Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Lorsque tu aperçus le palmier, le palmier t’avait déjà vu. » Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Djibo : Un nouveau maire pour tresser le courage et la résilience

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 4 décembre 2019 à 23h25min
Djibo : Un nouveau maire pour tresser le courage et la résilience

Un mois après les larmes de douleur consécutives à l’assassinat du député-maire de la ville de Djibo, le conseil municipal du Djelgodji a élu son nouveau maire le 2 décembre dernier. Comme dans une course de relais, Issa Idrissa Dicko prend les rênes de la mairie pour continuer à tresser la résilience et le courage.

Le refus du vide. Malgré la douleur, il fallait bien aller de l’avant. Ne pas donner raison aux obscurantistes dont les actes heurtent toute conscience humaine. Le 2 novembre 2019, c’est un symbole qui avait été touché. Un symbole de résilience, de combat pacifique, un combat dont la seule arme était la présence qui réconfortait les administrés.

Rester et non fuir. Donner des signes d’espoir à une population qui de plus en plus se sent abandonnée, se dit qu’elle est « à part », qui attend encore que se matérialise cette solidarité nationale tant chantée, qui est si loin des tiraillements malsains des politiciens, de leur insouciance ou abandon que l’histoire retiendra. Le député-maire de la ville de Djibo, Oumarou Dicko, aura tout donné, jusqu’à ce qu’il avait de plus cher, sa vie.

Un mois après l’assassinat de l’ancien édile, le conseil municipal s’est réuni le 2 décembre dernier pour lui trouver un successeur. Les acteurs ont fait preuve de grandeur. En effet, les autres partis politiques composant le conseil municipal ont décidé de ne pas présenter de candidat, laissant ainsi le parti originaire du défunt maire de trouver celui à même de continuer le mandat écourté. Le consensus n’ayant pas prévalu, c’est par vote que celui qui était jusque-là premier adjoint au maire a été choisi. Issa Idrissa Dicko devient ainsi le maire de Djibo.

« C’est une grande responsabilité », a-t-il dit, parce que, selon lui, pour remplacer l’ancien maire qui a passé 24 ans à la tête du conseil municipal, il faut avoir la confiance de ses collaborateurs. « Je place mon mandat sous le signe de la cohésion entre les membres du conseil municipal (…) Je compte sur eux. On doit s’oublier pour s’occuper de l’intérêt général. Etre patient, tolérant, travailleur », a poursuivi celui qui a dit mesurer l’immensité de la tâche qui l’attend. Son vœu ? C’est celui de tous les Djibolais et Djibolaise. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
Aid El Kebir 2020 : Le Faso Autrement souhaite une bonne saison pluvieuse à tous les burkinabè
Election présidentielle : Zéphirin Diabré et Kadré Désiré Ouédraogo s’unissent pour le changement
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara
Affaire Jean-Claude Bouda : La Cour d’appel rejette l’appel de ses avocats
Tabaski : L’UPC souhaite une bonne fête à tous les musulmans
CDP : « Aujourd’hui, un parti tout seul ne peut pas gouverner le Burkina », foi du vice-président du parti, Achille Tapsoba
Elections de 2020 au Burkina : « Plus de 2 300 000 électeurs enrôlés » selon Newton Ahmed Barry, président de la CENI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés