Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté dе défοrmеr lеs imаgеs fοurniеs раr lа реrсерtiοn, еllе еst surtοut lа fасulté dе nοus libérеr dеs imаgеs рremières, de changer les images. » Gaston Bachelard

Laadowood : La nouvelle trouvaille du comédien burkinabè Hyppolite Ouangraoua dit « Mba Boanga »

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 29 novembre 2019 à 22h30min
Laadowood : La nouvelle trouvaille  du comédien burkinabè Hyppolite Ouangraoua  dit « Mba Boanga »

Le comédien et homme de théâtre Hyppolite Ouangraoua a annoncé ce vendredi 29 novembre 2019 à Ouagadougou, la création d’une structure de production de cinéma appelée « Laadowood ». C’était au cours d’une conférence de presse organisée à cet effet au sein des locaux du Théâtre de l’espoir.

A l’image des Etats- Unis qui ont leur « Hollywood », l’Inde le « Bollywood », le Nigeria le « Nollywood », le Burkina Faso aura lui aussi sa structure de production cinématographique. C’est le « Laadowood ». Il est l’œuvre de l’artiste comédien, homme de théâtre Hyppolite Ouangraoua dit Mba Boanga.

Il a annoncé officiellement la création de la structure ce vendredi 29 novembre 2019 au sein des locaux de sa compagnie de théâtre. Pour lui, c’est un projet gigantesque. C’est également un projet pour la nation entière. Ce sera donc un lieu de tournage, de formation, etc.

« Laadowood », selon son concepteur, se veut comme un tremplin de réalisation. A termes, l’on devrait être en mesure de travailler tous les jours. Ainsi, pour montrer la culture burkinabè au reste du monde. Toute personne qui veut tourner un film pourra y aller. Le projet est ambitieux et Hyppolite Ouangraoua le sait. Il a révélé que le coût de l’infrastructure s’élève à 3 milliards de FCFA. Pour l’heure, seul le terrain a été acquis. Il s’agit d’un domaine de 7 hectares à Laye, sur la nationale 2 au Nord de Ouagadougou.

Les finances sont loin d’être bouclées. C’est pourquoi il fait appel à l’actionnariat populaire pour réaliser le projet. Il invite chaque Burkinabè à mettre la main à la poche. Cela, pour que le projet puisse voir le jour. Le slogan de Laadowood est « Rire, la courroie du développement ». Les journalistes ont pu voir l’architecture du projet qui contient de nombreux bâtiments et de commodités.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festival international de danse de Ouagadougou (FIDO) : La 8e édition aura lieu du 25 janvier au 1er février 2020
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres de la Culture du G5 Sahel prennent des conseils auprès du Moogho Naaba
Musique : Mamadou Diabaté présente son 15e album ’’Nakan’’
Culture : L’association des danseurs et chorégraphes du Burkina Faso et de la diaspora est née
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Consular Assistant in the Consular Section.
Bobo-Dioulasso : La salle de cinéma de l’Institut français baptisée du nom du réalisateur burkinabé Kollo Daniel Sanou
Diversité des expressions culturelles : Le Burkina Faso prépare l’élaboration du périodique quadriennal de la convention de l’UNESCO
Médias : « La musique burkinabè est à la traîne tout simplement parce qu’on ne promeut pas les artistes qu’il faut », dixit Hervé Honla, journaliste culturel
Culture : Le Burkina fait le bilan de la mise en œuvre de la Convention 2005 de l’UNESCO
Lutte contre l’extrémisme violent : Les ministres de la Culture du G5 Sahel en concertation à Ouagadougou du 15 au 17 janvier 2020
Ouistiti d’or 2020 : Wel.vy la référence remporte le trophée de l’humoriste émergeant génération 2000
1ère édition du Festival « Badya » : Coup d’essai, coup de maître !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés