Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Transporteurs routiers du Burkina : Le préavis de grève du 4 au 6 décembre suspendu, un moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 2 décembre 2019 à 00h16min
Transporteurs routiers du Burkina : Le préavis de grève du 4 au 6 décembre suspendu, un moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019

Par une correspondance en date du 5 novembre 2019, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (URCB) informait sa tutelle, le ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, d’un arrêt de travail de 72 heures, allant du 4 au 6 décembre 2019.

En cause, le "non respect" par le gouvernement de ses propres engagements. Un préavis qui a commencé à inquiéter certains citoyens ; de tels mouvements occasionnant de nombreux désagréments, notamment les perturbations dans les stations d’essence.

Joint au téléphone ce dimanche, 1er décembre 2019, le premier responsable de l’URCB, Brahima Rabo, a informé que le préavis a été suspendu jusqu’au 29 décembre 2019. Il explique que dès le dépôt du préavis, le ministre de tutelle a eu un échange avec l’URCB, à l’issue duquel, un moratoire a été arrêté. "Ce moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019", précise M. Rabo.

En clair, si à l’échéance, l’autorité satisfait à ses engagements, le préavis sera caduc. Dans le cas contraire, le mouvement de grève pourrait être mis en exécution.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er décembre à 15:31, par Substance Grise En réponse à : Transporteurs routiers du Burkina : Le préavis de grève du 4 au 6 décembre suspendu, un moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019

    Continuez seulement avec les mensonges au Burkina.
    Où sont les patrons des sociétés de transport ou transporteurs pour satisfaire les conditions de travail de leurs chauffeurs car c’est à eux de satisfaire leurs besoins.
    Expliquez nous l’implication du ministère des transports dans une histoire de meilleures conditions de travail pour des chauffeurs évoluant dans le secteur privé.
    Il est temps qu’au Burkina le secteur privé soit libéralisé pour tous les Burkinabè et que seule la qualité du service prime et tous ceux qui ne peuvent pas tenir dans un domaine precis quittent ou changent d’activité.
    En effet le peuple souffre de ses pratiques retrogrades qui empechent le developpement du pays.
    Pour cela il faut mettre fin à cette administration pubique affairiste corrompue qui est à l’origine de tous ces maux aussi bien dans le domaine du transport que dans les autres domaines du secteur privé. C’est cette pratique qui constitue le socle de la corruption et de l’injustice car on ne peut pas être juge et partie en même temps.
    On prend le temps pour construire sa vie honnêtement
    Leadership by exemple

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 08:14, par la lumière En réponse à : Transporteurs routiers du Burkina : Le préavis de grève du 4 au 6 décembre suspendu, un moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019

    Vivement que le train siffle sur le corridor GHANA-BURKINA.Vous prenez les consommateurs en otage soit enrencherissant les prix ou en les privant des produits tout court. Nous payons deux fois plus cher ce que nous consommons avec des qualités qui laissent souvent à desirer. C’est tout ça notre sous developpement. Avec l’arrivé du train chacun trouvera son compte.( Ministère ;Transporteurs ; Consommateurs ; Chauffeurs ;Syndicats etc ;)

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre à 15:19, par TANGA En réponse à : Transporteurs routiers du Burkina : Le préavis de grève du 4 au 6 décembre suspendu, un moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019

    Encore vous.
    En rappel au temps de ZIDA, vous aviez grevé, ZIDA est alors sorti pour dire qu’il y a peinerie de carburant (pour que sonabel puisse marcher) à cause de la gréve. Certains savaient de ce mensonge mais le reste du peuple l’a su après quand sonaby a sorti les factures impayées.Alors, c’est dire que vous aviez organisé la grève sous la demande de quelqu’un.
    Depuis que ZIDA est parti, on vous revoi dehors pour faire grève lorsque le pays tente de se relever pour vaincre le terrorisme ; c’est vous et les financiers suivis par les gens des droits de l(homme.
    DITES, VOUS TRAVAILLEZ POUR QUI ???

    Répondre à ce message

    • Le 2 décembre à 21:30, par Substance Grise En réponse à : Transporteurs routiers du Burkina : Le préavis de grève du 4 au 6 décembre suspendu, un moratoire court jusqu’au 29 décembre 2019

      Bien vu Tanga
      Toujours des chauffeurs qui agissent en lieu et place des transporteurs cachés
      Il faut que le Président se reveille.
      On n’a demmandé à personne de faire le transport encore moins être un chauffeur.
      Que les chauffeurs s’en prennent à leurs patrons et nous foutent la paix .
      Le silence du ministère des transports par rapport à cette affaire depuis 2015 en dit long .
      Pourquoi on ne peut pas dire les vérités à tout le monde.
      Président Rock Marc C Kaboré reveillez vous enfin pour cette affaire de transport.
      Vous avez toutes les informations y relatives sur votre table.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
8es Journées burkinabè de parasitologies : Un cadre de réflexion pour l’élimination des maladies parasitaires
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés