Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Association des tapissiers du Burkina : Une exposition-vente de meubles pour valoriser le savoir-faire local

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 25 novembre 2019 à 16h00min
Association des tapissiers du Burkina : Une exposition-vente de meubles pour valoriser le savoir-faire local

L’Association des tapissiers du Burkina (ATB) a donné, le 23 novembre 2019, le top de départ de sa foire d’exposition-vente à l’espace VITHRO de Ouagadougou. Objectif, montrer le savoir-faire des membres de l’association au public burkinabè et créer un cadre d’échanges entre professionnels du domaine.

Faire découvrir les chefs-d’œuvre des tapissiers burkinabè, donner de la visibilité à leur activité et amener les Burkinabè à faire confiance à l’expertise nationale. Ce sont les objectifs poursuivis par l’Association des tapissiers du Burkina (ATB) à travers cette foire d’exposition-vente. Cet événement sera aussi un cadre d’échanges entre les professionnels du secteur, en vue d’améliorer les commandes de meubles sur le plan national.

Ainsi, du 23 au 30 novembre à l’espace VITHRO, les visiteurs auront l’occasion de voir différents modèles de meubles pour maison et pour véhicules, des moquettes, etc. Pour les organisateurs, il s’agit de montrer aux citoyens que les tapissiers ont un savoir-faire en matière de cuir. « Nous demandons à l’Etat, qui prône la promotion du secteur privé, d’accompagner au moins des associations qui veulent travailler (...) afin de réduire le taux de chômage des jeunes », a souhaité Amidou Kabré.

En effet, pour les tapissiers, certaines commandes des meubles à l’extérieur contribuent à fragiliser le secteur de la tapisserie au Burkina. Pourtant, les meubles des tapissiers du Burkina sont d’une qualité supérieure, selon l’association. A cette exposition-vente, les prix des meubles varient entre 300 000 et 750 000 F CFA.

Les tapissiers estiment que la valorisation des produits locaux doit concerner tous les secteurs d’activité. Ils souhaitent donc que les autorités mettent en place des mécanismes encore plus souples pour permettre aux travailleurs d’avoir des accompagnements. Ils demandent aussi à tous les Burkinabè de faire l’effort de passer à l’espace VITHRO pour constater leur savoir-faire.

L’association compte, dans les jours à venir, créer un cadre pour former les jeunes qui s’intéressent au métier. Le président de l’Association des tapissiers du Burkina, Issa Tiendrébéogo, souhaite faire de sa structure un label en matière de qualité et montrer que le savoir-faire existe aussi au Burkina.

En plus de cette exposition-vente, l’association a organisé une collecte de sang au profit du Centre national de transfusion sanguine.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
1ère édition des 72 heures de l’immobilier : Les meilleures entreprises immobilières récompensées
Burkina : « Le budget 2020 met l’accent sur la sécurisation du territoire et des citoyens »
Alliances productives du PADEL-B : Huit plans d’affaires examinés avant la subvention
72 heures des start-up du Fonds commun genre : Les entreprises bénéficiaires du projet exposent leurs produits et savoir-faire
Banque mondiale : 50 années d’intervention au Burkina retracées en images
Journée de l’innovation au Burkina Faso : Rendez-vous est pris pour le 19 décembre 2019
Analyse citoyenne du projet de budget de loi de finances 2020 : Des OSC s’approprient les conclusions de l’analyse
Marché des assurances au Burkina : Un chiffre d’affaires en hausse de 13, 29%
Inclusion financière : La BCEAO au Burkina décaisse près de 3 milliards de F CFA pour le programme de 2020
Pour l’agence américaine de notation Standard & Poor’s, le Burkina maintient sa note malgré l’insécurité
Finance inclusive : Des journalistes et le Fonds d’équipement des Nations unies discutent collaboration
Polémique autour de « Faso Attiéké » : L’entreprise burkinabè est protégée mais pas labellisée par l’OAPI
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés