Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Lutte contre l’excision : Des coordinatrices régionales et provinciales renforcent leurs capacités

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 29 novembre 2019 à 20h00min
Lutte contre l’excision : Des coordinatrices régionales et provinciales renforcent leurs capacités

Le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre la pratique de l’excision a organisé une formation à l’attention des coordinatrices régionales et provinciales, sur les mutilations génitales féminines. Cette formation s’est déroulée les 28 et 29 novembre 2019 dans la salle de conférence de l’OCADES, à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a connu la présence de Pierre Anselme Delwendé Nikièma, représentant la ministre de la Femme, et d’Alphonsine Sawadogo, secrétaire permanente du Conseil national de lutte contre la pratique de l’excision.

La pratique des mutilations génitales féminines est un phénomène mondial avec une forte prévalence en Afrique où elle touche 29 pays dont le Burkina Faso. Cette pratique persiste à cause de pesanteurs socioculturelles, du poids de certaines traditions et de l’interprétation divergente de certains textes religieux.

Grâce aux efforts du gouvernement, des acteurs de terrain et avec l’appui des partenaires techniques et financiers, des résultats remarquables ont été enregistrés dans la proportion de l’élimination de la pratique de l’excision.

Cependant, le constat montre que le phénomène est encore vivace dans de nombreuses régions du pays. Cette situation interpelle tous les acteurs à adopter de nouvelles mesures pour mettre fin à cette pratique. C’est dans ce souci de consolider les actions d’information et de dialogue que le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre la pratique de l’excision entend impliquer davantage les leaders et membres des associations féminines dans les actions entrant dans le cadre de l’élimination de l’excision. Ces deux jours de formation ont pour objectif de renforcer la contribution des femmes leaders des treize régions aux actions de promotion de l’abandon de l’excision. Au total, 58 femmes venues des treize régions et des 45 provinces ont pris part à cette formation.

Marie Laurence Ilboudo, dans son discours prononcé par son directeur de cabinet, a rappelé aux participantes qu’en tant que femmes, elles sont les principales concernées tout d’abord comme victimes, éducatrices et actrices de la pratique ; d’où la nécessité de les outiller.

Deux jours durant, les participantes ont été initiées à l’utilisation des boîtes à images à travers des techniques telles que le brainstorming, les exposés-débats, les travaux de groupe... Elles ont aussi fait des suggestions qui seront prises en compte dans la mise en œuvre des activités de promotion de l’abandon de l‘excision.

Ainsi, ces 58 coordinatrices formées seront des relais dans leurs localités pour sensibiliser d’autres femmes. « Les participantes doivent engager des actions concertées, cohérentes et coordonnées à travers l’élaboration et la mise en œuvre de projets spécifiques, visant l’élimination totale des mutilations génitales féminines dans leurs localités respectives », a conseillé la ministre de la Femme, par la voix de son représentant.

P.M. OUEDRAOGO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Examens 2020 : 73 355 candidats prennent part au BEPC dans la région du Centre
Projet Contrats Durables pour le Riz des Hauts-Bassins : AGRODEV SERVICES a reçu la visite de l’Agence Française de Développement
Education : Stanislas Ouaro lance les examens scolaires à Banfora
Journée mondiale de la population : la santé des femmes et des filles au cœur de la 30e édition (Déclaration du ministre de l’économie)
Don Bosco Mullan : L’Irlandais qui veut ériger un monument du capitaine Thomas Sankara au siège de l’Union Africaine
Ouagadougou : « Pas de route, pas de votant », préviennent les habitants de Rimkiéta
Justice : Safiatou Lopez écope de 24 mois de prison ferme
Épreuves écrites des examens 2020 : Le ministre Ouaro souhaite un bon déroulement de la session et plein succès aux candidats
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Questions sécuritaires et sociales : L’AJUDE-BF prône des solutions endogènes
Lutte contre le paludisme : La campagne de prévention lancée à Ziniaré
Education : Le Lycée scientifique national de Bobo-Dioulasso devrait recevoir ses premiers pensionnaires en octobre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés