Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 28 novembre 2019 à 12h03min
Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

L’agence américaine de notation S&P Global Ratings, a rendu publique sa notation financière des Etats. Cette notation confirme la note B/Stable/B du Burkina Faso, pour les douze prochains mois, rapporte le site Financialafrik.com. Cela veut dire que le pays maintiendra ses performances macroéconomiques pendant encore une année, et ce, malgré l’insécurité qui sévit.

La notation B/Stable/B signifie que le Burkina Faso a enregistré des performances économiques en 2018 et que cela devrait se poursuivre en 2019 malgré le défi sécuritaire auquel le pays fait face. Du fil à retordre donné aux autorités parce que, si le Burkina Faso ne parvenait pas à consolider les avancées institutionnelles qu’il a réalisées ou si le gouvernement ne parvient pas à réduire son déficit budgétaire, S&P Global Ratings se réserve la possibilité d’abaisser les notes du pays.

En revanche, cette note pourrait être relevée si le rythme de croissance économique du Burkina Faso se révélait sensiblement plus soutenu que les prévisions actuelles, ou si les déficits extérieur et budgétaire, ainsi que le ratio de la dette publique nette par rapport au PIB, diminuaient. C’est ce qui est à retenir de ces notations 2019 du S&P Global Ratings, une agence américaine de notation financière Standards and Poor’s.

Selon cette agence, les perspectives de stabilité économique pour le Burkina Faso, sont bonnes pour les douze prochains mois.

En effet, de ses analyses, le pays gardera sa stabilité politique, sa consolidation budgétaire progressive et une croissance économique soutenue, en dépit de la crise sécuritaire. En effet, l’agence prévoit un déficit budgétaire de 3,0% en 2019, contre 4,9% en 2018, grâce au concours des recettes supplémentaires provenant de la vente de licences 4G pour 200 millions de dollars. Et ces performances se maintiendront pour les douze prochains mois, d’où la notation B/stable/B confirmée pour le Burkina.

Le pays devra tout faire avec l’appui des organismes internationaux tels que le Fonds monétaire international (FMI) pour maintenir ces prévisions de l’agence. Pour plus de performances économiques et budgétaires, l’agence s’attend à davantage d’investissements dans les infrastructures.

Les avantages que possède le Burkina Faso, selon l’agence

Les secteurs agricole et minier sont les principaux moteurs de la croissance économique du Burkina Faso. Les performances de ces deux secteurs, conjuguées à l’effort dans les investissements publics, soutiendront les exportations et surtout la croissance économique. Rappelons que l’agence prévoit un déficit budgétaire de 3,0% en 2019, contre 4,9% en 2018, en lien avec les performances de ces secteurs et des recettes supplémentaires de la vente de licences 4G pour 200 millions de dollars.

Il y a également l’appartenance à l’espace communautaire UEMOA qui préserve la stabilité contre les risques extérieurs spécifiques au pays et constitue un point d’ancrage de la politique économique. Enfin, le Burkina bénéficierait d’un appui financier inestimable auprès de ses partenaires multilatéraux et bilatéraux.

Tout en reconnaissant que l’environnement sécuritaire instable, le cycle électoral et la forte demande des services publics continueront de peser sur les dépenses de l’Etat, l’agence a souhaité que les efforts de préserver ces avantages se poursuivent.

Poursuivre les efforts et les réformes politiques et économiques qui améliorent l’efficacité et la qualité des dépenses publiques ainsi que le climat des affaires dans le pays, tout en réduisant progressivement la pauvreté, avec l’aide du FMI, suggère-t-elle.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 novembre à 12:23, par yannick En réponse à : Agence américaine de notation (S&P) : Le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    La notation B/Stable/B signifie que le Burkina Faso a enregistré des performances économiques en 2018 et que cela devrait se poursuivre en 2019 malgré le défi sécuritaire auquel le pays fait face.

    Sans ce terrorisme et cette insécurité,que serait devenu mon beau pays le BURKINA FASO ?
    Honte à tous ceux qui cherchent à tirer mon pays vers le bas !!!
    Nous avancerons coute que coute ,vaille que vaille et,
    " Une seule nuit a rassemblé en elle l’histoire de tout un peuple
    Et une seule nuit a déclenché sa marche triomphale
    Vers l’horizon du bonheur une seule nuit a réconcilié
    Notre peuple,avec tous les peuples du monde
    A la conquete de la liberté et du progrès.
    La patrie ou la mort,nous vancrons."

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:30, par Hamon En réponse à : Agence américaine de notation (S&P) : Le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    Ok très bien pour le Burkina. Les opposants alarmistes vont maigrir en entendant ces performances du pays. Vite vite vaincre le terrorisme et le pays s’en trouvera mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 14:17, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Agence américaine de notation (S&P) : Le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    A mon avis, cette note devrait être multiplié par un "coefficient de resilience" qui aurait permis de rendre compte du niveau d’effort fait par nos autorités malgré les efforts de "catastrophisation" de notre vivre-ensemble, de notre developpement. "Burkina Faso, Land of the Free, Home of the Brave !"
    Thank you Sir !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 15:26, par Goulgoulé En réponse à : Agence américaine de notation (S&P) : Le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    Pourquoi c’est toujours les ameriacains qui notent les autres ? c’est encore eux qui sanctionnent, qui condamnent, qui menacent, qui paradoxalement ne respectent pas souvent les resolutions de l’ONU ?

    Même s’ils ont bien profité de la sortie de la 2nd guerre pour s’imposer comme super puissance, la réalité les rattrape aujourd’hui avec la fin inuluctable du monde unipolaire qu’ils essaient d’imposer aux autres nations du monde. Paradoxalement les USA sont les plus endettés de la planète avec une économie de plus en plus décadente, après avoir délocaliser beaucoup d’industrie en Chine, qui detient une partie de la dette américaine. Bref.

    Ces mêmes institutions, comme le PNUD, classait le Burkina et le Niger comme les 2 derniers pays pauvres au monde , alors que le Niger est riche en uranium qui fait tourner l’économie Française.

    QUi sont ils pour nous attribuer des notes comme dans une classe de CP, alors que leur propres économie est dans difficulté. Donald Trump a officiellement déclaré que la présence militaire US en Syrie était pour sécuriser les puits de pétrole . Une super puyissance qui va voler aux yeux de tous les ressources d’un pauvre pays comme la Syrie, c’est dire à quel point la chute risque d’être fatale pour ces donneur de leçon ou de notes de bonne conduite.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 16:34, par s En réponse à : Agence américaine de notation (S&P) : Le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    Voila une bonne nouvelle qui fera des nuits blanches à ceux qui sont contre le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:15, par Patarbtalle En réponse à : Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    Heee voilà qui est bien dit. Devandougou. Ehhh on sera toujours en avant. nous on s’envole wooo. J’aime mon cher Burkina. On s’en fout des aigris. Allons seulement. Bon courage à nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:27, par Le Vigilent En réponse à : Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    Ce n’est certainement pas l’avis du Dr es-sciences économiques du développement Ablasse Ouedraogo, ni de la sommité de l’expertise comptable, Eddie Combeogo et de tous ces analystes dépeignent tout en noir concernant la situation économique du Burkina Faso.
    Mobilisons nous pour livrer un combat sans merci contre le terrorisme afin d’améliorer les performances de notre économie et pour barrer la route à la pauvreté qui touche plus de 40% de nos concitoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 20:24, par L’avocat du Diable En réponse à : Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité

    Toute raison gardée, je tiens à rappeler que sur le budget prévisionnel de 2020 qui est de 2267 mds de Fcfa en recettes, les dons à l’Etat burkinabè représentent 329 Mds de Fcfa. Doit être fier que que l’aumône représente 15% de notre budget.....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
1ère édition des 72 heures de l’immobilier : Les meilleures entreprises immobilières récompensées
Burkina : « Le budget 2020 met l’accent sur la sécurisation du territoire et des citoyens »
Alliances productives du PADEL-B : Huit plans d’affaires examinés avant la subvention
72 heures des start-up du Fonds commun genre : Les entreprises bénéficiaires du projet exposent leurs produits et savoir-faire
Banque mondiale : 50 années d’intervention au Burkina retracées en images
Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019
Analyse citoyenne du projet de budget de loi de finances 2020 : Des OSC s’approprient les conclusions de l’analyse
Marché des assurances au Burkina : Un chiffre d’affaires en hausse de 13, 29%
Inclusion financière : La BCEAO au Burkina décaisse près de 3 milliards de F CFA pour le programme de 2020
Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité
Finance inclusive : Des journalistes et le Fonds d’équipement des Nations unies discutent collaboration
Polémique autour de « Faso Attiéké » : L’entreprise burkinabè est protégée mais pas labellisée par l’OAPI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés