emploi, les conditions d’exercice du secteur informel et ses compétences, et l’appréciation de la gouvernance, de paix et de la sécurité par les populations de l’UEMOA.

Afin de communiquer les résultats de l’étude, la Commission de l’UEMOA a organisé un atelier régional de dissémination, le jeudi 5 décembre 2019 à Ouagadougou. Cette diffusion est une nécessité pour une bonne valorisation des résultats. Les statistiques sont très importantes au titre de l’aide à la décision, a déclaré la commissaire en charge du département du développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie et de l’économie.

« On est dans un monde où il faut savoir rendre compte de ce que nous faisons. Et pour rendre compte de ce qu’on fait, il faut mesurer les progrès que nous faisons dans la mise en œuvre des programmes qui nous sont confiés. A ce niveau, c’était important pour nous d’avoir des bases de données fiables et de pouvoir mesurer les progrès au fur et à mesure », a-t-elle expliqué.

Pour Fily Bouaré Sissoko, le choix d’Afristat comme « maître d’ouvrage délégué » n’est pas anodin : « Dans notre sous-région, Afristat est une référence. C’est ce qui nous a valu de faire cette convention de maîtrise d’ouvrage déléguée avec eux ». Cette convention donnera plus de visibilité à Afristat en tant qu’institution sous-régionale et une garantie de fiabilité des informations de l’UEMOA.

Afristat est constitué de 22 pays dont les pays membres de l’UEMOA. Le directeur général s’est exprimé en ces termes : « Nous avons accompagné les Etats en termes de renforcement des capacités techniques en veillant à ce que l’organisation de l’enquête se fasse dans les meilleures conditions. Nous avons prévu des questionnaires, nous avons adapté les questionnaires au niveau des Etats aux réalités nationales. On a fait la collecte des informations. On a fait le traitement, l’analyse et les résultats sont ce que nous allons présenter aujourd’hui ».

Des résultats de l’enquête, il ressort que la population de la zone UEMOA est jeune avec environ 30% de la population âgée de 15 à 34 ans. « Si on ajoute les moins de 15 ans, nous sommes à au moins 50% de la population », a souligné Cosme Vodounou.

Dans l’espace UEMOA, le taux de chômage est en moyenne de 4%. Il touche plus les jeunes de 15-24 ans (7,8%), les individus ayant atteint le niveau d’instruction du supérieur (11,7%) et ceux vivant dans les capitales et principales villes des pays de l’UEMOA (7,6%). Le taux de chômage combiné au sous-emploi lié au temps de travail est de 15,6%. En sus, l’on retient, entre autres, que le secteur informel « ne génère pas beaucoup de valeur ajoutée ».

L’enquête a débouché sur des recommandations, notamment la réalisation à la même période des enquêtes futures, l’actualisation des questionnaires pour prendre en compte les préoccupations nouvelles (dont le genre, l’éducation nouvelle sur les ODD). Ce qui permettra de faire des analyses approfondies et plus riches. En perspective, la commission ambitionne d’élaborer un nouveau programme statistique régional à la suite du PSR 2015-2020.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Kantchari (Est) : Un policier municipal assassiné à son domicile
Pari mutuel urbain du Burkina : Un parieur novice de Koudougou dans le cercle des multimillionnaires
Examens nationaux : La fondation Barka offre des masques faciaux à 2000 candidats de la région de l’Est
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora
Baccalauréat 2020 : 125 805 candidats à la conquête du premier diplôme universitaire
SUNU Assurances : Le programme " Kiff Tes Vacances avec SUNU Assurances Vie Burkina Faso" lancé
Baccalauréat session 2020 : 3 726 candidats en lice dans la région du Sud-Ouest
Baccalauréat 2020 : 1012 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire dans la région du Sahel
Université Joseph ki-Zerbo/UFR/SVT : Le baboratoire Labesta revisité pour répondre aux exigences des formations doctorales
Kaya : Première session du Comité de pilotage du projet de construction de la paix et la cohésion sociale
Tabaski 2020 : 3 480 bœufs tués pour les personnes vulnérables
Province du Kourweogo : Bientôt une bibliothèque numerique pour la jeunesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés