Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Informatique : L’ANPTIC initie 500 élèves et travailleurs de Tenkodogo

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • jeudi 5 décembre 2019 à 19h00min
Informatique : L’ANPTIC initie 500 élèves et travailleurs de Tenkodogo

L’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC) organise, du 2 au 14 décembre 2019, une session de formation en informatique au profit de 500 élèves et professionnels de la ville de Tenkodogo. Les ministres en charge de l’Education nationale et du Développement de l’économie numérique leur ont rendu visite ce jeudi 5 décembre.

Formation à Windows 10, initiation à Microsoft Word et aux dangers des réseaux sociaux. Ce sont les trois principaux modules de cette session de formation. Chaque jour, deux sessions de 3 heures se tiennent dans la salle de formation du centre Cyber classe des écoles de la cité de Tenkodogo, dans la région du Centre-Est. « Par jour, nous formons environ 50 personnes », a indiqué Abdou Sawadogo, l’un des formateurs.

Abdou Sawadogo, enseignant et formateur en informatique

Une première vague suit la formation du 2 au 6 décembre et la seconde du 9 au 14 de la même période. Il s’agit, pour l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et de la communication (ANPTIC), de permettre aux élèves et professionnels de se familiariser aux terminologies fréquemment utilisées en informatique et aux outils bureautiques et d’initier les participants au système d’exploitation Windows 10.

La formation se tient dans cette salle

Ainsi, les participants ont appris d’abord les composants d’un ordinateur et leurs rôles. Selon Carine Silga, élève en classe de 3e, l’informatique lui permet désormais de faire de recherches sur Internet avec beaucoup de facilité. Visiblement touchée par cette session, elle a souhaité que les initiateurs renouvèlent ce genre de session, afin « qu’on puisse mieux apprendre ».

Ce cri de cœur de la participante montre que le ministère du Développement de l’économie numérique a atteint son objectif, qui consiste à « réduire la fracture numérique ». En effet, au cours de la visite, les ministres en charge de l’Education nationale et du Développement de l’économie numérique sont tombés sur deux filles qui sont respectivement en classe de 3e et de terminale. Elles ont déclaré n’avoir « jamais touché à l’ordinateur auparavant ».

La ministre du Développement de l’économie numérique, Fatimata Ouattara (au micro)

Ainsi, la ministre du Développement de l’économie numérique, Fatimata Ouattara, a rappelé la vision du gouvernement concernant l’éducation au numérique. « Notre pays est engagé dans un système de digitalisation. Il est important d’avoir beaucoup de Burkinabè qui savent utiliser ces nouvelles technologies », a-t-elle indiqué.

Le ministre de l’Éducation national, Pr Stanislas Ouaro, remettant une attestation à une participante

Puisqu’il s’agit d’éducation au numérique, le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro a insisté sur la nécessité de vulgariser cette formation, malgré les moyens limités de son département. « Du préscolaire jusqu’en terminale, nous avons à peu près 22 000 établissements au Burkina Faso ; donc ce n’est pas possible de les mettre partout », a-t-il déclaré.

Les deux ministres ont échangé avec les initiés en informatique

Toutefois, le ministère de l’Education nationale privilégie au fur et à mesure, en fonction de ses moyens, certains établissements, en termes d’infrastructures numériques. A titre d’exemple, le Pr Stanislas Ouaro a cité le projet des lycées scientifiques.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coronavirus en Afrique : Reporter sans frontières demande aux autorités de ne pas se tromper de combat
Lutte contre le Coronavirus et lutte contre les virus informatiques : Quelles similitudes ?
Covid-19 au Burkina : Le CSC encourage les médias à intensifier la campagne de sensibilisation
Diagnostic du coronavirus : Chattez avec des médecins bénévoles sur Covid226.com !
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Hadja Fatimata Ouattara, ministre en charge du numérique : « L’épidémie du COVID-19 devrait amener tous les pays à consolider les acquis de la transformation numérique »
Dépistage du Covid-19 : Un médecin burkinabè crée l’application AFR
Maison de l’entreprise du Burkina : C’est désormais possible de créer une entreprise en ligne !
Dr Benjamin SIA : « Le télétravail sera difficile à mettre en œuvre dans le contexte du Burkina où l’accès à Internet est cher et médiocre »
Coronavirus : Le CDP suspend le processus de désignation de son candidat à la présidentielle de 2020
Soutenance de thèse de doctorat : Zoé Ouangré a étudié le comportement des étudiants dans la recherche d’information
Communications électroniques : L’Arcep échange avec les élus locaux et les secrétaires généraux des mairies
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés