Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Situation nationale : Une délégation gouvernementale échange avec les forces vives de la région du Sud-Ouest

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 3 décembre 2019 à 10h00min
Situation nationale : Une délégation gouvernementale échange avec les forces vives de la région du Sud-Ouest

Une délégation gouvernementale, conduite par le Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’Education nationale, a échangé avec la population de la région du Sud-Ouest ce samedi 30 novembre 2019 à l’ENEP de Gaoua, sur la situation nationale. Une situation marquée par des attaques terroristes, un front social en ébullition et l’incivisme. Cette rencontre visait à partager la vision et les actions du gouvernement dans ce combat pour assurer une quiétude aux populations et renforcer la cohésion sociale.

La situation nationale a été dépeinte par le Pr Stanislas Ouaro. Elle est marquée par des attaques, des grèves à répétition et la montée de l’incivisme. Concernant l’insécurité, le ministre Ouaro a laissé entendre que depuis plus de quatre ans, le Burkina Faso est en proie à des attaques terroristes de plus en plus récurrentes et meurtrières, notamment dans le Sahel.

Cette insécurité s’est propagée dans d’autres régions telles que le Nord, l’Est, la Boucle du Mouhoun et le Centre-Nord, causant plusieurs victimes parmi les forces de défense et sécurité et les populations civiles. « Cette situation impacte négativement les efforts de développement socio-économique du pays avec le pillage du bétail, la destruction des moyens de production, la fermeture d’écoles, l’attaque des édifices religieux », a déploré le chef de la délégation gouvernementale.

En plus de ces attaques, il faut noter l’ébullition du front social qui a atteint un niveau jamais égalé au Burkina Faso. « Depuis quatre ans, on a assisté à des revendications liées à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs qui ont impacté négativement la marche de notre pays vers le développement. Des grèves à répétition, des mouvements dits d’humeur qui ont porté un coup dur au fonctionnement de l’administration publique », a souligné le ministre Ouaro.

Il a également abordé la montée de l’incivisme et de l’intolérance qui se manifeste par « des comportements déviants et criminels ». Face à une telle situation qui compromet la survie de la nation burkinabè et l’intégrité du territoire, un sursaut patriotique collectif s’impose, suggère Stanislas Ouaro.

Et c’est à ce titre que le président du Faso a instruit les membres du gouvernement de se déplacer vers les populations pour relayer ses différents appels et rassurer la population qui est impatiente de voir s’opérationnaliser le recrutement des volontaires de sécurité. Ce volontariat sera géré par les ministères de la Sécurité, de la Défense et de l’Administration du territoire. Les populations ont été appelées à travailler de sorte que le climat social soit apaisé car l’enjeu actuel est la préservation de l’unité nationale, de l’intégrité du territoire national, le renforcement du vivre-ensemble.

Le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Tagséba Nikiéma, a rassuré la délégation gouvernementale de l’engagement des populations de la région à contribuer à cette lutte. « Au niveau de la région du Sud-Ouest, il y a un potentiel en matière de mobilisation des volontaires. Les groupes d’auto-défense, les dozos seront sollicités pour nous aider à collecter l’information pour pouvoir neutraliser les forces obscures », a annoncé le gouverneur.

Boubacar Tarnagda

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
Problématique du chômage : L’ANPE dévoile ses actions en faveur des jeunes
Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel : Les acteurs satisfaits des résultats
Burkina : Des agents recenseurs de Barsalogho en colère
5e RGPH : Un questionnaire pour prendre en compte les personnes vivant avec un handicap
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés