Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Boucle du Mouhoun : Les journalistes s’enquièrent des résultats du Projet Multisectoriel Intégré de Résilience des ménages pauvres et très pauvres face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (PROMIRIAN) auprès des bénéficiaires de Nouna et Tiémé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 2 décembre 2019 à 00h09min
Boucle du Mouhoun : Les journalistes s’enquièrent des résultats du Projet Multisectoriel Intégré de Résilience des ménages pauvres et très pauvres face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (PROMIRIAN) auprès des bénéficiaires de Nouna et Tiémé

Le Projet Multisectoriel Intégré de Résilience des ménages pauvres et très pauvres face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (PROMIRIAN) a organisé le jeudi 28 novembre 2019 une visite de presse dans le village de Tiémé et à Nouna pour s’enquérir auprès des bénéficiaires des résultats acquis grâce à l’appui dudit projet.

Le Projet Multisectoriel Intégré de Résilience des ménages pauvres et très pauvres face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle (PROMIRIAN) aborde plusieurs volets qui sont : La nutrition santé, des filets sociaux et la gouvernance locale et la présente activité avait pour objectif de contribuer à la visibilité des actions du PROMIRIAN à travers la visite des réalisations et les témoignages des bénéficiaires.

Les journalistes ont ainsi discuté avec les bénéficiaires de PROMIRIAN au village de Tiémé en cash-HIMO, en volailles, de petits ruminants, de Boulis et de l’unité de production de farine MISOLA à Nouna et visité leurs réalisations le jeudi 28 novembre 2019. Les bénéficiaires ont témoigné sur les appuis du PROMIRAIN.

Ainsi pour Yaya Barro bénéficiaire de semences améliorées de haricot et mil : « La semence améliorée dotée par le PROMIRIAN est très bénéfique car ça pousse vite et bien et ça arrive à maturité. Et même s’il ne pleut pas beaucoup ça ne joue pas sur la production. Mais avant nos semences n’arrivaient pas à maturité. L’année passée ma production amassée par charrette était de 3 et demi, mais cette année grâce à la semence améliorée je suis à 5 charrettes ».

Yaya Barro bénéficiaire de semences améliorées de haricot et mil du PROMIRIAN

Adama Barro bénéficiaire de volaille et du Cash inconditionnel témoigne comme suit : « J’ai reçu 10 poulets et par la suite j’ai pu vendre 50 poulets dont l’argent m’a permis de payer de l’engrais pour cultiver du sésame. J’en ai offert 6 à des proches pour qu’ils puissent faire de l’élevage. J’ai aussi pu payer la scolarité de mes enfants et je paie les gens qui viennent souvent m’aider à cultiver ».

Adama Barro bénéficiaire de volaille et du Cash inconditionnel du PROMIRIAN

Madou Cissé père de neuf (9) enfants bénéficiaire Cash HIMO de PROMRIAN : « J’ai reçu pendant 4 mois 20000F du projet grâce aux travaux HIMO Cela m’a permis d’inscrire mes enfants à l’école, de les nourrir et de les habiller. Ça m’a également permis de faire de mieux investir dans l’agriculture ».

Madou Cissé père bénéficiaire Cash HIMO du PROMIRIAN

Massièta Dao, mère d’un garçonnet de 23 mois : « Avant l’arrivée de PROMIRIAN, nos enfants tombaient beaucoup malades et avaient fréquemment la diarrhée. Mais avec la farine MISOLA offerte par PROMIRIAN, mon enfant se porte bien et grandit bien. Je l’ai sevré sans difficultés il n’y’a pas longtemps et la bouillie MISOLA lui convient parfaitement. Ça me permet de vaquer à mes occupations et le fait qu’il soit en bonne santé nous évite des dépenses et le stress de l’hôpital, donc ça permet de garder l’harmonie en famille ».

Massièta Dao Bénéficiaire de la farine MUSOLA de PROMIRIAN

Quant à Noufou Ouédraogo responsable du boulis est revenu sur l’utilité de cette ex mare repris par la population pour stagner l’eau. « Ce boulis permet aux animaux de s’abreuver. Non seulement il permet au village de Tiemé d’en profiter mais également à près de 5 villages et à des nomades d’en profiter. Mais avant l’aide de PROMIRIAN pour la réalisation de ce boulis, les animaux et les hommes se retrouvaient autour du même puits. Ce qui entrainait beaucoup de difficultés, de dangers et de perte de temps pour les écoliers généralement chargés d’abreuver les animaux avant de rejoindre les classes. C’est donc un ouf de soulagement pour tous. Pour pérenniser le boulis, nous sollicitons des plants pour arborer les bordures car le vent et le soleil accélèrent l’évaporation de l’eau mais si on peut arboriser et clôturer avec des pierres il sera protégé ».

Noufou Ouédraogo responsable du boulis

Selon Salif Palgo Manager de PROMIRIAN au niveau de Save The Children International, depuis la mise en place du projet en mai 2017 beaucoup de réalisations ont été faites et il y’a ce côte intégré et multisectoriel qui ressort.
« Ces accompagnements sont faits dans un contexte d’extrême pauvreté par le fait que le taux de malnutrition et de pauvreté était élevés dans les zones d’intervention du projet et qui a motivé son intervention. C’est vrai qu’il y’a une évaluation finale qui est prévu pour 2020 mais on a quelques effets à travers l’intervention du projet et c’est surtout les ménages vulnérables qui sont ciblés à savoir les pauvres et les très pauvres ».

Salif Palgo Manager de PROMIRIAN au niveau de Save The Children International

Salif Palgo a émis comme souhait que les bénéficiaires avec les renforcements de capacités reçus, qu’ils tirent le meilleur profit de ces actions et qu’ils puissent pérenniser les activités étant donné que le programme est conçu dans la logique de durabilité.

D’autres bénéficiaires en ruminants et en unité de farine ont également témoigné du bénéfice qu’ils ont tiré du projet PROMIRIAN.

Parmi les autres résultats engrangés par le projet on note le soutien à la tenue de plusieurs cadres d’échanges au niveau local, soutien à l’établissement des services sociaux au niveau communal : matériel roulants et bureautiques d’une valeur de 17 500 000F pour 7 communes, réalisation et réhabilitation de plus de 60 cases de santé, formation de tradipraticiens sur le dépistage de la malnutrition aigüe par le MUAC, renforcement des capacités des autorités municipales et administratives sur le processus d’élaboration de Plans Communaux de Développement…

Le PROMIRIAN est financé par l’Union Européenne dans le cadre du Trust Fund, leadé par TDH-Lausanne avec le co-lead de Save the Children Finlande et avec la contribution technique du GRET, de IPA sur le volet recherche et du partenaire de mise en œuvre sur le terrain Wupakuwe, en coopération avec les services techniques concernés de la Région de la Boucle du Mouhoun.

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la chefferie traditionnelle et coutumière du Burkina Faso : L’association RACINES en appelle aux autorités politiques, administratives, traditionnelles et coutumières
Chefferie coutumière à Fada : « Les politiciens qui ont jeté l’huile sur le feu doivent l’éteindre », Pr Taladidia Thiombiano
Statue de Thomas Sankara : L’ambassadrice de Cuba au Burkina dépose une gerbe de fleurs
Lutte contre la drogue : Plus de 3 tonnes de cannabis saisies par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
L’Aïd El Fitr : L’amir Saqib exhorte à se départir des attitudes égoïstes et surtout à multiplier les actes de solidarité et de compassion envers les autres
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
L’Aïd El Fitr 2020 : Imam Tiégo Tiemtoré appelle à plus de solidarité envers les personnes éprouvées par les actes terroristes et le COVID-19
Ramadan à Bobo-Dioulasso : Quand des fidèles prient pour l’éradication du Covid-19 sans respecter les mesures barrières
Ramadan : les fideles musulmans de Gaoua ont priés pour une meilleure situation sanitaire
Le Ramadan, c’est le dimanche 24 mai 2020 au Burkina
Bicéphalisme dans le royaume du Gulmu : Il faut vite éteindre le feu qui couve
Marathon Iftar : Le satisfecit des organisateurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés